01 juin, 2008

Stades de Kohlberg 2 : la théorie

Lawrence Kohlberg

Lawrence Kohlberg (1927-1987) a été l’un des premiers, sur la base des travaux de Jean Piaget, à s’intéresser au développement moral de l’individu. Il soumettait ses sujets d'expérience à des dilemmes moraux présentés sous forme de petites histoires, puis leur demandait de porter un jugement moral sur le comportement de l’acteur principal de l’histoire.

En analysant essentiellement les raisons évoquées pour porter leur jugement, Kohlberg en vint à dégager trois grands niveaux de jugement moral, lesquels se subdivisent à leur tour en deux pour former six stades successifs où la personne tient de plus en plus compte des autres dans sa façon de se comporter.


1- Stades préconventionnels :

Ils ont lieu avant que l’individu ne prenne conscience des conventions sociales. L’individu est isolé et prend ses décisions uniquement en fonction de ses attentes immédiates.

Au stade 1 dénommé Punition/Récompense. (entre 2-3 ans et 5-6 ans environ), il cherche surtout à éviter la punition que les détenteurs de l’autorité (les parents par exemple) peuvent lui administrer.

Au stade 2 du Donnant/Donnant. (entre 5 et 7 ans, jusqu’à 9 pour certains), il apprend qu’il est dans son intérêt de bien agir parce qu’il y a des récompenses à la clé.


2- Stades conventionnels :

A ce stade, ce n’est plus l’individu mais le groupe social (famille, amis) qui est considéré comme étant le détenteur du pouvoir. L'individu prend donc en compte les us et coutumes du groupe pour adopter un comportement.

Au stade 3 Bonne concordance interpersonnelle (entre 7 et 12 ans environ), l’individu ressent le besoin de satisfaire aux attentes des membres de son groupe d’appartenance. Ce faisant, il cherche à préserver des règles engendrant un comportement prévisible.


Au stade 4 Loi et ordre (entre 10 et 15 ans en moyenne), les conventions qui orientent le comportement s’étendent à celles de la société dans laquelle évolue la personne. En réfléchissant au bien-fondé d’une action, l’individu se demande si elle est conforme aux normes et aux lois de la société dans laquelle il évolue.

3- Stades postconventionnels :

Ces deux derniers stades se situent au-delà des balises d’une société donnée. L'individu s'extrait du groupe.

Au stade 5 dit du Contrat social (jeunes adultes), l’individu a l’impression d’avoir un engagement contractuel, librement consenti, envers chaque personne de son entourage. Cet engagement se fonde sur une estimation rationnelle des bienfaits que chacun pourrait retirer de l’existence de ces règles et d’une recherche du consensus.


Au stade 6 appelé Justice et principes éthiques, ce sont des principes moraux universels qui influencent les jugements du bien ou du mal. La personne admet que les lois et les accords sociaux ont une certaine validité, mais si les lois entrent en conflit avec ses principes fondés sur la dignité humaine, il respectera plutôt ces derniers qu’il considère comme une exigence intérieure.


Kohlberg a un peu plus tard décrit un stade 7, appelé Mystique qui désigne le stade méta-éthique dans lequel, le sujet devient capable de problématiser toute action ou intention en se demandant pourquoi celle-ci pourrait être morale.

***

Pour Kohlberg, les gens franchissent ces stades dans l'ordre indiqué, la plupart des enfants possédant une moralité préconventionnelle, et la plupart des adultes une moralité conventionnelle. Quant au niveau postconventionnel, Kohlberg évaluait à seulement 20 ou 25 % la proportion des adultes qui l’atteignent.



Cette modélisation du développement moral, bien qu'elle fut critiquée, a l’intérêt de rappeler certaines lignes de force qui structurent le cheminement d'un individu pour construire le rapport qu'il entretien avec les autres. Cette modélisation nous remet aussi en mémoire que tous les individus que nous croiserons ne sont pas parvenus au même stade de développement moral et surtout que ce n'est pas parce que l'on est adulte, que l'on est moral.

Rappelons, puisque j’ai eu l’occasion de parler des enfants précoces et surdoués, que ces derniers se manifestent très souvent par un développement moral très avancé au regard de leur âge.

8 Comments:

Blogger puuluki said...

Bonsoir, merci, parce que ça a l'air intéressant, mais peut-être auriez-vous l'une ou l'autre référence? Ou un site ou l'on peut trouver tout ça en plus détaillé? (je ne vais pas non plus vous demander de taper un cours de 150 pages sur les développements de Kohlberg...)

(enfin, je le demanderais bien, mais je ne m'attendrais pas à ce que vous le fassiez, quand même :))

(et, je crois que ce que je voulais dire sur le fait de balancer des informations, c'est que ce n'est pas assez détaillé...)

1/6/08 2:48 AM  
Blogger puuluki said...

Ah!! Pardon, je suis vraiment stupide, je n'ai même pas lu le "Stade Kohlberg 1"...

1/6/08 2:50 AM  
Blogger philippe psy said...

Tss, comme si j'étais un âne stupide ! Non, tout y est ! Bonne lecture !

1/6/08 3:09 AM  
Blogger Stan said...

Très intéressant!

1/6/08 3:33 AM  
Blogger philippe psy said...

Merci ! Je sais qui enfin qui est le connecté Videotron du Canada ! ;)

1/6/08 3:59 AM  
Blogger Stan said...

Je suis demasque! :D

1/6/08 8:32 PM  
Blogger Sylvain said...

Si l'on regarde avec attention, il y a dans ces sept stades une correspondance avec les fonctions des 7 chakras, en particulier pour les trois derniers stades.

2/6/08 10:42 AM  
Blogger philippe psy said...

Exactement Sylvain. C'est d'ailleurs ce qu'on a reproché entre autre à Kohlberg, d'avoir quitté la psycho pour s'aventurer sur les terres de la philo.

Ce qu'il décrit, en tant que séquence, est effectivement une sorte de parcours de "sagesse".

2/6/08 12:09 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home