16 février, 2015

Mots clés et bourrelets de nuque !

Je regardais mes statistiques et j'ai eu l'idée de consulter les mots clés par lesquels les gens étaient entrés sur le blog. Quelle surprise de constater que le premier était "pute" tandis que "bourlet à la nuque" (avec une faute) mais aussi "femme culturiste" se plaçaient en bonne position !

Si j'ai du employer le mot "pute" plus souvent qu'à mon tour car je sais que je peux être d'une rare vulgarité en écrivant, je n'ai pas le souvenir d'avoir parlé de femmes culturistes ?

Quand au fameux "bourrelet de nuque" et non "bourlet", il 'agissait bien évidemment d'une description du Gringeot qui possède, comme toute brutasse, une nuque plissée formant deux épais bourrelets de chair. C'est d'ailleurs à ces bourrelets que l'on reconnait l'homme fort. Mais il en faut deux.

Avec un seul bourrelet de nuque, vous êtes soit gros, soit mal foutu, avec une peau flasque et adipeuse. Ce n'est que lorsque vous arborez les deux bourrelets que vous pouvez décemment vous dire que vous faites partie de la confrérie des brutes, des vrais mâles gorgés de testostérone, du quadra finissant ou du jeune quinqua ayant bien profité de la vie. 

Tandis que le jeune voyou est sec et toujours aux aguets, celui qui a réussi, le capo de tutti capi possède deux bourrelets de nuque ! Toujours ! Les bourrelets de nuque sont à l'homme fort ce que la collerette osseuse est au tricératops ou les dix cors au cerf !

C'est ma théorie sur les bourrelets de nuque et j'y tiens car j'y crois profondément.

4 Comments:

Blogger El Gringo said...

"Mais il en faut deux"

Toujours, pour les hommes.

19/2/15 8:54 PM  
Blogger Agathe Bedet said...

Bonjour, j'aimerai savoir si il était possible de contacter un des contributeurs pour des renseignements par rapport à un des articles, si oui, comment?
Merci

26/2/15 8:47 PM  
Blogger ELLA CHANGEE said...

euhhhh, toujours vivant Philippe?vos lecteurs s'inquiètent....

1/3/15 8:48 PM  
Blogger ELLA CHANGEE said...

"il est mort le poète...", vous n'avez pas revu Jésus Philippe Psy? vous ne recevez plus de patient bons à enfermer? vous vous ennuyez tellement que vous n'avez plus rien n'à écrire?

12/3/15 9:32 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home