02 août, 2010

Astrologie !


Voici bien des années, si quelqu'un m'avait parlé d'astrologie, je l'aurais envoyé chier, sur de moi et convaincu que "tout ça ce n'était que des conneries". Depuis que j'ai vu à l'œuvre Michel, ce type dont je vous ai parlé et aux obsèques de qui j'étais cette année, j'ai été troublé. Ce type rentrait dans n'importe quel rade et découvrait avec une probabilité proche de cent pour cent le signe astrologique de tout le monde.

Et pourtant, Michel était tout sauf un baltringue idiot croire à n'importe quelle supercherie. Déjà, il n'avait pas le genre gonzesse crédule parce qu'avec environ vingt-huit années de prison cumulées pour vols et braquages à main armée, le gars Michel n'était pas vraiment un pleutre.

C'était aussi un super rationaliste, en mesure de prendre la tête à tout cureton ou pseudo-magicien venu le chatouiller sur ses "croyances". Michel ne croyait pas, il savait et ça c'était autre chose. Comme tous les gens atteints d'une énorme trouble bipolaire et non soigné, il semblait parfois "branché" sur autre chose.

Je l'ai vu dans au cours de crises hypomaniaques dans des états hallucinés proche du chamanisme, percevant le monde par des sens totalement exaltés, comme connecté à des choses que je ne ferais qu'intuiter sans jamais les voir.

J'ai souvent eu ce même sentiment face aux vrais musiciens. Je parle des vrais et pas des trous du cul tout juste capables de gratter trois accords et leurs renversements sur leur guitare en se prenant pour Clapton. Ils me parlent, et je décrypte. Je n'ai pas un pour cent de leur talent mais j'ai suffisamment fait de piano et surtout d'harmonie pour détecter un vrai musicien d'un gros fake. Et les vrais musiciens, et sans doute les vrais artistes, ont tout ce truc en plus : ils sont connectés à autre chose auquel que le commun des mortels n'aura jamais accès. Pour ma part, je pense que j'aurais pu être un assez bon mélodiste parce que c'est facile mais certainement pas un vrai musicien.

Michel avait ce talent, ce don apparemment terrifiant de deviner les gens. Et comme moi, je suis un super rationnel, le pur type "pensée" décrit par Jung, j'observais et je mettais en équation et j'ai compris qu'il n'inventait rien. Là où moi, gros scientiste idiot pétri de savoir universitaire je ne voyais rien, lui qui s'était tant écarté des sentiers battus voyaient d'autres choses, une sorte de méta-univers auquel mes barrières mentales m'interdisaient l'accès.

A cette époque, lui qui avait vingt ans de plus que moi, était totalement libre tandis que j'en étais encore à n'utiliser que ce qui était certifié par les bons professeurs. J'étais un sale petit étatiste qui attendait que l'université valide quelque chose pour m'en servir. Et pourtant de Galilée à Clément Ader en passant par Pasteur, Semmelweiss ou Schou, j'avais en mains toutes les preuves me convaincant que les censeurs étaient rarement les plus brillants et les plus avisés mais simplement des abrutis parvenus à leurs places grâce à leur discipline et à leur acharnement à sanctionner les vrais chercheurs.

Finalement, étonné par les discours de Michel, j'avais décidé d'acheter quelques livres sur l'astrologie. Me défiant des textes trop simples, j'avais choisis des livres plutôt ardus. Les pires côtoyaient les meilleurs. Quelques mois après, j'étais capable de monter un thème sans aucun problème sans pour autant croire aux horoscopes que je n'ai jamais lus.

Ce qui m'était apparu comme presque magique dans la pratique de Michel m'était devenu familier. A force de voir les gens agir, j'avais finalement trouvé le point commun entre tous et j'étais capable de distinguer à peu près tous les signes. Ce n'était finalement qu'un profilage de plus, une autre grille de lecture de la personnalité, pas plus idiote que la psychopathologie qu'on nous enseigne en faculté ou d'autres types de grilles de lectures que proposent les tests ou les systèmes échafaudés par de brillants confrères. On observe, on note les traits saillants et on met en boîte et si l'on fait cela bien, on a peu de risques de se tromper. Quant à savoir, si ce sont les planètes qui influent ou non, je n'en ai pas la preuve et je m'en contrefiche. Le plus utile est de tenter de percevoir les comportements les plus fréquents chez un individu.

