07 décembre, 2018

Honda, objets contraphobiques et conduite de réassurance !


Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours été anxieux. Ma vie, telle que je la rêve, se limitant à faire les mêmes choses aux mêmes endroits avec généralement les mêmes personnes, vous vous doutez bien que le moindre imprévu est pour moi une catastrophe.

Comme je suis sociable et que je n'ai jamais eu envie de rester cloitrer chez moi, j'ai eu pour habitude, face à l'imprévu de poser mes équations. Ainsi, si j'aborde un nouveau groupe de personnes ou un nouvel endroit, j'observe puis je mets en équation le produit de mes observations. Cela me permet de savoir que si je dis ou je fais quelque chose, il se produira tel ou tel résultat. La spontaéniété n'est donc pas mon fort.

Quoique, je suis tellement habitué à faire ainsi que je suis devenu très rapide pour poser mes équations. Je suis donc devenu très spontané au regard des gens alors qu'en fait, entre action et réaction, j'ai juste calculé très rapidement la réponse comportementale adéquate. 

J'ai aussi pour axiome qu'on ne sait jamais à qui l'on a à faire. Non que j'aie peur des gens, c'est très rare, mais plus simplement que l'expérience prouve que celui qu'on avait pris pour un idiot peut se révéler intelligent tandis que celui qui passe pour quelqu'un de brillant se révélera finalement comme étant un crétin.

Tant et si bien que j'évolue comme un poisson dans l'eau quelle que soit la personne ou le groupe dans lequel je suis. Mes mesures et contre-mesures fonctionnant plutôt bien, je crois qu'on estime que je suis quelqu'un qui s'affirme facilement tout étant plutôt diplomate lorsque c'est nécessaire. 

Cependant, il est des situations pour lesquelles, mesures et contre mesures ne fonctionnent pas. Ce sont toutes ces situations qui ne dépendent pas de moi, comme aurait dit le brave Epictète. Et dans ces cas, l'anxiété peut me gagner. Il s'agit généralement de situations que tout un chacun trouverait banale mais qui m'affectent terriblement.

Je crois d'ailleurs, l'avenir le dira, qu'affronter la mort me semblerait ainsi moins grave qu'affronter un employé ou un fonctionnaire obtus. Le raisonnement idiot, la règle stupide et le fait du prince me paralysent totalement. Face à cela, je suis sans défense. Comment faire face à la bêtise à front de taureau de celui ou celle qui vous affirme que c'est impossible alors que c'est possible.

Voici deux ans, tandis que je fonctionnaires tranquillement avec mon compte courant de particulier, ma banque m'a forcé à ouvrir un compte professionnel. C'était un abus de droit manifeste. Mais qu'à cela ne tienne, je n'allais pas mener une guerre pour si peu. J'ai donc accompli les démarches pour ouvrir ce satané compte professionnel qui permettrait à ma banque de se sucrer sur mon dos en frais de tenue de compte en m'offrant des services dont je n'avais pas besoin et que je n'avais jamais sollicité. On appelle cela de la vente forcée.

Ayant rempli les formulaires adéquats, voici qu'on me demande ma carte professionnelle de "sage femme". Mon code APE de l'époque concernant les psys, les infirmiers libéraux et les sage-femmes, le service réglementaire de ma banque exigeait ce document que j'aurais été bien en peine de fournir, n'étant pas sage-femme et n'ayant jamais prétendu l'être.

Malgré mes dénégations, l'ouverture du compte professionnel fut impossible. Je ne pouvais donc ni continuer à poser les chèques de mes consultations sur mon compte courant particulier ni ouvrir un compte professionnel. J'ai donc changé de banque.

Et là, rebelote, on me redemanda ma carte professionnelle de sage femme ! Fort heureusement, cette fois ci, le directeur de l'agence étant un vieux de la vieille m'expliqua qu'il s'agissait surtout de fournir un document aux "crétins du siège" et que n'importe lequel ferait l'affaire puisque pour eux, il s'agissait avant tout de "cocher une case". Aussi dit, aussitôt fait, et le compte fut ouvert.

C'est ce genre de situations qui me terrorisent aussi idiot que cela paraisse. Parce que j'ai beau avoir pratiqué les stoïciens et connaitre la pensée 1 du livre II des Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle, rien ne permet d'affronter sereinement un idiot qui a cru bon de créer une procédure stupide et inutile. La bêtise, la méchanceté et lamauvaise foi sont mes pires ennemis parce qu'elles ne laissent aucune place aux straégies d'adaptation que j'ai mises en place.

Il ne resterait que la violence ! Mais je n'allais pas me pointer au siège de ma banque, armé, pour flinguer l'idiot ayant décidé de me nuire aussi bêtement. Alors dans ces cas là, j'attends la réponse en espérant qu'elle me sera favorable en angoissant comme un fou. L'angoisse est sans doute la pire ds choses. C'est comme si vous foutiez des coups de boutoir à votre organisme n exigeant de lui une réaction. Or, à part l'attaque ou la fuite, on n'a pas beaucoup d'autres stratégies à offrir. 

