10 novembre, 2018

La femme qui se prenait pour un Scénic !



L'homme qui prenait sa femme pour un chapeau est un ouvrage d'Oliver Sacks,neurologue de profession, publié en 1985. C'est un recueil dans lequel l'auteur décrit les affections neurologiques « les plus bizarres » qu'il a rencontrées. Le titre provient du cas d'un homme atteint de prosopagnosie, qui savait reconnaître les objets composés de formes géométriques simples, comme un chapeau mais plus les visages comme dont le sien et celui de sa femme. 

Si ma patiente n'est atteinte d'aucune neuropathe grave, le fait est qu'elle m'a déclaré voici quelques temps que si elle était une voiture, elle serait une Scénic, un modèele Renault assez courant dont l'achat; selon elle; est guidé par l'aspect pratique plus que par le coup de coeur. Peu soucieux de la contrarier, je lui ai dit qu'elle ne manquait pas de qualités et que si elle était une Renault Scénic, elle serait sans aucun doute un modèle haut de gamme doté d'une sellerie cuir et de la climatisation automatique bizone. 

Car il en va du Scénic, comme du Kangoo ! De même qu'il existe un bas de gamme, il existe aussi une version luxe. Dans la gamme Kangoo, c'est le fameux RXE dont je vous ai déjà parlé et dont je suis propriétaire, pour les Scénic, c'est la version Initiale Maris (rien que ça) avec tout un tas de fourbi haut de gamme fourni avec la voiture dont je n'avais même pas idée que cela peut exiser vu que je roule toujours dans de vieilles bagnoles. 

A première vue, je ne retrouve pas ma patiente dans ce véhicule courtaud et un peu pataud vu qu'elle es petite, blonde et menue. Au jeu du portrait chinois, vous savez ce jeu pénible qui consiste à répondre à des questions du genre "et si vous étiez une fleur (ou une bagnole) vous seriez quoi, je l'aurais plutôt perçue comme un petit cabriolet que comme un monospace. Mais bon, elle est libre de se comparer à ce qu'elle veut. Après tout, c'est elle qui le vit !


Personnellement, je n'ai jamais eu l'idée de me comparer à une voiture au jeu du portrait chinois. Mais si je devais être une voiture, je serais ? Qu'est ce que je serais ? Je n'en ai aucune idée. Disons qu'étant plutôt doté d'un volume important, je ne serais pas une voiture de sport, c'est certain. Tenez je me vois bien en antique Volvo 240 break, une bagnole increvable ayant fait les délices de la profession d'antiquaire vu qu'on pouvait y charger une armoire normande sans laisser le hayon ouvert.

D'ailleurs j'adore cette voiture même que parfois, à l'insu de mon épouse qui me croit sur Wikipedia, je regarde les annonces de vente de Volvo 240 sur Le bon coin en rêvant de m'n offrir une. Mais une essence parce que le moteur Man qui équipait les versions diesel semble être une merde sans nom. Oui, vous l'aurez compris, moi qui suis champion de la perte de temps, il a fallu que je lise les forums Volvo afin de tout connaitre d'une voiture que je ne posséderai jamais. Sur le moment, ça me fait rire mais quand j'y réfléchis, je me dis que si j'avais investi tout ce temps perdu à des projets intelligents, je serais sans doute très riche et influent comme Gérald Darmanin ou Bruno Lemaire !


Mais revenons à ma patiente. D'un point de vue objectif, elle est plutôt mignonne mais à la limite, ça on sen fout parce qu'il y en a plein. Enfin, précisons qu'elle est très mal coiffée. C'est d'autant plus rageantpuisque j'ai dans ma clientèle un coiffeur de star qui fait des miracles pour un prix modique quand je lui envoie des patientes. Et croyez moi, il connait son métier. Voici quelques mois, je lui ai envoyé une patiente à qui a il a fait payer soixante euros la coupe au lieu de quatre-cents euros. Si ça c'est pas du social et du piston !

Mais bon, quand j'ai abordé le sujet avec ma patiente qui se prend pour un Scénic, y'a rien eu à faire. Elle m'a objecté qu'elle avait le cheveu fin. Comme si mon coiffeur de star ne triomphait pas du cheveu fin ! Ah cet orgueil de jeune femme diplômée de Sciences-Po qui pense que si l'on n'est pas issu de l'IEP on n'est qu'un bon à rien. Tant pis pour elle ! 

Dans les faits, pourquoi se prend t elle pour une Scénic, cette voiture pratique que personne n'achète sur un coup de coeur mais simplement parce qu'elle correspond à une étape de sa vie, comme le fait d'avoir trois enfants; un chien et des trucs à transporter ?

