30 novembre, 2006

Le repos du guerrier !


Hier soir, je rentre tardivement de mon cabinet et je dîne sur la table basse devant la télévision en papotant avec mon épouse. Machinalement je lui demande s’il y a quelque chose de bien à regarder et elle me dit que non, qu’elle était en train de lire. Je zappe un peu et, quelque soit la chaîne que l’on regarde, notre commentaire est le même : c’est nul.

Sur France 2 quelque chose retient notre attention. Après avoir consulté le programme, nous apprendrons qu’il s’agit de la série « Equipe médicale d’urgence » ! C’est sans doute une série faite pour les femmes dans ce qu'elles ont de pire et de caricatural tant les bons sentiments abondent et suintent formant une indigeste bouillie glissant grassement entre les neurones en finissant par paralyser tout raisonnement logique, par enrayer toute tentative de pensée critique en amenant finalement le téléspectateur en coma dépassé. Alors même que les situations abordées sont dramatiques, la manière dont elles sont traitées par le scénario les rend risibles et grotesques ! Bienvenue dans un monde dichotomique en noir et blanc dans lequel, le mal absolu et le bien absolu s'affrontent sans aucune zone d’ombre entre les deux ! Un monde dans lequel, l’adjectif cornélien, n’existerait plus ! Un monde dans lequel il serait facile à l’individu de faire des choix puisque le mal serait absolument mauvais tandis que le bien serait absolument bon ! Les légumes verts et l’eau minérale auraient bon goût tandis que les aliments gras et le whisky seraient amers !

C’est tellement cousu de fil blanc, qu’on a l’impression que le scénariste a reçu l’aide d’une assistante sociale septuagénaire, de militants associatifs psychorigides, et de représentants de différents ministères avant d’écrire ses épisodes ! Si la télévision avait existé lors de la révolution culturelle en Chine, nul doute que Mao aurait fait exécuter une série dans ce genre pour embrigader les chinois ! Voilà pourtant, ce que la chaîne France2 écrit sur son site pour présenter cette extraordinaire série :


"Au cœur d’un système pionnier que le monde entier nous envie, ces héros de notre époque ne sont pas des cow-boys qui dégainent leur armada médicale sans états d’âme. Premiers spectateurs des maux qui agitent notre société, premiers témoins de nos vérités, de nos peurs et de nos folies, ces urgentistes sont des gens ordinaires amenés à prendre en charge l’extraordinaire. S’ils nous touchent autant c’est peut-être parce qu’ils nous ressemblent et sans doute parce qu’ils ne sont jamais blasés devant l’horreur".


Le texte semble anodin, mais il n’en est rien ! Un, la sécurité sociale et la médecine pour tous forment un système social solidaire que le monde entier nous envie et toute tentative de critique de ces dispositifs sera considérée comme déviante ! Deux, attention : on n’est pas une atroce série américaine du type Urgence. Ici, pas d’effets de stéthoscope, pas de médecin à belle gueule mais des mecs communs dotés d’un physique banal à hurler et d’une sensibilité de jeune fille ! Trois, on vous le répète, ici, vous êtes en France, donc on vous interdit de rêver, vous n’aurez le droit qu’à des gens ordinaires ! Enfin, par contre ce qui est extraordinaire, c’est la maladie ou l‘accident parce qu’il est bien connu que dans le paradis français, on doit vivre mille ans sans problème sérieux, etc. Alors plongeons–nous dans cette merveille qui doit nous ravir !

Par exemple, alors qu’ils interviennent sur un accident de la route, bien sûr le chauffard est ivre et les victimes sont pauvres et innocentes puisqu’il s’agit de la mère et de sa fille, qui, rendez-vous compte venaient de faire huit cents kilomètres de routes pour finalement finir tuées a deux kilomètres de chez elles ! De plus ce salaud de chauffard blesse grièvement sa petite amie qui est non pas paraplégique mais carrément tétraplégique ! De toute manière, ce connard de petit alcoolique ne l’emportera pas au paradis puisqu’il se fait buter par le mari et père des victimes, flic de son état, et arrivé sur les lieux de l’accident après avoir été prévenu par un des as de notre Equipe d’urgence médicale !


Alors, reprenons tous en chœur : boire ou conduire il faut choisir, si on boit on ne prend pas le volant ! C’était un message de la prévention routière ! N’oublions pas aussi qu’un flic est un individu violent qui peut faire n’importe quoi avec son arme. Les armes c’est pas beau !


