20 janvier, 2007

Je suis psy et je suis amoureux d'une de mes patientes ! Non, il ne s'agit pas de moi !


Ca y est mon service de statistiques refonctionne ! Heureusement, car imaginez que jeudi 18 janvier, mon blog n'a été crédité que de 7 visiteurs, alors que la moyenne quotidienne est d'environ 100/120 connectés ! Le misérable boutiquier que je suis, a eu un moment de stupeur !

Tout refonctionnant à merveille, je me suis amusé à regarder les mots clés qui avaient été utilisés pour venir sur mon site. Mon attention a été attirée par un individu qui est venu après avoir tapé la requête suivante sur Google :

"Je suis psy et je suis amoureux d'une de mes patientes"

Qui est-ce ? Est-ce un confrère charmé ou touché par une de ses charmantes patientes ? Cela peut arriver et il faut rester vigilant. Ou peut-être est-ce bien plus complexe que cela. Peut-être s'agit-il d'une patiente qui a cru discerner dans l'attitude ou le regard de sont thérapeute un intérêt pour elle ? Après tout, si on imagine toujours des psys pétant les plombs pour se jeter aux pieds de patientes, l'inverse existe aussi.

Quoiqu'il en soit, si on a des yeux pour voir, et il faudrait vraiment être totalement hypocrite pour oser affirmer qu'on n'a jamais apprécié à sa juste mesure, en simple esthète, le charme d'une patiente, il est formellement interdit de toucher, c'est une règle absolue. Ayant déjà écrit un article à ce propos, je ne m'étendrai pas plus longtemps sur le sujet.

A ce propos je viens de voir qu'il y avait un site intitulé SOS-THERAPIRE que je n'ai pas encore consulté. Je regarderai, cela me permettra sans aucun doute de rédiger un bel article sur ce sujet.

Je me demandais simplement qui, et pour quelle raison, avait fait une telle recherche dans Google !

4 Comments:

Blogger Kikiee C said...

Bonjour,
Je ne suis pas amoureuse de mon psy (parce que je n'en ai pas) mais d'un psy ! et comme il me l'a dit il est psy donc névrosé et il réfléchit beaucoup trop. On se plait énormément mais il m'expliquait qu'il était peu fiable sur ses sentiments et qu'il pouvait beaucoup aimer une femme et une semaine plus tard plus rien. Il m'a également expliqué qu'il fuyait les gens qui l'aimait. Et je me demandais si le faite qu'il soit psy entraîne finalement le faite qu'il soit si compliqué et que du coup toute relation amoureuse est perdue d'avance ? Du coup, moi qui n'en avait pas besoin je crois que je vais devoir aller voir un psy soit pour l'oublier soit pour le comprendre. Désormais je suis perdue je ne sais pas quoi faire, je suis partagée entre cet homme qui me plaît tant et sa névrose ! si vous pouvez me dire ce que vous en pensez je vous remercie par avance.

21/5/13 4:41 AM  
Blogger Kikiee C said...

Bonjour,
Je débute une relation pas avec mon psy car je n'en ai pas mais avec un psy. Comme il me l'a dit lui même il est psy et donc névrosé, qu'il réfléchissait trop et qu'en amour il n'était pas fiable dû au faite qu'il se pose trop de question. Et qu'en gros à tout moment il pouvait changer d'avis. Alors je me demandais est-ce que tous les psy sont aussi compliqués en amour ou est ce juste lui ? Du coup, moi qui ne suis jamais allée en voir je me dis que je devrais peut-être pour mieux le comprendre ou l'oublier je ne sais pas. Je suis perplexe, je pense que je vais devoir arrêter la relation car trop compliquée ; dommage car je me suis attachée à cet homme en très peu de temps. cependant avant, j'aurais aimé avoir l'avis d'un de ses confrère. Je vous remercie par avance.

21/5/13 4:51 AM  
Blogger philippe psy said...

Je trouve délirante l'idée de se sentir névrosé parce que psy. De plus l'expression "névrosé" est obsolète. Quel âge a donc votre psy ? 80 ans ??

22/5/13 2:08 AM  
Blogger calak said...

Aie aie aie désolée de squatter ce blog pour un message réponse à Kikiee c qui n'est pas joignable directement et qui me lira peut être...Je crois le connaitre ce psy "névrosé" consternant. Son discours ne varie pas d'un iota. Et à part vous parler de sa "névrose" s'interesse t il à vous? M'étonnerait. Il vous annonce clairement la couleur : vous allez souffrir et il aime ça. Moi je trouve délirante l'idée de commencer une histoire sous condition de consulter pour pouvoir comprendre son amoureux(!)qui lui à l'évidence ne cherche pas à vous épargner! Partez partez vite. Cet homme est malade, cette maladie qui consiste à faire souffrir une femme tout en regardant son nombril enfler enfler enfler! Il faut parfois être lucide Kikiee c : être psy n'empêche parfois pas d'être un parfait abruti.

30/5/13 5:03 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home