07 novembre, 2014

Agenda !


Bon, c'est clair et net, je le sais depuis des années, j'en ai pris mon parti, je ne serai jamais le roi de l'organisation et ne développerai jamais de compétences particulières pour les tâches administratives. A mon âge, il est temps de connaitre ses limites : je ne serai jamais certifié ISO 9001. C'est ainsi et puis voilà.

Toute ma vie, j'ai rêvé d'être ordonné et ne l'ai jamais été. Qu'il s'agisse des impôts, des factures diverses, j'ai toujours tout fait à la dernière minute voire carrément en retard. On m'a parfois coupé l'électricité et le téléphone que j'avais oublié de payer. Je recevais le TIP et plutôt que de renvoyer le tout par la poste immédiatement, je me disais que j'avais le temps. Tellement de temps qu'ensuite,, je me retrouvais chez France Télécom ou à l'EDF en train de faire la queue avec les clodos et les indigents pour payer ma facture en souffrance par carte bleue.

Et puis je me suis marié et me suis retrouvé sous tutelle. On me dit de signer là, je le fais et hop, les tracasseries administratives cessent immédiatement. Tant et si bien que lorsque j'entends des patients se plaindre de leur mari ou copain en m'expliquant qu'il est complètement immature et n'assume aucune tâche administrative, j'opine du chef et me montre plein d'empathie. C'est vrai que cela doit parfois être pénible d'avoir un mec comme moi à la maison.

Je me dis que c'est génétique que j'étais fait pour chasser le mammouth et non pour m'occuper de la caverne, ça me rassure de m'identifier aux chasseurs. Dans les faits, non je ne chasse pas, je me contente de faire un peu ce qui me plait, de m'adonner à mes lubies et de collectionner uns avoir stupide sur des choses sans intérêt pour la plupart des gens. Quoique la dernière fois, j'ai été content de pouvoir parler d'akènes et de samares avec Chaton. C'est rare de pouvoir parler de ça.

Récemment encore je m'intéressais à l'harmiscara, une peine infamante que l'on rajoutait à celle prononcée envers quelqu'un qui avait trahi sa parole ou ses vœux. J'étais tombé la dessus en regardant la peine que l'on avait infligée à Cinq-Mars après que l'on eu découvert sa conspiration à l'encontre de Richelieu. Non seulement, on avait tranché la tête de ce type mais en plus on avait rasé son château "à hauteur d'infamie". J'avais trouvé le terme assez chouette et la pratique plutôt classieuse. Non seulement, on massacre le coupable mais en plus on ternit son nom en rasant sa demeure et éventuellement ses forêts. On ne rigolait pas sous l'ancien régime.

Malgré tout cela, j'étais assez fier d'avoir réussi à bien gérer mon agenda. Bon, ça fait un peu crétin de dire ça, un peu comme si j'écrivais que j'étais fier de savoir faire mes lacets tout seul. Mais n'empêche, un agenda c'est une petite tâche administrative et moi qui suis encore plus phobique de ces tâches là que ce brave Thévenoud, je pouvais ressentir une légitime fierté à l'idée de gérer mon petit Quo vadis, tout seul comme un grand.

Et puis jeudi dernier, tout a foutu le camp. Comme j'ai bonne mémoire, le matin je me disais que je devrais appeler M pour savoir si l'on n'avait pas rendez-vous parce qu'il me semblait que j'avais donné ce rendez-vous à Madame P, une nouvelle, un peu rapidement. Et au lieu d'envoyer un SMS de suite à M, je suis passé à autre chose, j'ai oublié et le soir venu, j'avais à la même heure M, qui faisait la gueule, et Madame P qui était un peu surprise. 

Bon comme je suis tchatcheur quand je veux, j'ai fait rentrer Madame P dans le cabinet et j'ai parlé à M tranquillement pour le calmer. Je l'ai collé juste après et j'ai décalé les rendez-vous suivants en prétextant une urgence. Bon quand je les ai vus les autres, je leur ai dit que j'avais pris deux rendez-vous en même temps comme un âne que je suis.

Alors comme j'avais déjà connu cela, je me suis dit que cette fois c'était fini et que j'allais définitivement devenir sérieux. Mais le mercredi suivant, ça recommençait. A l'heure dite, tandis que j'attendais J, j'ouvre la porte et je vois descendre quelqu'un qui s'était trompé d'étage. En voyant la paire d'escarpins descendre les marches pour arriver au palier du deuxième, je me dis que cela ne ressemble pas à J qui est plutôt roots. Et effectivement, c'est C qui se présente en m'assurant qu'on avait bien rendez-vous. Comme C est du genre plutôt hypra-controlante, si elle dit qu'on avait rendez-vous, c'est que c'est vrai même si je l'avais noté au mercredi suivant.