L'un des premiers que j'ai ennuyé avec cela fut mon psychanalyste. Un jour que je lui tenais le discours que je tiens dans cet article, ce brave psychiatre m'expliqua que tout ceci était faux et d'ailleurs que le grand Eysenck lui-même n'y croyait pas. Tout cela ne me toucha pas plus que cela parce que quelques soient les mérites d'Eysenck, j'étais persuadé que ce qu'il disant n'était qu'une opinion et non le fait d'une recherche.

Ce jour là, j'expliquai à mon psychanalyste que je savais par exemple qu'il était né sous le signe du taureau. Il fut surpris et il l'admit et me demande comment je le savais. Je lui répondis que c'était simple. Malgré ses soixante-dix et quelques années, il était toujours coquet, n'hésitant par exemple pas à se teindre les cheveux qu'il aurait du avoir gris ou blancs. Il était toujours assez élégant et on sentait chez lui une forme de sensualité au sens premier du terme. Telle était ma première piste. J'en avais déduit qu'il était ce que l'astrologie nomme un vénusien.

De ce fait, il aurait pu être né sous le signe de la balance ou du taureau. Toutefois, nul n'imagine qu'un jouisseur aussi esthète qu'une balance puisse jamais faire des études aussi longues et exigeantes que médecine. En revanche, un esthète plus matérialiste comme un taureau en aurait été capable.

Dans sa pratique même, il n'y avait pas de finesse, pas de grande imagination mais une connaissance totale et parfaite de la psychopathologie et des écrits de Jung. Tout cela formait un socle roboratif et sérieux mais assez "bourrin" dans la manière dont il s'en servait. J'étais donc persuadé qu'il était né en mai.

Comme il me regardait sans rien dire, je décidais de poursuivre. Je lui dis que de temps en temps, il avait de belles intuitions délétères et que sa vocation était réelle. J'avais aussi noté de nombreux livres sur les voyages dans sa bibliothèque. Cela sentait le "signe d'eau" et sans doute avait-il un ascendant cancer.

Je ne m'étais pas trompé, il était bien natif du signe du taureau, né un onze mai, et ascendant cancer. Ce qui m'amusa, c'est qu'il me parla de statistiques, de coup de chance, etc. Je lui répondis que justement statistiquement il était peu probable que je devine le signe et l'ascendant et que de plus, j'avais étayé mon argumentation, étant moi-même totalement dépourvu de la moindre intuition. La seule chose que je possède, c'est ma faculté d'observation et ma capacité à mettre tout cela en équations.

Lors de cette séance, nous nous quitames bons amis, lui ses positions vacillantes, moi sur les miennes raffermies. Et bien sur dans ma pratique de tous les jours, je n'ai jamais fait état de tout cela car je passerais vite pour un charlatan. De plus, il est bien connu que seule la science officielle est valide et valable.

Et chacun sait qu'elle dit toujours la vérité. Prenez le cas du syndrome de mort subite du nourrisson : après avoir expliqué qu'il fallait les coucher sur le ventre, il faut maintenant les coucher sur le dos à moins que ce ne soit l'inverse jusqu'à ce qu'un type un peu plus malin parvienne à découvrir quelque chose. La science officielle sait tout et ne se trompe jamais. C'est normal il y a l'estampille de l'état.

On sait aussi que juste avant que la Jamais contente ne batte le record de vitesse mondiale, tous les médecins étaient d'accord : passé cent kilomètres à l'heure, le cerveau serait soumis à une telle pression que le conducteur mourrait ! Pour ma part, j'ai réglé le limitateur de vitesse sur 99 km/h ... on ne sait jamais !

22 Comments:

Blogger L said...

Il m'est arrivé la même chose. Un jour j'accompagnais mon cousin sur le lieu de son futur resto encore en travaux. Je me ballade un peu dedans lorsqu'une femme me dévisage avec insistance. Mal à l'aise, je lui demande si quelque chose ne va pas. Elle me dit: "Toi, tu es un sacré signe d'air. Verseau je parie, non ?"

