04 janvier, 2010

Le complot !


Voici quelques mois mon excellent confrère Le Grand Charles, qui se trouve aussi être un capricorne, avait noté que dans certaines communications, à propos de tout et n'importe quoi, se trouvait toujours un(e) crétin(e) pour répondre "Je ne vois pas pourquoi etc.,". Cette locution "Je ne vois pas pourquoi" semble aujourd'hui démontrer une grande ouverture d'esprit, parfois si grande et large qu'elle laisse pénétrer toutes les bêtises possibles dans l'esprit de ceux qui l'utilisent.

Afin de ne pas rester sur ma réserve, je rajouterai que j'ai pour ma part noté que des individus qui se croient intelligents en répétant à l'envi des phrases toutes faites utilisent souvent la phrase : "mais tu ne vas pas me dire que tu crois à la théorie du complot". Par là même le contradicteur tente de vous convaincre que vous êtes trop intelligent pour sombrer dans la paranoïa ou pire dans la stupidité en croyant à l'existence de complot parce que bien sûr : les complots cela n'existe pas, ce n'est qu'une vue de l'esprit.

Qu'est-ce qu'un complot ? Un complot est un projet élaboré entre plusieurs personnes contre une autre ou une institution. C'est une entreprise formée secrètement entre deux ou plusieurs personnes contre la sûreté de l'état ou contre quelqu'un. Admettons que si le mot existe, ce n'est pas par hasard. Sans sombrer dans la fameuse "théorie du complot", il existe des complots. La politique est pleine de complots que l'histoire nous révèle. Et comme l'explique Wittgenstein, le monde ce ne sont pas des choses mais des faits et le complot est un fait.

Le complot est aujourd'hui comme le diable, dont Baudelaire disait que sa plus belle ruse était de vous faire croire qu'il n'existait pas. N'est-il pas suprêmement rusé le comploteur qui réussit à vous faire admettre que croire en l'existence même de complots serait la preuve d'un esprit dérangé ? Dès lors, personne ne souhaitant passer pour un fou ou un simple d'esprit aura tôt fait de dire qu'il ne croit pas à l'existence de complots.

La psychiatrisation de l'opposant est une technique avérée qui fonctionne parfaitement. Traiter celui qui a découvert vos manigances de fou, de mythomane, d'obsessionnel ou de paranoïaque est aujourd'hui une martingale qui ne coûte pas cher mais rapporte gros. C'est l'essence même de la perversité que de rendre l'autre fou.

Il est vrai qu'il en va des complots comme du diable. Trop croire au premier porte à la superstition et à la bigoterie tandis que trop accréditer les seconds amène à l'obsession, la paranoïa ou à la crédulité. Pourtant entre trop et pas du tout, il y a sans doute une zone dans laquelle on peut admettre que des complots existent dont nous faisons tous les frais !

C'est pourquoi quand j'entends un crétin me dire d'une voix sucrée en prenant l'air intelligent de celui qui sait : "tu ne vas pas croire au complot tout de même ?", j'ai envie de coller des baffes.

6 Comments:

Blogger h16 said...

Voilà, juste mesure et baffes aux crétins. C'est comme ça que ça doit fonctionner.

4/1/10 4:24 PM  
Blogger V. said...

"mais vous n'allez pas me dire que vous ne leur en collez pas ?"... ;o)

4/1/10 4:37 PM  
Blogger monoi said...

Je suis perplexe.

Si un complot doit etre secret, a partir du moment ou il est connu, est ce encore un complot?

Ou cela fait il partie du complot, de faire croire a un faux complot pendant qu'ourdi un vrai complot qu'on ignore parce qu'il est secret?

Les possibilites et les permutations possibles ne peuvent etre que le resultat d'un complot. Qui n'en est plus uun parce que je viens de le percer a jour.

Je vais aller m'allonger.

5/1/10 11:19 AM  
Blogger Observateur said...

Psychothérapeute vous présentez-vous ? Je demande à voir ...

Pourquoi donc l'auteur du texte ci-dessus ne se présente-t-il pas ? Aurait-il peur de faire fuir ses éventuels clients ?

En tous cas qu'un doux dingue comme Jean Robin apprécie votre prose donne à penser sur son niveau

http://tatamis.blogspot.com/

5/1/10 6:43 PM  
Blogger philippe psy said...

Cher surfeur citoyen et vigilant, vous me faites là un bien vilain procès d'intention !

Rassurez-vous, je ne me présente à rien du tout. Je suis bien trop libertarien dans l'âme et fainéant pour entreprendre quelque démarche que ce soit. De plus, je n'ai pas l'âme d'un militant.

Quant aux liens, je n'en suis pas responsable. Au gré des mille et quelques articles que j'ai commis, je sais avoir été cité chez des libéraux, des gens de droite ou de gauche. Si je vérifie les chiffres de connexions, je ne regarde jamais si je suis cité parce que je ne sais même pas comment l'on fait. Je ne saurais même pas vous dire à quel classement se situe mon modeste blog.

Je rajoute que je m'entends d'ailleurs assez bien avec les libéraux, certaines personnes de droite et même certaines personnes de gauche. De plus, je ne force personne à me lire.

Quant aux complots, c'est évident qu'ils existent. D'ailleurs, si le vocable ne recouvrait rien, il n'existerait pas. Ainsi, le terme "ghrkjthury" n'existe pas parce que cela n'est pas un fait.

Le complot est un fait. Tous un jour, autant que nous sommes, nous avons comploté contre un camarade, un rival, un collègue de bureau, etc. Je me souviens un jour, voici près de vingt ans d'avoir comploté avec un collègue afin de nous débarrasser de notre odieux petit chefaillon de service. Et nous avons réussi. Vous voyez, j'avoue avoir été un comploteur pire peut-être : un conspirateur. Alors comment, moi qui avoue le rouge au front que j'ai été un comploteur, pourrais-je aujourd'hui nier que les complots existent ? Ce serait ajouter une faute à ma faute.

Par ailleurs, cet article n'est que l'entrée en matière d'un futur article que j'écrirai quand j'aurai le temps parce qu'il me demandera un peu plus de travail que ceux que je rédige habituellement.

Si certains ont vu dans mon modeste article une caution par laquelle j'attestais qu'il existe une sorte de grand complot mondial, je les laisse croire ce qu'ils veulent.

Mes articles sont généralement simples et ne nécessitent ni surinterprétation ni lecture à un second ou troisième degré.

Relisez les mille et quelques articles que j'ai écrits et vous le constaterez. Vous apprendrez même à cuisiner la célèbre croutonnade faouine.

6/1/10 12:13 AM  
Blogger isha said...

Remplacer "théorie" par "hypothèse" est une bonne méthode pour désamorcer la manipulation et autorise une réponse rationnelle à l'attaque insidieuse que représente le fameux "mais tu ne vas pas me dire que tu crois à la théorie du complot [ comprendre : élucubrations irrationnelles ]".

Évidemment, ne pas perdre de temps en dialogues stériles avec ce genre d'idiots représente aussi une excellente solution.

6/1/10 10:59 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home