28 mai, 2007

Je suis allé chez Truffaut ! Premier slam !

Fabien dit Grand Corps Malade !
Ne cherchez pas, sur la photo on ne voit pas qu'il est malade.

Comme il pleut et que je ne savais pas quoi faire, puisque les maquettes me sont interdites, je me suis demandé quoi faire. Dans l'article précédent, je me disais que je pourrais peut-être slamer.

Je n'aime pas le slam, je trouve cela moche, laid et nul. Je pense que c'est un exercice réservé aux individus qui ont arrêté les études en cours moyen première année, et qui s'émerveillent ensuite de tout de même pouvoir écrire, fussent des trucs bêtes aux rimes plates. Ces gens se doublent en plus de mauvais musiciens, parce qu'on n'a même pas besoin de composer, il suffit d'annoner son texte aux rimes pauvres en se dandinant sur place, avec un mec qui fait des arpèges derrière, et une boîte à rythme.

Je pense aussi, que c'est réservé aux mauvais chanteurs, parce qu'il n'y a même pas besoin de voix. En gros, vous l'aurez compris, je n'aime pas le slam, que je qualifierai d'art dernier. Le slam semble avoir été inventé pour tous ceux, qui n'ayant aucun talent particulier, ont tout de même décidé de monter sur scène pour avoir un public et lui faire part de leurs émois.

Comme le public, ces dernières années, est de moins en moins critique, c'est génial ! D'ailleurs, en cherchant un peu sur le sujet sur Google, j'ai été étonné des critiques dithyrambiques que remporte le slam. Serait-ce encore un sujet tabou, un truc auquel on ne doive pas toucher ?

Voilà un peu ce que je pense du slam ! Ceci dit, en tant que libéral, je trouve l'entreprise plutôt sympa et si j'étais producteur, je n'hésiterai pas une seconde à produire ce genre de daube, pourvu que j'en vende. Il ne manquera jamais d'adolescents débiles, surtout des filles, pour en acheter ! Parce que la poésie, surtout la mauvaise, est plutôt un truc de filles.

Croyez-moi, le modélisme, c'est autre chose, et c'est un passionné qui vous le dit ! Mais bon, on est libre d'aimer le slam ! D'ailleurs, je note que c'est curieux, j'aime le modélisme alors que j'ai aucun talents, tandis que le slam me laisse indifférent, alors que j'aurais plutôt des prédispositions, comme vous aller le constater ! Mon aversion pour le slam, cacherait-elle finalement un amour immodéré pour cette forme d'expression artistique ?

De toute manière, moi, en tant que grand dyspraxique, auquel les loisirs éducatifs sont interdits, que me reste-t-il sinon le slam pour occuper les après-midi pluvieuses ? Nous autres, personnes aux moyens physiques limités, et Grand Corps Malade, slameur et militant socialiste, pourrait vous le confirmer, nous avons aussi besoin de loisirs, aussi nous occupons-nous comme nous le pouvons ! c'était cela ou tourner en rond comme un con tout l'après-midi !

Alors, à la une, à la deux, à la trois, voici mon premier slam :

Putain de pluie,
Le ciel est gris,
De sortir j'ai pas envie,
Sale temps sur Paris

J'irai bien chez Truffaut,
Mais y'a trop d'eau,
J'en ai plein le dos,
Il fait pas beau,

Allez du courage,
Même à la nage,
Même dans le cirage,
A aller chez Truffaut, je m'engage !

Finalement, chuis revenu,
Il a tout le temps plu,
Mais j'ai pas déchu,
Chuis resté péchu !

Et d'retour, sur mon blog,
Faut que j'me logue,
Et ensuite que je vogue,
Pour mettre un épilogue,

En tout cas, vous qui v'nez me lire,
Vous saurez qu'c'est pas du délire,
Chuis vraiment courageux,
Ch'sors quand y pleut !

J'entends déjà les gens ricaner. Sincèrement, ce que j'ai écrit, vaut largement ça ! Bon, avis à mes chers lecteurs, je suis à la recherche d'un producteur. Et sachez que je me sens capable de pondre un album en un peu moins d'une heure. Je demanderai à Laurence, excellente organiste, de me faire des bandes son, je pense qu'avec trois accords, elle en a pour vingt minutes. Et, pour conclure, comme je déteste être injuste ou méchant, voici un extrait de Grand Corps Malade pris sur Youtube : je vous laisse apprécier par vous-même si vous ne connaissiez pas ! Moi, ce que j'en dis hein !



"Il est déjà midi vingt" : Pff, ça me bouleverse !

Il me semble que je m'étais promis de rédiger un article sur le suicide au travail. Ca viendra prochainement ! Au fait, les paroles de mon slam, sont libres de droit, si quelqu'un veut les enregistrer, c'est cadeau ! Je m'en fous, j'en fais autant que je veux des slams ! En plus, il y a peut-être moyen, d'être subventionné par les jardineries Truffaut !

4 Comments:

Anonymous florence said...

Vive le blog de Philippe
Qui nous déride même quand on a la grippe.
Grâce à son génie
Plus simple nous paraît la vie !

Toutefois ne lui confiez pas une maquette
Il en fera tout au plus une raquette !
Il n'a peur de rien
Même pas des torrents diluviens.

Et moins de deux secondes
Il vous sonde
Votre psychisme n'a pour lui aucun secret,
Concluera que vous êtes simplement un goret !

Philippe Psy c'est notre oncle Slam
Applaudissez messieurs mesdames
Grand Corps Malade n'a qu'à bien se tenir
Car désormais en péril est son avenir


PS : ne parlez pas de suicide au travail aujourd'hui, je souffre assez d'être contrainte à être une fois de plus solidaire ce jour !

28/5/07 4:25 PM  
Anonymous GCM said...

J'ai connu de grandes organistes qui jouaient très bien du pipeau...

29/5/07 12:09 AM  
Anonymous GCM said...

La prochaine fois tu prendras l'bus...

29/5/07 12:20 AM  
Anonymous reverine said...

salut,
tu donnes ton avis sur le slam mais en fait tu te trompes de cible : GCM ne slam pas dans son album. Il le dit, il le sait, le seul moment où on peut dire qu'il slam, c'est dans le café des Arts de Saint-Denis.
Le slam n'a rien de commercial, voilà pourquoi on ne peut pas découvrir le slam comme ça. Il faut se rendre dans une "soirée slam", "session slam" ou encore "slam open", venir avec un texte, monter sur la scène sans costume, sans accessoire, sans instrument, et se dire qu'on a quelques minutes à peine pour convaincre un public très critique de notre talent caché.
Si pour toi, il faut passer par une super prod et avoir un diplôme pour montrer du talent, tu auras une vision très réduite des artistes. D'ailleurs, on associe parfois le slam à MC Solaar qui, excuse-moi, a de très beaux textes.
Le slam est là pour permettre à n'importe qui de pouvoir montrer qu'il a du talent, au-delà de tout bénéfice, origine, aspect, idée. Avant tout, il est un homme, un être qui a besoin de communiquer, un animal symbolique qui est régi par des interprétations dont il attend un retour. Tu n'as pas encore fait du slam si tu n'es pas passé par cette scène slam. Ce que tu as mis ici est un texte. Pas un slam.
J'ai tout un blog à ce sujet : slam-liege.skyrock.com

Mais tu as l'idée principale.

14/8/07 9:52 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home