Fort heureusement, ayant depuis longtemps été confronté à de telles situations, même si elles sont rares, j'ai pu développer une superbe stratégie, entièrement basée sur la pensée magique. Il 'agit donc d'une technique complètement farfelue qui ne me vaudra jamais aucune publication dans Nature ou Science. Comment ma stratégie d'adaptation fonctionne-t-elle ? Pour vous remercier de me lire depuis toutes ces années, je vais vous en livrer le secret. 

Voici bien des années, tandis que je lisais l'Auto-Journal, à la grande époque d'André Costa, j'avais pris connaissance du nombre d'immatriculation par marques de véhicules. Comme généralement, les savoirs inutiles me restent longtemps en tête, je m'étais souvenu que Honda représentait environ 1% du total des immatriculations de voitures (les motos ne comptent pas dans ma théorie).

C'est un pourcentage assez faible tout en étant significatif. C'est bien moins que Renault mais bien plus que Rolls Royce. C'était donc idéal pour me bâtir ma théorie farfelue de lutte contre l'angoisse. Toujours est-il que, même si je ne pourrais pas vous en définir la date exacte, je me mis à plonger dans la pensée magique en me disant, lorsque je roulais, que si je voyais une Honda alors ce que je redoutais n'arriverait pas ! 

Aussi fou que cela paraisse, cela a toujours marché. Honda; marque dont je n'ai jamais possédé un seul véhicule, est devenue le lien entre moi, frêle humain et les grandes lois de l'univers qui régissent mon monde comme un marionnettiste le ferait en tirant sur des ficelles ! Certains prien Dieu, et d'autres, un peu barrés comme moi, prient Dieu pour qu'apparaisse au détour de la route, garée quelque part une Honda. Tel un membre d'une de ces tribus reculées des iles Andaman, j'ai moi aussi créé a pensée magique dont le Totem est Honda. 

Et comme la pensée magique n'a pas de limites, j'ai bien sur pondéré les résultats en fonction des modèles que je voyais, le fin du fin étant d'apercevoir une Honda Civic de quatrième génération (1987-1991). Si je vois l'un de ces modèles, alors Dieu est avec moi avec tous les saints et l'angoisse me quitte instantanément. Je remercie d'ailleurs tous les collectionneurs de la marque japonaise de garder ces modèles en bon état tandis que je voue aux gémonies tous ces pise-froids d'écologistes de vouloir interdire ces merveilleuses voitures !

Bien sur, certains modèles me semblant moins intéressants dans le cadre de ma pensée magique, il m'arrive de demander une confirmation. Par exemple, imaginons que je sois anxieux pour une raison quelconque. Si je croise une Honda CRV, que je considère comme moins prophétique qu'une Civic, j'aurais tendance à demander confirmation. Et si d'aventure sur mon chemin, je croise une Jazz ou une Accord, ces modèles me serviront de confirmation.


Mais attention, soucieux de ne pas tomber dans l'excès de pensée magique qui me conduirait au trouble obsessionnel compulsif, j'ai conclu un contrat par lequel si je voyais une Civic, ou deux autres modèles de Honda, je m'interdisais d'en chercher d'autres sur ma route. Car je verrais alors dans cette démarche une sorte de manque de confiance, voire de défiance, envers Dieu qui a si gentiment mis ces voitures sur ma route afin d'apaiser mon angoisse. Bref, une Civic c'est génial, deux modèles quelconque de Honda, c'est super, mais en chercher une troisième serait risquer le choc en retour ! 

Que voulez-vous, aussi bancale soit-elle, et je ne l'ignore pas, la thérapie de l'anxiété par les Honda reste une discipline exigeante disposant de règles strictes ! On ne fait pas n'importe quoi. Ainsi de même que j'exige une marque et certains modèles, j'inclus aussi un facteur temps ou plutôt un facteur kilométrique. Parce que je sais que si je fais beaucoup de kilomètres, je croiserai forcément une Honda garée ou sur la route, j'exige pour que ma théorie fonctionne, de les croiser sur un laps de temps limité, c'est à dire un kilométrage défini.

Ainsi, si je vais à Paris, je scinde mon périple en trois parties : de chez moi à la N20, la N20 et l'entrée dans Paris jusqu'à mon cabinet. Pour que ma théorie marche il faut que je voie une Honda sur l'un des trois tronçons et non sur la totalité des trois. C'est compliqué mais c'est un coup à prendre. Et même si je sais que c'est totalement débile, j'ai décidé que cela marchait et me faisait du bien. Et ça défonce moins que le Lexomil !

D'ailleurs, j'ai si bien intégré cette conduite de rassurance dans ma vie, que mon épouse est au courant. Bon, mon épouse n'est pas du genre à s'alarmer pour si peu. Elle supporte déjà mes lubies, elle admet donc que dans ma vie, voir une Honda puisse avoir de l'importance : c'est mieux que de trainer au bistro ! Ainsi, quand elle me sait tendu par une situation quelconque, je peux lui dire d'un ton détaché : ça va bien se passer, j'ai vu une Honda, sans qu'elle ne se demande si je ne suis pas fou.  Je suppose qu'elle se serait ennuyée avec quelqu'un d'un peu plus dans la norme que moi. Sachant que je suis structuré, elle s'en fiche que dans ma tête je pratique parfois des acrobaties aériennes, je finis toujours par atterrir !