Simplement parce qu'elle a une mauvaise image d'elle-même et qu'elle connait si peu les hommes qu'elle reste persuadée que, hormis pour les salopes à gros nichons, il n'y a aucun salut à attendre d'eux. Il faut dire que si l'ons e réfère au panorama télévisuel, les femmes que l'on nous montre relèvent plus souvent de la salope aventurière prête à tout plutôt que de la petite blonde de bonne famille brillante.

Car si elle est coiffée comme un dessous de bras, ma patiente est extrêmement brillante. Elle dispose ce qui est rare : l'instinct de finesse. En plus elle pratique l'humour noir et a très mauvais esprit, ce qui constitue un grand intérêt. Hélas, quelle que soit les qualités que je pointe, elle reste persuadée de n'être qu'une Scénic dans un monde où seules les salopes à gros nichons et faible QI prospèrent. 

Ce qui est évidemment faux. Comme il faut de tout pour faire un monde, il faut de tout pour tout le monde.Et je connais un tas de types brillants qui après avoir lancé un regard salace à la salope à gros nichons épouseront pour autant la fille bien. D'abord parce que ce son des gens bien et qu'ils ne se verraient pas amener à la table familiale une gonzesse qui allumerait leur père mais aussi parce que soucieux d'avoir des enfants, ils préféreront tout de même que ces derniers soiet d'eux plutôt que d'un mec rencontré par hasard à la salle de sport avec lequel leur salope à gros nichons aurait fait des galipettes.

Bref le monde étant bien fait, il n'y a pas de Scnéic ou de voitures de sport en matière de femmes. Il y a des femmes bien, qui peuvent être salopes ce qu'il faut mais fidèles et de grosses catins. Et soucieux de ne pas être taxé de sexisme, j'en ai autant à propos des mecs. Il y a de gros toquards mais aussi ds mecs bien qui pour autant ne sont pas forcément des trous du cul vissés devant leur ordinateur.

D'ailleurs un mec comme le Gringeot, mâle parmi les mâles, qui a couché avec plus de femmes qu'il n'y a de cheveux sur la tête de Sébastien Folin, animateur plus connu pour sa luxuriance capillaire que pour sa carrière, ne s'y est pas trompé puisqu'il vit avec une femme bien. Même si je le soupçonne, à raison, de mater de temps à autre, les salopes à gros nichons qu'il croise sur son chemin.






D'ailleurs, ne nous y trompons pas, même les grandes horizontales, comme on appela les demi-mondaines de la Belle époque, n'étaient pas que des catins mais s'étaient efforcées de parfaire leur éducation pour avoir l'air de femme bien. Car sinon, Liane de Pougy, Isabelle Otero ou Émilienne d'Alençon, auraient pratiqué dans des bordels militaires plutôt qu'avec les têtes couronnées de l'époque. Coucher c'est bien, mais avoir une femme avec qui l'on peut partager plein de choses et que l'on peut sortir dans tous les milieux c'est bien aussi. 


Alors, puisque je sais qu'elle me lira, vu que je lui avais dit que je ferais un article sur sa curieuse comparaison, j'enjoins donc à ma chère patiente de cesser tout cela et la prie de se considérer désormais comme quelqu'un de bien. Voilà, ça c'est de la thérapie express. 

Le plus drôle c'est qu'en juillet dernier, alors qu'elle était entre deux emplois, ma patiente est venu au cafing. Ce jour là, sans le savoir elle a fait forte impression. Les gens l'ont trouvée mignonne et extrêmement intelligente. Et ça c'était l'avis du banquier, un mec aussi riche que mon ami Olivier qui a réussi et roule en Ferrari et Le Touffier, un chirurgien vachement intelligent et très riche aussi. Bon, c'est sur que les deux avaient l'âge d'être le père de ma patiente mais n'empêche qu'elle a fait forte impression. Y'a que la coiffure qui n'a pas suscité d'éloge vu qu'elle est mal coiffée. Voilà c'est dit et redit, si elle me flingue mercredi quand je la verrai, je ne l'aurais pas volé !

D'ailleurs puisqu je parle de mon ami Olivier, qui est riche, a réussi et roule en Ferrari, le plus drôle c'est qu'il ne roule pratiquement jamais avec vu que c'est pas une bagnole fiable. Il lui préfère sa BMWqui démarre au quart de tour et ne le laissera pas en rade sur la route. 

Voilà c'est ainsi, on est ce qu'on est. Et c'est un mec qui se compare à une Volvo 240, et ce sans aucun complexe, qui vous l'affirme.

PS : le coiffeur que je connais est vraiment très bien même avec les cheveux fins.

1 Comments:

Blogger Christophe Lion said...

Ne pas confondre Isabelle et Caroline.....

23/1/19 11:24 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home