06 octobre, 2014

Manif et mariage pour tous !

Suis pas fan de Mesrine mais bon je cherchais un bras d'honneur pour souligner ma position sur le sujet et il est capricorne comme moi !

On m'a encore reparlé de la Manif pour tous !

C'est marrant, mes patients de gauche qui me trouvent cools pensent que je suis de gauche et ceux de droite, me trouvant tout aussi cool, me pensent de droite. Tant et si bien que si les uns m'imaginent vitupérer contre la Manif pour tous, ramassis de réactionnaires, les autres me verraient bien rejoindre le cortège des opposants à ce mariage pour tous, et rejoindre ainsi les forces de progrès.

Ce n'est pas si simple que cela car si je me suis souvent plaint de la position de Mars en Balance dans mon ciel astral, qui fait un peu gay alors qu'on attendrait le dieu de la guerre dans un signe un peu plus couillu, j'en ai toujours retiré une capacité à peser le pour et le contre. Et ma foi, si sociologiquement, et en tant qu'ancien de l'Institution Sainte-Marie, je pourrais me sentir proche des gens de La Manif pour tous, il y a cependant un petit je ne sais quoi qui fait que je n'ai participé à aucun de leur rendez-vous.

Sans doute que défiler sagement ne faisait pas partie de mes projets. Non que je sois de nature violente mais simplement que j'estime que pour affronter un état obèse et tout puissant il faille faire valoir une capacité de nuisance qui lui fasse peur. Et s'il y a bien une chose qui ne fasse pas peur à l'état quel qu'il soit, c'est une bande de mecs en Loden qui marchent sagement où on leur dit en tenant par le bras leurs épouses en robes Liberty. accompagnés de leurs enfants sapés chez Bonpoint. L'union de Burberry et Laura Ashley ne me semble pas une bonne option politique, bien que je n'aie rien contre ces deux marques.

Enfin ayant eu souvent des patients homos, je ne me vois pas leur interdire un cadre juridique pour leur union. Soit on leur jette des pierres, on psychiatrise l'homosexualité et on les condamne au bûcher, soit on admet les situations et on se débrouille pour régulariser un état de fait qui existe depuis que le monde est monde sans pour autant tout foutre cul par dessus tête.

Je n'étais donc ni pour ni contre, ne me sentant pas au départ vraiment concerné. La seule chose qui m'ait choqué, c'est qu'on utilise le mot "mariage". On pouvait tout aussi bien créer un cadre légal donnant les mêmes droits et l'appeler union civile que cela n'aurait rien changé. Car même si le mariage est un contrat, destiné à administrer le patrimoine des époux et l'éducation des enfants, il revêtait pour beaucoup un caractère sacré et une tradition multiséculaire à laquelle il était malvenu de s'attaquer de manière aussi maladroite et stupide. Seuls les ultras des deux bords auraient été fâchés par une simple union civile remplissant les mêmes offices.

Les religieux les plus ultras auraient hurlé au signe eschatologique prouvant l'emprise du démon sur la France tandis que les militants homosexuels les plus radicaux auraient dénoncé l'emprise des milieux réactionnaires sur une république en danger. En revanche, les gens de bonne volonté aurait accepté ce nouveau contrat.

Je pense qu'utiliser le terme mariage, c'était bien sur fait exprès, pour provoquer le bourgeois, pour écraser les traditions à grands coups de godillots socialistes. Ce n'était donc pas innocent mais bien voulu de manière à créer un ennemi comme l'explique cet excellent article de Contrepoints (avec un "s" à la fin). Comme le soulignait l'auteur de l'article, ce brave Philippe Muray dans L'empire du bien expliquait : « Le Bien a toujours eu besoin du Mal, mais aujourd’hui plus que jamais. Le faux Bien a besoin d’épouvantails ; moins pour les liquider, d’ailleurs, que pour anéantir, à travers eux ou au-delà d’eux, ce qu’il pourrait rester encore, de par le monde, d’irrégularités inquiétantes, d’exceptions, de bizarreries insupportables, enfin les vrais dangers qui le menacent, quoique l’on n’en parle jamais ».

Finalement d'un côté comme de l'autre, l’enjeu est psychologique et c'est à celui qui désignera l'autre comme étant le mal absolu pour le déshumaniser. Dès lors, c'est une compétition qui a lieu dans laquelle, le discours désigne l'ennemi comme étant celui du genre humain tout entier. Les progressistes considèrent que les conservateurs sont contre l'amour tandis que ces derniers assurent que les premiers sacrifient les enfants sur l'autel de leurs idées. Il ne s'agit pas d'avoir un débat structuré et distancié sur un sujet de société mais de faire du marketing politique basé sur l'émotionnel de manière à gagner des points en s'auto-désignant comme étant celui qui a triomphé des ténèbres.