Le plus troublant, c'est qu'elle était persuadée que mon ascendant était aussi verseau ou au pire un autre signe d'air. Comme je n'avais jamais porté beaucoup d'intérêt à l'astro, je ne connaissais pas mon ascendant. J'ai vérifié par la suite : verseau ascendant verseau.

Je dois avouer que cette expérience m'a marqué, je me suis un peu intéressé au sujet depuis. Je ne sais pas si j'ai lu les bons trucs, mais il m'a effectivement semblé être une caricature de verseau.

Je commente trop ces derniers temps, j'avais envie de raconter quelques anecdotes pour étayer tout ça mais je vais me retenir. Par contre, si vous avez quelques tuyaux à donner aux verseaux...

2/8/10 5:37 AM  
Blogger philippe psy said...

@L : Hélas non parce que justement, je ne suis pas astrologue :)

2/8/10 8:52 AM  
Blogger Caro said...

Même si je n'apprécie pas la manière dont vous éconduisez vos lecteurs à l'aide de vos amis. Vous êtes chez vous je peux le comprendre mais il existe d'autres manières non? Vous êtes plus psy avec les jolies poupées blondes qu'avec les inconnus dont vous ignorez le physique.

Bien évidemment que je ne peux m'empécher de vous lire, et si je n'apprécie guère certains aspects de votre "moi",lol je dois bien vous reconnaitre que certains de vos articles sont excellents et qu'ils ne se limitent pas à traiter un seul sujet comme une dissertation... C'est très passionnant et bravo. Je ne vous dirai pas Merci, comme d'autres. Tout simplement parce que j'estime qu'un merci est très personnel et s'adresse plus dans mon esprit à la personne qu'au geste. Aussi un autre que vous pourrait très bien écrire comme vous sans être vous. (Vous ne devez sans doute plus me suivre).

Mais bravo pour cet article comme pour d'autre. Je vous laisse à la prochaine je dois aller skyblogger ailleurs!!!!

2/8/10 11:39 AM  
Blogger C. said...

Bizarre billet (le premier depuis le temps que je vous lis).
La forme est capricorne, le fond, moins. Et toc. De capricorne à capricorne.

Quant au procès de la science qui pourrait se lire dans vos propos, hu hu, il serait fort maladroit. En effet comme vous le dites seule "la science est valide et valable", car ce qu'elle dit est réfutable et d'ailleurs souvent réfuté. C'est le principe. L'astrologie, non. C'est bien là la problème. Sous prétexte du caractère changeant par construction, on ne peut pas disqualifier dans le but légitimer une pratique de type "vérité révélée".
Ce sont les vacances certes mais là non.

Ou alors, tout votre propos est à prendre au second degré, mais vous l'auriez dans ce cas mal restitué.

Enfin bref, sinon je n'ai rien de spécial contre l'irrationnel, mais les Bogdanov ne sont ni capricornes ni scientifiques.

2/8/10 2:46 PM  
Blogger Armande said...

Capricorne ascendant scorpion. Pourtant ceux qui s'y connaissent en astrologie, me voient indubitablement scorpion.
C'est grave docteur ?

2/8/10 9:28 PM  
Blogger philippe psy said...

@Caro ; vous êtes décidément très pénible mais bienvenue tout de même.
@C : ai je parlé de science ? j'ai juste parlé d'une grille de lecture permettant de prédire les comportements des individus. C'est au plus une pratique. Enfin pour moi, car finalement peu em chaut de savoir si c'est Saturne qui m'influence ou non. Ce qui m'intéresse, c'est de noter des traits communs.

De plus, je ne m'attaque pas aux science mais justement à ceux qui pensent que les règles sont immuables.

@Armande : consultez votre astrologue :)

3/8/10 2:46 AM  
Blogger L said...

