26 octobre, 2014

Drôle de délire ou les dangers du yoga !


Voici deux semaines, je parlais de délire, de la juste appréciation de celui-ci afin de ne pas confondre toutes les productions de la pensées, fussent-elles incohérentes. Ainsi, quand Manuela Delahaye tweete que Margerie, le PDG de total mort dans un accident d'avion, n'avait qu'à prendre l'autocar comme les pauvres, elle ne délire pas mais fait simplement état d'un manque d'intelligence aggravé par une absence totale d'empathie et d'éducation.

Le délire c'est bien autre chose et je vous ferai grâce de réécrire ce que j'ai publié voici peu. Mon cher patient avait beau se savoir possédé du fait d'hallucinations cénesthésiques, je savais que tel n'était pas le cas. Déjà il avait passé le test de l'eau bénite avec succès et s'il est bien un truc que redoute le démon, c'est l'eau bénite surtout celle de Lourdes vendue en petites bouteilles à l'effigie de la Vierge Marie avec la tête qui sert de bouchon !

Et puis, il n'était pas non plus schizophrène comme l'affirmait la débile de psychiatre qui le suivait au même moment affirmant la preuve que la sélection en médecine a beau être terrible, ce ne sont pas forcément les plus fins qui sortent diplômés. Or la psychiatrie n'étant pas une spécialité médicale, ce n'est pas un job d'ingénieur, et il faut un peu de finesse, déjà pour entrer en contact avec le patient et enfin pour être sur de son diagnostic. La schizophrénie et les neuroleptiques pour tous est peut-être une facilité thérapeutique mais franchement ce n'est pas du boulot !

Bon, à force de l'interroger patiemment, il a fini par me dire qu'il avait tenté d'ouvrir ses chakras. Parce que c'est !un drôle de numéro mon patient, toujours prompt à suivre les sentiers non balisés de la connaissance, surtout si c'est un peu hermétique. Tandis que moi, pauvre capricorne, j'en suis à construire ma chapelle avec des parpaings, lui sombre scorpion invoque les esprits célestes.

Il m'a aussi dit qu'il avait ressenti une auréole couronner sa tête ! Alors ça c'est rigolo, parce que d'aura à auréole, il y a peu de lettres en plus et que moi, une aura, ça me fait penser à de l'épilepsie. Et même que ces hallucinations cénesthésiques, ça me ferait diablement penser à une épilepsie temporale. Sauf que si on évoque des hallucinations de ce type au cours de crises d’épilepsie, celles ci ne durent pas six mois. Bref, ça y ressemblait sans vraiment y ressembler.

Comme je suis le bon gars, je voulais bien prendre en compte les explications paranormales de mon cher patient sans pour autant verser dans la possession. De toute manière, il n'en avait pas les signes tels que décrits par l’Église, telles que voyance, glossolalie ou psychokinésie. Non, l'explication devait se trouver à mi-chemin entre une belle explication de capricorne carré ayant les pieds sur terre et celle fournie par mon cher scorpion de patient toujours un peu perché.

Alors j'ai cherché et j'ai trouvé ces liens, celui-ci et celui-là encore. En pratiquant l'ouverture de ses chakras tout seul comme un grand, sans l’assistance d'un maitre confirmé, mon cher patient semblait avoir réveillé Kundalini. Ca parait complètement fou de l'écrire mais c'est la seule explication qui vaille et qui regroupe tous les symptômes qu'il a. J'ai beau ne pas être versé ni dans la magie et encore moins dans les pratiques orientales, mais je suis sur que c'est cela. D'ailleurs la lecture de ces liens lui a parlé.

Parce que j'ai lu depuis, je me susi documenté, le yoga est multiple et il n'y a pas que celui pratiqué par des mémères dans des gymnases pour conserver leur souplesse ou pour mincir. Il y a d'autres formes bien plus mystiques destinées à se connecter à l'univers et recourant à des pratiques moins connues. Bon, moi je suis tellement terre-à-terre que si je pratiquais cela, en fait de Kundalini, ce grand serptent terrible chargé d'énergie, serait plutôt un ver de terre ou un orvet. Mais chez certains, bien plsu réceptifs, dont l'énergie psychique est redoutable, il semblerait que la possibilité existe de provoquer des modifications cérébrales.

