22 juin, 2015

Annoncer une mauvaise nouvelle !


C'est un grand classique chez les hommes généralement. Du moins chez ceux qui veulent plaquer la femme avec qui ils sont. Comme l'idée d'avoir à endurer une crise de larmes ne leur plait pas démesurément, ils se demandent souvent comment faire pour que la nouvelle passe mieux. Un peu comme on ferait passer une pilule au bout amer en la mélangeant avec un truc sucré. Et c'est donc une question que l'on me pose souvent : comment annoncer une mauvaise nouvelle de la meilleure manière qui soit.

Je réponds toujours qu'il n'y a pas de bonne manière d’annoncer une mauvaise nouvelle. Quel que soit le ton employé, doux, affable, sec ou dur, de toute manière vous serez l’oiseau de mauvais augure même si vous n'êtes pas responsable ! Dans ces cas là, on confond le messager et le message.


On voit cela dans tous les polars américains quand un flic annonce à une famille qu'un des membres vient de se faire assassiner sauvagement. Selon l'humeur des scénaristes, on a soit le flic empathique qui annonce doucereusement "soyez courageux" ou encore "hélas j'ai une très mauvaise nouvelle" ou bien le flic bourrin qui ne prend aucun gant pour annoncer les choses. Dans tous les cas, la réaction émotionnelle est intense.

Comme le disait Le Touffier qui parlait de cela, quand il doit annoncer à une mère que son enfant est mort, il n'y a pas de bonne manière de le faire : il faut juste le faire. Il rentre dans la chambre et dit les choses et adorerait pouvoir se mettre les mains sur les oreilles pour ne pas entendre les hurlements. Comme il le rappelait avec sa sagesse toute paysanne : je sais qu'en lui annonçant la nouvelle, c'est comme si je lui mettais un coup de batte de base-ball dans la face, alors qu'elle soit verte ou rose, on s'en fout un peu !".

S'agissant d'une rupture c'est un peu la même chose. Attendez vous à une crise qui selon les femmes ira soit de la pure colère avec claques et jet d'objets dans votre face soit à une cataracte de larmes impossible à endiguer entrecoupée d'annonce d'un suicide imminent ! C'est le prix à payer.

Bon, quand c'est l'inverse, elles ne prennent pas de gant. Vous êtes éjecté manu militari et invité à récupérer vos affaires. Parce que c'est vrai qu'un homme c'est solide et que ça ne pleure pas. Et puis une de perdue et dix de retrouvées parait-il !

Ceci dit soyons juste, du moins si j'en crois mon expérience de psy, je dois admettre qu'avant de jeter leur bonhomme, la plupart des femmes ont longtemps enduré. Comme quoi il fallait prendre au sérieux leur avertissement et ne pas croire qu'elles pardonnent toujours. Parfois, non !

5 Comments:

Blogger menvusa gerard said...

bon sang! ce que ça fait du bien de vous lire Philippe; vous m'avez beaucoup manqué; merci;-))

22/6/15 9:38 PM  
Blogger Le Touffier said...

Cher Monsieur Philippe,

Pour la prochaine séance, merci de prévoir plus de café, nous viendrons à trois, Massey, Ferguson et moi.

En vous remerciant de votre compréhension.

23/6/15 2:05 PM  
Blogger andy said...

"la plupart des femmes ont longtemps enduré" Il faut dire que "la plupart des femmes" sont très exigeante vis a vis de leur "bonhomme" Elle le disent d'ailleurs a longueur de témoignage de blog elles cherchent avant tout "le grand amour" "l'ame soeur" "le prince charmant" "celui qui changera ma vie" Donc l'homme idéal se doit d'etre a la fois masculin (besoin d'etre rassurée) et féminin (besoin d'etre écoutée et surtout comprise) un bon père, une fée du logis, un bon coup, un amant idéal, le meilleur ami, une personne sérieuse, mature mais qui doit conserver toutefois le sens de l'humour et du second degré (voire un certain état d'esprit rebelle, anticonformiste, les mauvais garçons ayant souvent la cote auprès de ces dames, on le voit au collège et au lycée) En amour, les femmes voudraient le beurre, l'argent du beurre et le sourire du crémier en cadeau bonus Plusieurs raisons a cela Le déclin du sacré et la mort de dieu font que notre pauvre etre humain a reporté en dehors du ciel et des églises, ses désirs de croyance Nous sommes désormais tous convaincus que le paradis est ici sur notre bonne vieille terre ou du moins que le paradis pourrait bien advenir un jour, a court, moyen ou long terme selon notre degré de croyance Donc l'amour est devenu sacré, tout comme la sexualité qui s'est elle aussi banalisée (elle s'affiche partout, tout le monde en parle)En ces temps-ci ou les promesses de liberté, de réduction des inégalités et d'épanouissement personnelle n'ont jamais été aussi tangibles, beaucoup de gens (en grande partie des femmes il est vrai) projettent tous leurs espoirs dans la relation amoureuse qui se doit de se dérouler comme dans les contes de fées ou dans ses reves les plus fous : de manière parfaite et sans accroc (jamais de dispute, de panne de désir ni d'infidelité)Beaucoup de femmes ont hélas un salaire de misère, un boulot de merde, une mère et des parents chiants, méchants, envahissants ou a l'inverse absents, un ou des gamins emmerdants donc tous leurs espoirs de vie meilleur son tournés vers la recherche de l'homme idéal, qu'elle estiment "mériter" au vu de leur investissement au boulot ou face a leurs proches Voila comment nous les hommes, nous devenons les gardiens du bonheur et de la bonne humeur des femmes (si elles sont heureuse la vie est merveilleuse mais si elles broyent du noir et doutent, elles disent que nous sommes responsable de tous leurs malheurs) Voila pourquoi la plupart des femmes aujourd'hui, finiront vieille fille a partir de la quarantaine : a force de méconnaitre la mentalité masculine et a vouloir a tout prix ne considerer la gent masculine qu'a travers leurs yeux et leur vision féminine-féministe ?- des choses, les déceptions, les incompréhensions, les malentendus, les grandes tragédies ne peuvent qu'etre au bout du chemin Et puis cette manière de considérer l'homme comme un objet de consommation ou un simple animal de compagnie (il faut qu'il soit grand brun médecin avocat sérieux drole qu'il aime les enfants qu'il soit un bon coup etc) font que la plupart des femmes de ma génération ne méritent pas de trouver un jour leur bonheur (elle ne sont heureusement pas armés mentalement pour cela, au contraire)

27/6/15 11:51 AM  
Blogger philippe psy said...

@Andy : si vous avez lu mon blog vous aurez constaté que je suis un odieux macho mais que j’aime bien les femmes :)

Je ferai un article à partir de votre commentaire.

30/6/15 2:22 AM  
Blogger Kevin Macarry said...

L'homme tiens une batte rose,tentative de le féminiser? :o

23/10/15 7:43 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home