@C: La science comme recherche des vérités objectives est une des activités les plus nobles de l'humanité, elle ne se soustrait donc pas à la hierarchie en vigueur dans tous les autres domaines (musique, littérature, etc.) : seule une petite aristocratie d'esprits rares y sont capables de chefs d'oeuvre (découvertes théoriques fondamentales et inventions majeures). Il y a ensuite tous les étages inférieurs de la pyramide dont le peuplement s'accroît à mesure que l'on descend, et parfois aussi la prétention. Pourtant les étiquettes sociales sont impuissantes dès qu'il s'agit de circonscrire l'authentique génie. D'Einstein énonçant sa théorie dans son modeste office des brevets (refoulé des universités) à Tesla simple ingénieur mais inventeur génial plus proche du sorcier avec des visions qui semblaient lui venir du ciel comme la bobine tesla (cf ses mémoires), et pourquoi pas Mozart qui termine dans la fosse commune, il y a pas mal d'indices qui devraient nous inciter à l'humilité dès qu'il s'agit de titres officiels régentés par les institutions.

L'histoire toute récente de Grigori Perlman vous intéressera : http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/fondamental/20100702.OBS6576/grigori-perelman-refuse-le-prix-du-millenaire.html

Elle est dans la droite lignée de celle d'Alexander Grothendieck qui s'est retiré dans une vie de quasi-ermite dégoûté par le milieu universitaire.

Le post du psy formule une critique de la "science officielle", que l'on pourrait résumer par : le milieu scientifique. Pour reprendre l'image de la pyramide, on peut se demander quels étages sont les plus avides de reconnaissance officielle, qui aura tendance à se draper de son titre de "scientifique" pour justifier de son autorité et masquer son vide, qui sera présent dans les coulisses du pouvoir, ou encore qui passera régulièrement à la TV pour nous expliquer le monde ? Tiens, vous avez justement parlé des frères Bogdnanov ;)

Personnellement, je trouve cette critique légitime. Ce n'est pas parce que l'Etat nous a gracieusement fourni l'étiquette de "scientifique" que nous sommes subitement capables de comprendre le travail d'esprits planants dans des sphères lointaines. On pourrait aussi dire que ça amorce une critique du scientisme, et qu'une organisation "rationnelle" de la société pourrait bien se faire en dépit de la Raison. Tiens, le libéralisme pointe le bout de son nez :p Tout se tient.

3/8/10 5:02 PM  
Blogger Melle Ascendant-Capricorne said...

J'ai quelques bonnes réussites en profilage astrologique, par contre en suis nulle pour deviner l'ascendant (quand le signe solaire est trop dominant, c'est dur)

D'ailleurs, c'est quoi l'ascendant de Philippe-Psy, dites ?
Scorpion ?
Lion ? ...

J'ai quand même rencontré quelques cas inexpliqués qui défient toute analyse. (ex : le gars tout mou du genou, qui a tout du Poisson/ Cancer, qui s'avère être Bélier ascendant Bélier...O_o ... à part une erreur d'étiquetage à la maternité, je vois pas)

3/8/10 7:06 PM  
Blogger Il Sorpasso said...

"Toutefois, nul n'imagine un jouisseur aussi esthète qu'une balance n'aurait jamais pu faire des études aussi longues et exigeantes que médecine. En revanche, un esthète plus jouisseur comme un taureau en aurait été capable."

??

5/8/10 3:13 AM  
Blogger V. said...

à Il Sorpasso :
(...) en revanche un esthete plus matérialiste comme un taureau (...)

vous vous devez être gémeaux !
:o)

5/8/10 3:20 PM  
Blogger Caro said...

"L". vous avez un blog où l'on puisse vous lire ? Le psy n'écrit plus rien et je m'ennuie.

Je suis d'accord avec vous et le psy, sur la relative valeur des étiquettes étatiques que l'Etat attribue dans n'importe quel domaine.

Cependant l'Etat et son intervention a un intéret en dépit de toutes ses tares.

Les génies, les esprits brillants n'ont pas besoin de limites coercitives, ils peuvent être libre de penser d'agir à leur guise et de manier diverses sciences sans validation préalable car justement ils sont des génies motivés par leur génie. (ref : Grigori Perelmann.). Il est vrai que tous ne sont pas traité à leur juste valeur (étatique ?), néanmoins Mozart malgré la fosse commune fut tout de même consacré à titre posthume. Quelle étrange idée que d'associer la grandeur d'esprit d'un Homme, à la grandiosité de son tombeau. Pire de se croire grand parce que l'on vous a épinglé sur le torse une médaille.