Fort heureusement, J m'a prévenu par SMS qu'elle aurait du retard et je réponds immédiatement de ne pas venir que je me suis planté. Manque de pot, elle sonne à cet instant. Je dévale donc les escaliers pour l'accueillir dans la cour et lui expliquer que je suis un âne bâté et que j'avais déjà un rendez-vous. Je lui propose toutes les options possibles mais peine perdue, elle a un emploi du temps trop important. Tant pis, on prend rendez-vous pour dans quinze jours et elle me pardonne. Je peux donc remonter voir C qui m'attend sagement au cabinet et qui rigole de mes prestations administratives.

Alors depuis je me suis appliqué une routine. Dès que je prends rendez-vous ou qu'on me déplace un rendez-vous, zou je sors le Quo vadis et je note IMMÉDIATEMENT ! C'est ma petite ISO 9001 à moi quoi et ça fonctionne de faire les choses en temps et en heure. Je suis content de moi. Certes je pourrais m'en vouloir à mort et me dire que ce n'est pas sérieux de ne pas réussir à gérer un agenda aussi simple que le mien. Mais bon, de toute manière ma clientèle me connait assez bien et même si je ne suis pas coutumier du genre, les gens se doutent bien qu'avec moi ce sont des choses possibles. On ne me consulte pas pour mes prestations organisationnelles.

Quant à moi, je me dis que je peux toujours progresser. C'est déjà ça. Pour le reste, on n'est pas non plus très nombreux en France à pouvoir parler d'akènes, de samares et d'harmiscara. Alors je me dis que si je suis un peu léger parfois sur l'oganisation, en revanche j'assure un max dans le domaine des connaissances inutiles en tous domaines. De toute manière, le désordre stimule la créativité. C'est un fait avéré et c'est pour ma créativité que l'on me paye. Pour la gestion d'agenda, voyez avec la CEGOS.

On ne peut pas être doué en tout !

"La vie crée l'ordre mais l'ordre ne crée pas la vie"
Antoine de Saint-Exupéry, Pilote de guerre

6 Comments:

Blogger Unknown said...

Une seule chose à ajouter: Hail Eris !

8/11/14 10:02 PM  
Blogger Augustine C. said...

"le désordre stimule la créativité."
Ouf, je suis sauvée...

Si j'avais su ça avant, j'aurai peut-être pu convaincre ma mère que ma chambre-capharnaüm était une bonne chose étant ado !

9/11/14 10:21 AM  
Blogger edgell oliver said...

Bureau d'Einstein

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fmedias.buzzmoica.fr%2Fphotos%2F62%2F14730.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.buzzmoica.fr%2Fphoto%2Fphotos-du-bureau-d-albert-einstein-14644&h=535&w=680&tbnid=YTs_uNw_dw_0sM%3A&zoom=1&docid=N6mmr0SfNf3hZM&ei=Z2hfVMXeFdfzarG-gKAD&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=5337&page=1&start=0&ndsp=16&ved=0CCgQrQMwAg

9/11/14 2:17 PM  
Blogger Monsieur Méchant said...

Je vous signale, pour votre gouverne condescendante, que vous êtes loin d'être le seul à savoir ce que c'est qu'un akène ! Tout le monde sait !

C'est tellement connu que les rolling stones (en personne) ont immortalisé le mal être de l'akène dans un tube planétaire: Akène get no satisfaction !

Alors arrêtez de vous la péter avec les akènes et les faux fruits, nonméhoooo

11/11/14 9:43 AM  
Blogger Adès Rahmani said...

Vous me faites vraiment penser à mon ex! Incroyable similitude! Rassurez-vous donc, vous n'êtes pas le seul à être bordélique et" je n'aime pas les contraintes"... C'est une philosophie de vie qui ne plait pas aux obsessionnels et aux coincés mais bon moi je dirai qu'à partir du moment où vous gardez le sourire, tout passe!

12/11/14 11:57 PM  
Blogger Le Touffier said...

Monsieur Méchant, vous avez au moins de la lucidité pour le choix de votre identité virtuelle.

Internet offre l'anonymat propice aux plus bas instincts. Je suis navré de devoir supporter votre agressivité narcissique si complaisamment étalée.

Pour me purger de votre nombrilisme écœurant, je vais sortir prendre l'air malgré la pluie.

Et pourtant...Akene stand the rain, mais moi j'ai horreur de ça.

Au plaisir de ne pas vous saluer, Monsieur Méchant.

15/11/14 11:59 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home