Voici quelques années, tandis que nous discutions d'anxiété avec l'un de mes patients exerçant la profession de médecin, ce dernier me demanda comment lutter contre ces accès de panique. Bien sur, très doctement, j'ai expliqué quelles thérapies de TCC on pouvait entreprendre. J'ai toutefois été sans illusion sur le fait qu'elles puissent calmer quelqu'un ayant commencé à angoisser. Démarrer une crise d'angoisse, c'est comme dévaler un toboggan. Pas moyen de redescendre, il va falloir arriver tout en bas sans trop de dégâts.

J'ai donc dit à ce patient médecin que pour mon cas personnel, j'employais la théorie Honda, parce que la pensée magique, bien qu'on y accorde qu'une confiance limitée, faisait du bien. Si l'on était toujours rationnels, on finirait tous comme Laurent Alexandre à ratiociner sur l'Intelligence Artificielle, avec des thories pénibles sur le transhumanisme, persuadés qu'on connait tout du futur ! Fort heureusement, pour les esprits simples comme le mien, il reste la magie ! L'existence de cette pensée magique est d'ailleurs le hiatus qui fait que l'IA ne supplantera jamais l'homme.

Bien que connaissant fort bien ce patient, je m'attendais un peu à ce qu'il rigole de mes divagations magico-thérapeutiques, mais pas du tout ! Il me regarda en me demandant si c'était vrai. L'assurant que je pratiquais assidument la thérapie de l'angoisse par les Honda, mon patient m'affirma qu'il faisait de même mais avec une autre marque ! Je lui lançai alors : Volvo ? Et il me demanda comment j'avais deviné.Simplement, parce que connaissant à peu près les pourcentages d'immatriculation, j'imaginais que Volvo était suffisamment rare tout en étant suffisamment présente comme marque pour représenter un bel objet contraphobique pour lutter contre l'anxiété.


Alors que déduire de tout cela ? Que je suis fou ? Certainement pas. Je peux parfois me trouver bizarre mais certainement pas fou. Vous ne trouverez personne de plus carré que moi. Né vieux et sous le signe du capricorne, je suis taillé pour être ultra-rationnel. 

Déduisez en simplement que tout un chacun a ses "trucs" pour affronter l'avenir sreinement. Parfois, les conduites de réassurance, puisque c'est ainsi qu'on les appelle, sont un peu bancales. Mais on s'ne fout, du moment qu'elles ne deviennent pas obsessionnelles et améliorent votre confort de vie, adoptez les et gardez les. 

Méfiez vous des psys ou autres personnes, quelles qu'elles soient, qui se moqueraient de vous en arguant de l'irrationnalité de votre démarche. Vous savez que c'est irrationnel or l'être humain, n'étant pas une machine, a une rationalité limitée. C'est la subjectivité humaine, ce qui fait de nous des êtres humains et non des machines.

Alors à tous ceux qui m'ayant lu, s'avouent en ce moment, qu'ils font parfois ou pensent parfois à des trucs étranges, pour se rassurer, prenez les choses du bon côté. Si ça vous fait du bien, c'est l'important !


4 Comments:

Blogger maggam said...

J'ai bien rigolé !
Moi c'est les poubelles totalement bleues. Pas les voitures, sinon, je serais moins anxieux de nature ;)

11/12/18 6:23 PM  
Blogger Fan 2 PDA said...

Figurez-vous qu'Henri Virlojeux ne jurait que par les Hondas!
En effet il en a possédé plus de 200!

13/12/18 12:53 PM  
Blogger Le Touffier said...

Affronter un monde devenu absurde favorise le recours à la superstition. Les signes du destin que l'on guette se doivent d'être du même niveau d'absurdité.

Le plus troublant reste leur niveau de fiabilité élevé. On finit par leur faire confiance tellement leur valeur prédictive se confirme jour après jour.

Ainsi, à titre personnel, lorsque je me rends à un rendez-vous avec une inconnue du beau sexe, j'ai remarqué si elle était moche les augures ne m'étaient jamais favorables.
Étonnant, non ?

18/12/18 3:00 PM  
Blogger Kevin Macarry said...

Cette image tiré d'un meme m'a fais penser à votre article :)

http://www.noelshack.com/2018-01-1-1546254121-49205798-1798055503640232-515956731960885248-n.png

au final on a tous nos croyances un peu farfelue dans lesquelles on doit exécuter une suite d'actions précises sinon on entrerait en contradiction avec l'ordre établis par ex

du moment que l'on garde ce délire pour nous et que l'on ne tente pas de l'imposer à autrui j'imagine que ce n'est pas pathologique :) (coucou les écolos et leurs monde décarboné)

31/12/18 12:04 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home