Comment ? Je n'en sais rien même si je suppose que cela doit se passer au niveau du gyrus cingulaire. JE ne suis pas neurologue alors je ne pourrais pas vous en dire beaucoup plus mais bon, sans doute que certaines pratiques agissent d'une manière inconnue sur la structure du cerveau créant parfois des effets dévastateurs, un peu comme si l'on s'auto-droguait tout seul comme un grand à coups de mantras. Remarquez, c'est moins cher que l'héro ou la MDMA mais les effets semblent terribles si j'en crois mon patient se disant habité par une présence depuis six mois. C'est le bad trip assuré pour pas un rond.

Alors comme mon patient n'avait absolument aucune confiance en sa psychiatre qui l'avait diagnostiqué schizophrène paranoïde à tort, il m'a demandé des adresses. Et dans mon réseau, j'avais fort heureusement deux psychiatres assez âgés mais suffisamment expérimentés pour ne pas faire de diagnostics au démonte-pneu et pour avoir connu absolument tout ce que l'esprit humain est capable de proposer comme trucs un peu fous.

Pour bien faire, il a consulté les deux. Les deux ont confirmé avoir déjà connu par le passé de jeunes abrutis autant fait joujou avec ces pratiques orientales et ayant eu les mêmes désagréments que mon patient. Le premier psychiatre a considéré que les neuroleptiques étaient inutiles et a recommandé une hospitalisation pour le sevrer et éventuellement trouver une autre molécule plus efficace. Mon patient est donc rentré à l’hôpital où on l'a juste gardé deux jours avant qu'il ne décide d'en partir parce qu'on voulait lui troquer ses neuroleptiques contre ... d'autres neuroleptiques. Se jugeant toujours aussi incompris par un jeune psychiatre hospitalier qu'il ne jugeait pas très malin selon ses dires, il a signé une décharge et zou, dehors !

Il a donc préféré poursuivre avec le second psychiatre qui lui, ne préconise rien de spécial si ce n'est de retrouver une vie plus équilibrée et le cas échéant de traiter son anxiété durant quelques temps. Il lui recommandera aussi un spécialiste de ces questions afin d'agir au mieux.

Voilà, une bonne chose de réglée. C'est vraiment étonnant tout ça. C'est vraiment le dernier truc auquel j'aurais pensé. Mais que voulez-vous à l'instar de Sherlock Holmes (qui aurait mérité d'être capricorne), une fois qu'on a éliminé l'impossible, ce qui reste aussi improbable que ce soit doit être la vérité. C'est sans doute par là que pèchent bon nombre de praticiens qui veulent à tout prix faire cadrer un diagnostic avec leur représenation du monde.

Parce que si à moi, quelqu'un venait me parler de chakras et de kundalini ou de que sais-je encore, j'aurais du mal à la croire, tant je suis un pauvre mec ancré dans le sol. Mais que voulez-vous, ma pratique clinique m'a mise en contact avec tellement de gens différents de moi et pourtant crédibles que je reste persuadé que si j'ai une représentation du monde qui m'est propre, d'autres ont la leur tout aussi valable.

Bref, tout ceci pour vous dire que la prochaine fois que vous voudrez ouvrir vos chakras, faites gaffe, il y a des expériences parfois curieuses en ce bas monde !
.... un fait hors de l'ordinaire est plutôt un indice qu'un embarras.

Arthur Conan Doyle, Une étude en rouge

3 Comments:

Blogger Teddy R said...

Il me semble que Sherlock soit effectivement capricorne.
Ma foi je l'aurais cru vierge, vu son sens du détail mais après un scénario réaliste qui tombe a l'eau seul l'invraisemblable demeure. Élémentaire mon cher watson

Teddy R

28/10/14 6:14 PM  
Blogger blue92 said...

bonjour,
Consultez vous ?
Si tel est le cas(je l'espere !)
comment puis je vous contacter ?
bonne journée
fred

29/10/14 11:32 AM  
Blogger Ana Maria said...

D'après la page wikipedia en anglais il semblerait, selon un spécialiste de Sherlock Holmes, que l'illustre détective privé soit capricorne "An estimate of Holmes's age in "His Last Bow" places his birth year at 1854; the story, set in August 1914, describes him as 60 years of age. Leslie S. Klinger posits the detective's birthdate as 6 January.[4]
Comme Teddy R. (votre commentateur) je pensais que Holmes était du signe de la Vierge (parce que je suis de ce signe et que j'ai le sens du détail qui frise parfois l'obsession). Mais, finalement, c'est un capricorne.

1/11/14 1:50 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home