11 septembre, 2015

De retour 2


Me revoici ! Je n'avais pas disparu même si cela fait longtemps maintenant que je n 'avais pas écrit ici. J'étais tout de même passé modérer les commentaires. Même qu'un quidam que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam a éructé contre un vieil article traitant du syndrome de Diogène en disant que je racontais n'importe quoi en m'accusant de mille maux. C'est tout de même rigolo que certains débarquent sur le net, qui plu est sur un blog comme le mien en pensant y trouver l'avis de la faculté ! Mais bon, j'ai publié quand même !

Sinon, pourquoi n'ai je pas publié depuis un mois et demie voire deux ? Je pourrais vous balancer plein d'excuses bidons mais ce n'est pas le genre de la maison. Je pourrais dire que j'étais très malade ou encore que je n'avais plus d'idées ! Ce serait bien sur faux puisque je me porte comme un charme ! Quant aux idées, s'il y a bien un truc dont je ne suis pas en manque, ce sont les idées. Lubique par nature, mon cerveau a tendance à trop penser que pas assez. Attention, je ne dis pas que je pense bien mais simplement que dans le fatras qui encombre mon cerveau; il n'est pas difficile de saisir une idée et d'en faire un article.

Bref si je n'ai rien écrit depuis tout ce temps, c'est simplement parce qu'il a fait un temps magnifique cet été et que je n'ai pas eu envie de m'enfermer devant mon Mac. Oh j'aurais pu, ce n'est pas pour le temps que me prends un article mais je n'ai pas eu l'idée. Te un jeune éphèbe bronzé vivant sur une plage de quelque pays merveilleux du bout du monde, j'ai passé mon temps dehors. Soit dans mon jardin, soit aux terrasses des cafés. J'ai glandé sereinement. Régulièrement, j'ai eu des éclairs de ucidité qui me disait "c'est pas bien Philou de ne pas aller écrire, c'est vraiment pas bien" mais je restais sourd aux conseils de mon ange gardien, préférant offrir ma peau aux rayons du soleil que de m'enfermer dans mon bureau.

Et puis il y a eu les vacances qui ont fait une autre coupure. Vacances qui nous virent, tels de modernes Gregory Peck et Audrey Hepburn dans Vacances Romaines, arpenter les départementales dans mon cabriolet. Bon, c'est vrai que dans Vacances romaines, eux sont en Vespa mais on s'en fout. Je n'avais aucun film de référence dans lequel les protagonistes sont en cabriolet sauf Le fanfaron ce qui ne cadrait pas, vu que dans ce film les protagonistes sont deux hommes, Vittorio Gassman et Jean-Louis Trintignant tandis que dans mon cabriolet il y avait ma femme et moi. Il y avait aussi Thelma et Louise mais là, c'est pareil, ça tombait mal vu que ce sont deux femmes. Mais je m'égare. Bref, je n'ai rien foutu ici pour toutes ces raisons. Il a fait beau ! J'ai donc glandé dans mon jardin puis sur les départementales françaises. 

Si j'ai manqué à certain(e)s, vous m'en voyez désolé mais je suis sur de ce que j'avance : même Victor Hugo prenait des vacances ! Dans tous les cas, soyez certains que j'ai été très touché par les commentaires qui me demandait de mes nouvelles et plus encore par les mails qui s'inquiétait de ma santé.

pa6712@yahoo.fr

2 Comments:

Blogger menvusa gerard said...

ahhhhh enfin!!!! jour béni des Dieux!!!Notre Philippe national est revenu! oh joie! désolée Augustine, je ne puis contenir mon plaisir....
Franchement, vous m'avez manqué Phil! ;-)et vos marcassins aussi!

bizzz
Frederique

11/9/15 8:50 PM  
Blogger Florence Gastambide said...

ouaih vous m'ave manqué aussi !

14/9/15 6:32 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home