03 juin, 2013

Bizarre vous avez dit bizarre ! (Où l'on parle de voyages et d'amers)


J'ai une conception de la normalité qui m'amène à penser que pourvu que la personne soit cohérente, fonctionne bien, et ne s'en prenne ni aux autres, ni à elle-même, tout va bien. Je n'ai rien d'un normopathe et d'ailleurs, je crois que les gens trop normaux finissent par me faire un peu peur. Au mieux, ils sont profondément ennuyeux tant ils sont prévisibles, au pire ils sont carrément angoissants. Les mécaniques bien huilées, qui démarrent au premier tour de clé, c'est sans doute super quand il s'agit d'une voiture mais pour les gens, ce n'est pas mon truc. A la longue, c'est comme un jeux vidéo dont vous auriez chopé l’algorithme en deux minutes, vous savez au fur et à mesure que vous progressez ce qui se passera. C'est sympa comme application sur un smartphone mais guère plus. Finalement, je crois que j'aime qu'on m'étonne en me disant que finalement, cela n'a rien d'étonnant que je sois étonné. Vous me suivez ? Peut-être que non ...

C'est pour cela que tout à l'heure après déjeuner quand j'ai vu l'ami avec qui j'étais serrer un platane dans ses bras, je n'ai pas été très étonné finalement. Je l'ai laissé faire et j'ai accepté avec bienveillance son explication quand il m'a dit qu'il avait besoin de se recharger électriquement. Je fumais ma cigarette tranquillement.

Après il m'a expliqué que normalement les chênes étaient mieux, plus adaptés mais qu'il fallait faire avec ce que l'on trouvait. Moi, j'ai trouvé cela sage de voir qu'il se contentait d'un platane quand il ne trouvait pas de chênes. Parce qu'en ville, il y a rarement des chênes, plutôt des platanes ou des marronniers, voire d'autres essences. C'est bien de savoir se contenter de ce que l'on trouve. Par exemple, si l'envie me prenait de recharger mes accus et qu'il n'y ait pas un chêne à l'horizon, j'aimerais avoir la sagesse de me contenter d'un platane voire d'un bouleau ou même d'un simple aucuba. Pourtant, je suis sur qu'un aucuba, ces arbustes  à feuilles persistantes que l'on trouve partout, sont moins efficaces qu'un arbre véritable. 

Et puis, comme il me l'explique souvent, quand il fait une passe magnétique à quelqu'un, il sent qu'il se décharge. Il ressent le courant passer de sa main droite à la gauche, il perçoit même une différence de potentiel entre ses deux mains qui lui indique exactement si la personne va bien ou mal. Ensuite, en fonction des personnes, il se décharge plus ou moins.

Il a pris conscience de ce "pouvoir" lorsqu'il était petit alors qu'il était assis sur un banc, désœuvré et les bras ballants. Des pigeons picoraient devant lui et l'un d'eux s'est approché, un crevard qui boitillait et n'avait pas un beau plumage lustré. Comme il est observateur, il a vu que le pigeon restait là, étendait ses ailes et ses pattes. Il a compris qu'un processus était à l’oeuvre et il en a déduit qu'il devait avoir une sorte de fluide. Il a ensuite testé sur d'autres animaux puis sur des gens.

Il ne sait pas d'où cela vient mais il me dit qu'en tant que natif du scorpion, comme de nombreux signes d'eau, il a en lui des ressources étranges. Il perçoit des choses que d'autres ne verront jamais, même les yeux grands ouverts. Bon, le prix à payer, c'est d'être dépendant. Il a déjà perdu une baraque aux courses mais comme il me dit, il s'est calmé et puis il a amélioré ses martingales. Parfois, il se lève, va au comptoir et revient réjoui en me disant que là, il est sur de gagner, il met cinquante euros placés sur un canasson. Quand il gagne il invite, quand il perd, il m'explique combien il aurait pu gagner en fonction de la cote du cheval. 

A côté de cela, il reste très carré puisqu'il a fait polytechnique. Il n'est pas autiste d'Asperger non plus, il est éminemment normal, juste un peu décalé. C'est juste un type suffisamment sérieux pour ne jamais tomber dans la supercherie parce qu'il reste physicien dans son approche des choses mais suffisamment allumé aussi pour voir les vraies nouveautés là où les autres ne verront jamais rien.

Moi qui ne suis doté d'aucun de ces dons extraordinaires, mi qui ne suis capable que de modéliser en intégrant toutes les variables, je trouve cela amusant, troublant voire fabuleux d'être connecté à d'autres choses. Quand je lui dis que je ne ressens pas ce qu'il ressent, il me dit que c'est normal parce que je suis capricorne mais que c'est rassurant pour les types comme lui de bien s'entendre avec les mecs comme moi. J'ai un côté stable et fiable, comme un port d'attache. A défaut de partir pour de lointains voyages comme ces types que j'observe souvent, j'ai au moins cela pour moi d'être stable et fiable. 

Dans le vocabulaire maritime, on appelle cela un amer remarquable.

3 Comments:

Blogger séréniale said...

Ah... Philippe je vous découvre! et découvre avec vous les multiples richesses des êtres humains et leur nature... si naturelles sommes toutes! Mais ici dans votre exemple si récréatives!

6/6/13 7:36 PM  
Blogger chaton said...

Et Jésus, le Capricorne en chef, il a pas fait un peu mieux que ton pote? :)

6/6/13 8:33 PM  
Blogger Maxime said...

http://www.amazingoasis.org/2014/08/you-should-immediately-find-treeas.html

5/8/14 7:45 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home