En revanche pour ceux faisant partie "du vulgum pecus" sans génie particulier sans autre motivation que travailler pour vivre (ce qui est noble)s'enrichir, des limites étatiques sont parfois nécessaires, afin d'éviter l'apparition de Charlatanisme. En validant quelques concepts scientifiques l'Etat créait un lien de confiance entre les détenteurs de celle-ci et les receveurs. Je préfère sans doute à tort, consulter un medecin dont la science n'est pas "occulté" par l'ignorance collective, l'absence d'information. Il est vrai que s'il existe des livres d'astrologies...

De plus, il faut bien un système pour "différencier puis choisir" une personne au détriment d'une autre. Jusqu'à présent les entreprises, les grandes écoles,sélectionnent en fonction de diplôme d'Etat ou d'école privée reconnu par l'Etat. Il est vrai que cela est également ridicule, mais il faut bien instaurer un lien de confiance.

6/8/10 6:56 PM  
Blogger Caro said...

Pour le syndrome de mort subite du nourrisson : Ni sur le dos ni sur le ventre. Des chercheurs ont mis en évidence un gêne produisant une protéine rendant possible le passage de la vie aquatique du foetus à la vie à l'air libre lorsqu'il sort du ventre de la mère, en activant le mécanisme de cette transition. Aussi le même chercheur pense que c'est une défaillance de l'activation de ce gêne qui expliquerait l'apparition du syndrome de mort subite, des apnées du sommeil.

6/8/10 7:07 PM  
Blogger philippe psy said...

@C : Le psy est en vacances, il a le droit non ? Même que mon épouse s'attende à ce que je bricole !! Moi ?!? Pff...

7/8/10 3:37 AM  
Blogger Caro said...

Philippe psy : Répartition des tâches (ménagères).

"L", voici un lien qui atteste selon moi qu'un certain encadrement étatique est nécessaire. Concernant le négationisme.
http://www.mecanopolis.org/?p=18972.
A moins d'être complètement sous l'emprise de mes années scolaires, je pense que si manipulation étatique, il y a , en manière d'histoire elle est toute de même récente. Je ne peux pas croire que les atrocités durant la seconde guerre mondiale n'ont jamais existé. Les chambres à gaz ne sont qu'un détail de ce massacre. Qu'importe si elles ont ou non exister, le massacre a tout de même eu lieu.
^Je trouve vain et malsain, de perdre du temps dans la recherche historique de ce fait.

L'histoire est comme la religion, c'est une petite part de vérité dans un grand tissu de mensonges.

En revanche il est vrai que mettre en prison une personne au motif qu'il a fait usage de la liberté d'expression qui lui est permise est exagéré et qu'un débat serait la meilleure des choses à faire,, car tout cela sent l'antisémitisme à pleine nez et ce n'est pas rassurant.

7/8/10 5:27 PM  
Blogger L said...

@Caro: Chomsky a un discours solide sur la liberté d'expression et plus particulièrement en France (un peu vexant pour le Français qui croit vivre dans le pays parangon des Droits de l'Homme):

http://www.youtube.com/watch?v=JUWFGB150Po&feature=related

Je n'ai pas grand chose à rajouter. Il suffit de les ignorer et de les laisser tranquille dans leur coin. C'est toujours mieux que d'en faire des martyrs par la prison et de leur donner le temps de pondre des bouquins: http://i.imgur.com/dQx3c.jpg

Sinon je n'ai pas de blog mais ce n'est pas la première fois qu'on me le demande. Malheureusement il s'agissait toujours de femmes. Si je relie les points, je dois en conclure que le modeste lot que m'a reservé l'univers serait "Bloggeur à minettes". Un jour je me résignerai à mon sort et j'irai m'acheter une cravate slim et des ray-ban wayfarer, le tout servi par un brushing étudié. Sur les conseils du psy, je finirais par proposer un audio de mes textes où d'une voix profonde et suave je ferai de mon mieux pour que les aires de broca de ces demoiselles frétillent. Mon heure de gloire ? Un 20h au Grand Journal, avec Will Smith invité pour son dernier film en première partie. Pour éviter d'être complètement éclipsé, je ferais semblant d'être son super pote en sortant de l'ascenseur comme si on avait sympathisé pour de vrai et qu'il m'avait invité à petit-déjeuner à Los Angeles la semaine d'après. Ouais... ça doit être jouable ;)

8/8/10 4:43 PM  
Blogger Melle Ascendant-Capricorne said...

