26 décembre, 2009

Sauver des vies !



J'avais oublié de vous dire ... Voici quelques semaines, j'ai eu une curieuse discussion avec une femme que je connais un peu dans un café à côté de mon cabinet. Tandis que nous étions en train de nous plaindre de la rapacité et de la malhonnêteté des petits artisans parisiens, celle-ci se plaignant d'une fuite à sa chasse d'eau, m'expliqua qu'elle a appelé un plombier pour la lui réparer. Jusque là c'est un sans faute puisque le plombier est particulièrement adapté aux problèmes de fuites d'eau. Elle rajoute qu'il avait effectué la réparation soigneusement pour un prix très raisonnable.

Puis, comme on réciterait une incantation, elle se sent obligée de m'expliquer : "oui vous comprenez c'est mieux pour la terre". Je la regarde un peu éberlué et lui demande quel lien elle fait entre sa fuite de chasse d'eau et la terre parce que j'ai du mal à comprendre. Elle m'explique alors que l'eau devenant rare, il faut l'économiser pour sauver des vies.

Je poursuis en lui demandant si elle trouve vraiment qu'ici en France, l'eau soit rare. Elle admet que non mais m'explique que dans certaines contrées du monde, l'eau manque. Je n'en disconviens pas mais je lui demande tout de même de m'expliquer le lien entre sa chasse d'eau et la sécheresse qui sévit dans certains pays. Elle est un peu mal à l'aise et ne trouve pas de réponse adaptée.

Afin de l'aider, je lui demande alors si elle compte envoyer l'eau économisée par la réparation de sa fuite dans un pays où on manque d'eau et elle admet qu'elle ne fera pas une telle sottise. Je lui demande alors quel est le lien mystérieux qu'elle peut opérer entre cette banale fuite d'eau et la survie de la terre et des assoiffés.

Elle rougit un peu puis commence à rire et me dit qu'on entend tellement de propagande pour la planète qu'elle a simplement répété ce qu'on lui dit sans même y réfléchir. Elle m'avoue qu'à part réduire sa facture d'eau, elle n'est pas sûre que la réparation de sa fuite aura d'autres conséquences que sur son porte-monnaie.

C'est tout de même amusant cette époque si prompte à diaboliser n'importe quoi. Qui aurait pu penser voici encore vingt ans qu'une fuite de chasse d'eau aurait des répercussions sur la survie d'individus vivant à des milliers de kilomètres de là.

Curieuse époque que la nôtre : avant on soignait la lèpre à Lambaréné, maintenant on est un héros en réparant ses chiottes.

2 Comments:

Blogger Mitochondie said...

Celle la elle est bien...

29/12/09 2:02 AM  
Blogger El Gringo said...

Elle pourrait aussi éteindre la lumière: Faire sa crotte dans le noir, une vraie attitude éco-citoyenne!

29/12/09 12:17 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home