01 juin, 2008

Stades de Kohlberg 3 : les dilemmes

Pour déterminer le stade de développement moral auquel est parvenu un individu, Kohlberg va utiliser des dilemmes. Il les soumettra aux individus en s'intéressant non pas, à la solution retenue, mais à la manière dont le sujet est parvenu à cette décision.

Exemple classique de dilemme : Le dilemme moral de Heinz

La femme de Heinz est très malade. Elle peut mourir d’un instant à l’autre si elle ne prend pas un médicament X. Celui-ci est hors de prix et Heinz ne peut le payer. Il se rend néanmoins chez le pharmacien et lui demande le médicament, ne fût-ce qu’à crédit. Le pharmacien refuse.

Que devrait faire Heinz ? Laisser mourir sa femme ou voler le médicament ?

Rappelons que l'oOn peut choisir une même issue au dilemme pour des raisons différentes. C'est sur la base des justifications invoquées par les sujets de l’expérience pour choisir une solution, Kohlberg élaborera sa théorie du développement moral en trois niveaux et six stades moraux (article précédent).

Ce qui caractérise le stade moral, ce n’est donc pas le choix retenu mais l'argumentation invoquée. Laisser sa femme mourir ou voler le pharmacien, peu importe, ce qui compte, c’est la manière dont le sujet d’expérience a été amené à faire ce choix.

Ainsi, pour reprendre le dilemme classique de Heinz, on pourrait recenser les justifications suivantes :

Solution 1 : Heinz doit laisser mourir sa femme

Stade préconventionnel (enfants) :

Stade 1 : Parce que sinon les gendarmes le mettront en prison ;

Stade 2 : Parce qu’ainsi il pourra se trouver une autre femme ;

Stade conventionnel (adolescents et adultes jeunes)

Stade 3 : Parce que ses collègues ne comprendraient pas qu'il puisse être un voleur

Stade 4 : Parce que le vol est interdit par la loi

Stade post-conventionnel (adultes)

Stade 5 : Parce que le droit de propriété est à la base des législations démocratiques

Stade 6 : Parce que le droit de propriété est un principe universel

Heinz doit voler le pharmacien

Stade préconventionnel (enfants)

Stade 1 : Parce que sinon Dieu le punirait d'avoir laissé mourir sa femme ;

Stade 2 : Parce qu’il veut que sa femme puisse encore lui faire à manger ;

Stade conventionnel (adolescents et adultes jeunes)

Stade 3 : Parce que ses amis ne comprendraient pas qu'il ait laissé mourir sa femme ;

Stade 4 : Parce que la non-assistance à personne en danger est punissable par la loi ;

Stade post-conventionnel (adultes)

Stade 5 : Parce que la santé est un principe de bien-être ;

Stade 6 : Parce que le droit à la vie est un principe universel ;


La justification prend la forme « Heinz doit faire ceci ou cela parce que ... » et constitue l’énoncé des raisons du choix. La croissance morale est évaluée en fonction de la capacité de l’individu à se décentrer par rapport à sa particularité, s’en abstraire, pour finalement mobiliser librement des principes , des règles de jugement et d’action qui sont valables pour le plus grand nombre et puis pour tous.


Kohlberg parle d’une « logique du développement », ce qui signifie qu’il s’agit d’une séquence invariable de six stades selon les justifications apportées au choix d’une alternative dans un dilemme moral.

Ce genre de dilemme est souvent proposé à des candidats postulants à des emplois soumis à de fortes responsabilités. Voici près de vingt ans, un de mes amis postulat à un emploi dans une banque d'affaire s'était vu proposer le dilemme suivant :

Une jeune femme au chômage, mère deux enfants en bas-âge, est prise en train de voler dans le magasin que vous dirigez. Que faites-vous ?

1) Vous contentez vous de l'admonester en lui rappelant que le vol est interdit avant de la laisser partir en emmenant les marchandises parce que vous comprenez sa situation ?
2) Appelez-vous la police et portez-vous plainte parce que le vol est inadmissible quelle que soit la situation de la personne ?

Tandis qu'emporté par leurs émotions, la plupart des candidats avaient massivement choisi la première solution, mon ami décidé d'opter la seconde. Il se fit copieusement insulter.

Les premiers, bonnes âmes, trouvaient que la situation de la jeune femme était désespérée et justifiait ce vol même s'ils admettaient que le vol fut mal. Mon ami expliqua qu'il plaignait cette jeune femme mais qu'en France, il y avait des spécialistes de l'aide sociale. Dès lors, rien ne justifiait le vol. Le tolérer c'était ouvrir une brèche inadmissible dans laquelle tout le monde s'engouffrerait en justifiant leurs mauvaises actions. Il ne doutait pas non plus que la justice se montre clémente avec cette jeune femme.

Il fut embauché. Il était au stade 6 de Kohlberg.

3 Comments:

Blogger puuluki said...

Ok, merci pour ces articles!

(tout s'éclaire avec la troisième partie! Que je vais de toute façon relire les trois articles pour bien comprendre lol)

(et mes excuses pour les autres commentaires ...)

1/6/08 2:57 AM  
Blogger philippe psy said...

Et si en plus vous lisez la quatrième partie qui s'appelle "Du sérieux", l'éclairage sera grandiose !

1/6/08 3:11 AM  
Blogger jonben said...

Je n'y connais pas grand chose en psychologie mais c'est un sujet qui m'attire. J'avais aussi été intéressé par le post sur le dilemme du prisonnier.
Cette conception là par stade peut avoir son intérêt mais j'ai l'impression que la hiérarchie des stades se heurte quand même à la réalité. Le 6ème stade ne me parait pas toujours être une évolution par rapport au 5ème parce que le fait de baser son jugement sur sa conscience individuelle d'une morale universelle est propre à chaque personne. Il faudrait déjà voir ce qu'est cette morale universelle, je ne suis pas sûr que ça existe. Ainsi quelqu'un du "stade 6" (psychopathe par exemple) pourrait penser que beaucoup d'autres "stade 6" qu'il rencontre sont dans le faux car leur morale ne correspond pas à la sienne. Le libéral me semble donc plutôt être au "stade 5" du fait qu'il apporte une importance à l'équilibre naturel qui peut se créer entre hommes de bonne volonté aux morales pas toujours identiques plutôt que de placer son système moral comme "universel".

3/6/08 10:47 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home