... et donc ?

Quel est donc l'ascendant de philippe psy ?

Allez, c'est pas classé "secret défense", j'espère, je suis curieuse, maintenant ! ;-)

9/8/10 11:03 PM  
Blogger Caro said...

"L" mr le psy ne vous a jamais encouragé à ouvrir un blog comme lui ? C'est certainement parce qu'il ne veut pas de concurrence.

Si vous le souhaitez je porte très bien la moustache.

Pas nécessairement un blog à minette comme mr le psy (lol)(je vais me faire gronder) mais juste d'échanges d'idées. Mr le psy se débrouille très bien, la narration, le discours c'est très vivifiant mais il n'écrit plus rien car en vacances !!!!

Je ne suis pas très "astrologie", bien que l'on m'ait toujours dit que j'étais un "vrai bélier". Ce qui signifie qu'ayant des cornes je m'en sers ? Foutaises !

10/8/10 10:22 AM  
Blogger V. said...

Comme quoi le capricorne même à l'ascendant n'est pas garant de grand chose...

10/8/10 12:26 PM  
Blogger Melle Ascendant-Capricorne said...

C'que j'aime bien sur ce blog, c'est que je n'ai jamais, jamais l'impression de causer toute seule dans le poste.

12/8/10 5:06 AM  
Blogger Julien said...

Qu'aurait dit Michel du casting d'un film tel que "Jusqu'en enfer"?

Quand on prend "Ocean's 11" par exemple, qui me semble plutôt bien ficelé et dont le casting comprend beaucoup d'acteurs (je parle du casting complet, en incluant tous les personnages, même ceux qu'on ne voit que quelques secondes, tels que des employés du casino par exemple), on dirait que la répartition des types psychologiques est relativement fidèle à ce que l'on rencontre dans la société réelle.

Mais quand on regarde "Drag me to hell", à part le traître (sorry to the few for whom this sentence is a spoiler! lol) et 1 ou 2 second rôles qu'on ne voit que quelques instants, jamais vu une telle densité de névrosés au mètre carré nulle part...
Au bout d'un moment, on s'attend presque à ce que si elle rentre dans une boulangerie, y aie un écrivain à la caisse, un profil "médecin" aux fourneaux et un "chercheur" en train de passer un coup de serpillère...

Ca sert bien le film en tout cas, tout le monde joue super juste, et tous concourent par le biais de leur puissance d'évocation à nous faire vivre comme étant crédible une intrigue très inhabituelle.

Donc bravo à Sam Raimi, mais qu'aurait dit Michel en voyant le film, car on s'éloigne beaucoup de la répartition des types psychologiques telle qu'on la rencontre dans la société, et ça lui aurait sauté aux yeux...?
Ou alors il ne percevait que certaines différences, celles dont les signes astrologiques rendent compte, et était "insensible" aux différences de structure et de niveau de concentration?


PS : au cas où mon post aurait donné envie à certains de regarder le film, les âmes sensibles préfèreront peut-être passer de 44'16 à 48'43 : on ne perd rien de l'intrigue et on s'épargne le passage peut-être le plus violent... Enfin c'est peut-être valable juste pour moi...?

27/8/10 2:20 PM  
Blogger V. said...

Michel je ne sais pas, mais mon beau frère que je n'ai pas... faut voir...

30/8/10 12:43 PM  
Blogger LE GAY SAVOIR said...

vous faites des progrès, un psy qulconque qui n´a rien compris de l´occulte ne peut pas coöprendre que certains de ses clients peuvent etre possédés, ce qui est pourtant assez banal...et qui entrainent des troubles psychosomatiques parfois identitiques au mal-etre courant.

10/9/10 7:30 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home