Enfin, alors qu’il a été sauvé d’une crise cardiaque, par un des médecins du SAMU, un homme se présente audit médecin afin de le remercier tout en lui précisant qu’il aurait mieux valu le laisser mourir ! En effet, il s’est aperçu après qu’on lui ait fait une prise de sang qu’il était séropositif ! Et de raconter qu’étant en tournée en province, il s’est senti seul un soir et qu’il a couché avec une femme, qui était représentant de commerce comme lui ! Attention, précise-t-il, une femme bien, pas une prostituée ! Hélas, avoue-t-il dépité, il a une épouse et deux enfants, comment faire ? Il songe au suicide ! Et là le médecin de le rappeler à ses obligations concernant son épouse qu’il risque de contaminer en précisant que des traitements existent et qu’il serait bien lâche d’envisager le suicide, que ce serait fuir ses obligations ! Et cet homme écoute patiemment et religieusement le médecin lui faire la morale ! Et bien sûr il est immédiatement d’accord avec le médecin et va de ce pas prévenir son épouse de son incartade en l’enjoignant de se faire dépister elle-même au cas ou il l’aurait contaminée ! Et ce brave homme ajoute : « Je n’y crois pas ! Cela m’arrive à moi ? Moi qui pensais que le SIDA était une maladie réservée aux homosexuels et aux toxicomanes ».


Alors reprenons tout en chœur : le SIDA continue à faire des victimes chaque année et il faut se protéger avec un préservatif. Le SIDA touche toutes les catégories de la population et pas seulement les homosexuels et les toxicomanes. C’était un message du Ministère de la santé et d’Act-Up !


Ensuite, le père d’un des médecins du SAMU a une crise cardiaque. Immédiatement, ce médecin interprété par Christian Vadim se rend au chevet de son père. Il le trouve allongé, victime d’un infarctus. C’est la maîtresse de son père, Noire sculpturale, qui a donné l’alerte. Il le réanime et l’envoie à l’hôpital. Nous apprendrons que son père est en fait un grand ponte en cardiologie avec lequel qui lui a toujours reproché de n’être qu’un médiocre petit urgentiste. Mais en attendant, il vient de sauver la vie de son père, comme quoi, médiocre urgentiste peut-être mais bon médecin tout de même !


Alors répétons ensemble : Ce n’est pas la position sociale qui fait l’homme mais ses vertus morales ! C’était un message du ministère de la solidarité et de la cohésion sociale.

Bien sur, je pourrais développer à l’envi, la critique de cette série qui outre son scénario apocalyptique multiplie les poncifs les plus éculés comme dans tout bon nanar qui se respecte ! Et bien sûr les hommes sont représentés soit comme des salauds veules et machos toujours prompt à tromper les autres ou la loi ou des encore fiottes dévirilisées en proie aux doutes mais rassurés par des femmes toutes puissantes. Les Noirs sont soit en fait des femmes, consistant soit en une salope sculpturale instrumentalisée par le mauvais homme blanc ivre de pouvoir ou soit en une grosse et joviale indigène affublée d’un boubou et d’un turban sur la tête, genre de clone du bon Noir rigolard posant sur les boîtes Banania.

Enfin, j’ai beau dire que j’ai trouvé cela nul, cela m’aura tout fait prendre conscience que j’était sur la mauvaise voie, que j’étais un déviant par rapport au catéchisme d’état. C’est décidé, j’arrête mon travail. J’ai pris réalisé hier soir que je ne servais à rien. Je vais dès demain téléphoner à l’ensemble de mes patients pour leur dire que c’est terminé. Je leur expliquerai que je ne les adresse pas à un confrère mais qu’il leur suffira dorénavant pour aller bien, de regarder Equipe médicales d’urgence sur France 2 et que tôt ou tard leur problème sera traité de manière simple et efficace. Je leur dirai que j’ai pleinement conscience de leur avoir nuit en pensant que l’être humain était complexe. Le monde est noir ou blanc, il y a le bien et le mal, les gens bien et les salauds et une bonne prise de conscience permet tout être engagé dans la mauvaise voie, de devenir quelqu’un de bien, il suffit de faire son autocritique comme au temps béni du petit père des peuples.


Mais trêve de plaisanterie, la semaine prochaine, je me retape la suite parce que j’ai vraiment bien rigolé ! Ca vaut presque la série Les dames blanches avec Sandrine Bonnaire que j’avais suivi un été, tellement c’était drôle et délirant. J’adore les nanars. Et la télévision française produit depuis vingt ans un tas de séries nanardes extraordinaires ! Je suis sûr qu'isl feront un épisode sur le cancer du poumon dans lequel on verra un vilain fumeur ! Ayant consulté la lsite des épisodes déjà diffusés, j'ai vu qu'isl avaient déjà traité la violence conjugale. J'imagine qu'il y avait un très vilain monsieur et une pauvre femme totalemetn victime !


Les Etats-Unis n’ont qu’à bien se tenir, ils avaient Urgences avec Clooney et Nip-Tuck, et bien maintenant, nous on a Equipe médicale d’urgence avec le fils Vadim et croyez-moi ça va chier, même le brave Derrick risque d'être détrôné
.


1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

hello it is my site phentermine
phentermine

9/1/07 3:25 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home