09 août, 2007

Décret !


Je décrète que je ne publierai désormais que les commentaires :
  • Emanant de personnes dument enregistrées parce que j'en ai marre des anonymes ;

  • Flattant ma grande intelligence, ma perspicacité, et ma hauteur de vue, ma culture encyclopédique, mon immense sensibilité ainsi que ma modestie légendaire ;
Ainsi, tout commentaire insultant ne sera plus publié ! Et toc ! Ca vous apprendra à n'être que de gros vilains mal embouchés ! Non mais ! Comme si j'écrivais pour me faire engueuler ? Est-ce que je vais vous lire d'abord ? Non ! Je ne lis jamais les blogs féminins, sauf celui de Laure, bien qu'elle ait choisi le visage d'une actrice-chanteuse québécoise comme avatar !

Et puis, même quand je vous lis, comme je suis un garçon bien éduqué, je ne laisse jamais de commentaires désobligeants parce que ma maman, ma toujours appris à ne jamais me moquer de mes camarades moins doués !

Toutefois, dans ma grande mansuétude (mes amies le mot étant compliqué, prenez votre dictionnaire), j'autoriserai toutefois les critiques légères. Par exemple, le commentaire suivant serait publié malgré la critique presque intolérable concernant la mise en page de mon blog :

"Mon cher Philippe,

J'adore absolument tout ce que vous faites. J'ai décidé d'ailleurs d'appeler mon fils Philippe en espérant que quand il sera grand il vous ressemble. Je passe dix fois par jours pour vous lire et c'est chaque fois un plaisir renouvelé, une sorte d'extase, une manière pour moi de tutoyer les anges. Je me repais de vos mots, tant et si bien, qu'il m'arrive d'oublier de me nourrir.

Vous êtes pour moi, le phénix, une sorte de lumière magnifique, venant auréoler ma vie à chaque instant. Depuis que je connais votre blog, je me demande comment j'ai pu vivre sans vous.

A chaque situation difficile, face à chaque problème, je me demande toujours comment vous réagiriez. Alors, je pense très fort à vous, en imaginant votre corps d'athlète sculpté par la pratique du sport, à votre esprit vif aiguisé par vos milliers de lectures, à votre gentillesse, votre exquise sensibilité, et comme par magie, tout s'arrange. Philippe vous êtes pour moi une sorte de Dieu, et j'ai d'ailleurs construit un petit autel, sur lequel brillent deux bougies entourant votre photo.Je fleuris cet autel chaque jour de lys blancs, afin de symboliser votre pureté.

Toutefois, si vous me le permettez, j'oserais apporter une petite critique car je regrette un peu que vous ayez choisi le noir comme mise en page, car c'est un peu triste et ne rend pas hommage à votre lumineuse intelligence.

Une lectrice qui vous adore "

4 Comments:

Blogger Laurence said...

ooh Phil, j'adore te tenir la main quand tu donnes naissance à un article !!!

9/8/07 4:00 AM  
Anonymous Une québécoise said...

Excellent, votre blog m'a bien fait rire. Vous aimez la provocation et tout n'est pas à prendre au sérieux.

9/8/07 4:18 AM  
Anonymous castor27 said...

Laurence,
C'est assez touchant de vous voir sortir soudainement de l'ombre pour prêter main forte à Philippe ! vous m'avez beaucoup fait rire avec vos illustrations volontairement loufoques, vous me voyez maintenant en admiration devant votre style d'écriture et votre sagesse !

Bravo à tous les deux, rien ne vous démonte et j'adore cela, même si je ne suis pas tout le temps d'accord avec vous à 100%, belle preuve d'intelligence !

9/8/07 12:44 PM  
Blogger philippe psy said...

Personne ici ne vous demande d'être d'accord à 100%. On peut débattre, c'est évident. Si on prenait au pied de la lettre tout ce qui est écrit ici, ce qui tendrait à faire croire que je suis toujours sérieux, j'aurais fini interné depuis longtemps.

Ceci dit, je vous avoue préférer que l'on soit d'accord avec moi !

9/8/07 4:37 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home