Dans la mesure où le gouvernement a abandonné la plupart des leviers de décisions à d'autres instances internationales, il ne reste plus grand chose pour donner l'illusion de gouverner au bon peuple qui l'a élu. Alors quand on est à droite, on trifouille un peu dans l'économie et l'identité nationale tandis que lorsque la barre est à gauche, on bricole du coté des impôts et des machins sociétaux. Cela les occupe, en faisant croire au bon peuple qu'il reste encore une droite et une gauche avec des projets. Faut vraiment être naïf ou carrément idiot pour se soucier des élections.

Bref à quoi bon se préoccuper d'un non-problème qui ne désigne que l'état socialiste pour ce qu'il est, une entité morte tentant d'assurer sa survie en n'ayant plus rien d'autre à proposer que ce qui pourra opposer les gens les uns aux autres, les amener sans cesse à la confrontation la plus violente qui soit. C'est aussi con que de décider de se déclarer une guerre parce qu'un archiduc de mes deux s'est fait assassiner loin dans les Balkans. Le mariage pour tous tel qu'il a été mis en place, ce n'est qu'un électrochoc destiné à ranimer le cadavre de la société, un jouet destiné à amuser. 

Je ne sais même plus où je voulais en venir, tellement je me tape de ce qui est devenu, par la faute d'un gouvernement idiot, un problème. Si à l'origine, il était simple de régler la situation, de manière apaisée et intelligente, tout a été fait pour envenimer les choses, pour faire se battre les gens entre eux, pour faire en sorte que le combat s'éternise en mentant aux uns et aux autres. Battez-vous sans moi.

Bref, je m'en tape, mais ça je viens de le dire. Je conspue cet état manipulateur merdique. Voilà !

7 Comments:

Blogger Adès Rahmani said...

Manipulateur...c'est peu dire! Ah oui... de merde, mais c'est encore trop gentil.

6/10/14 10:31 PM  
Blogger MARION said...

et bien moi si j'etais homo, et que je lisais votre article. Je trouverais ca plutot lamentable de constater que vous vous en taper.
Mais je ne suis pas homo, et je fais quand meme partie du minorite. Je suis une femme, et heureusement que des hommes et des homo se sont battus pour mes droits: droits de vote, il n'y a pas si longtemps que ca, droit a l'avortement....
Alos moi, je ne m'en tape pas, et je suis pour autoriser des gens qui s'aiment a se marier meme si ils font partie d'une minorite.

6/10/14 11:05 PM  
Blogger Le Touffier said...

@Marion, si pour vous une minorité ne se définit plus par le pourcentage de ses membres, mais par son absence au sein des sphères décisionnelles, je vous prie de bien vouloir m'apporter votre soutien.

Je fais ainsi partie de la très grande minorité de Français dont on vide le portefeuille en leur agitant sous le nez le chiffon rouge du mariage pour tous. Et comme le taureau dans l'arène, nous sommes sommés de réagir avec vigueur, dans un sens ou dans l'autre, à des sujets dont l'inimportance provoque la nausée.

Sachant pouvoir compter sur votre soutien inconditionnel à cette grande minorité de français qui aimerait bien qu'on arrête de les prendre pour des débiles profonds, je vous prie d'anticiper mes remerciements les plus sincères.

7/10/14 1:29 AM  
Blogger philippe psy said...

@Marion : avant de vous énerver, merci de lire correctement les articles.

7/10/14 1:57 AM  
Blogger Adès Rahmani said...

@marion: je ne savais pas que Simone Veille était un homme ou un homo...!

8/10/14 3:36 AM  
Blogger El Gringo said...

Faut vraiment être naïf ou carrément idiot pour se soucier des élections.

Oui... mais voir la tête des perdants les soirs d'élection est toujours délectable (surtout s'ils sont de gauche).

8/10/14 9:57 PM  
Blogger GM-VdL said...

Il m'apparaît de plus en plus clair que tout ce tapage autour du 'marianif pour tous' était une stratégie électoraliste du PS, pour pousser le "peuple de droite" à la radicalisation en espérant détourner ainsi des votes UMP sur le FN.

Avril 2002 n'a toujours pas été compris.

29/10/14 2:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home