10 août, 2007

Le soufflé retombe !

Après consultation rapide des statistiques de connections, il semblerait que la décrue s'amorce. Le soufflé retombe, la tempête dans le verre d'eau s'assagit, les forces de l'Empire du Bien ont manifestement trouvé un autre sujet de mécontentement contre lequel s'élever vertueusement, à moins qu'elles ne célèbrent quelque événement futile.

15 Comments:

Blogger Laurence said...

Préparation : 15 min
Cuisson : 20 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :

- 100 g de gruyère râpé
- 4 oeufs
- 1/4 de litre de lait
- 50 g de beurre
- 40 g de farine
- sel, poivre et muscade

Préparation :

Chauffez le beurre dans une casserole et ajoutez-y la farine. Mélangez et mouillez avec le lait chaud; assaisonnez.

Retirez la sauce du feu et incorporez-y les jaunes d'oeufs, ainsi que les 3 blancs battus en neige bien ferme.
En même temps que les blancs, incorporez le gruyère râpé.

Beurrez un moule, versez-y votre préparation et faites cuire à four chaud (210°C/Th 7) pendant 20 min. N'ouvrez pas la porte du four pendant la cuisson, le soufflé risquerait de dégonfler !!

Servez dès la sortie du four.


voilà de quoi occuper la gente féminine en manque d'occupation. Si vous êtes sages, je vous livrerai une prochaine fois le secret de la quiche lorraine ;)

10/8/07 2:26 PM  
Anonymous karine said...

Merci infiniment pour cette recette, laurence ! :)

Je me permets de vous rendre la pareille en vous fournissant ici les ingrédients de notre très populaire et très délicieuse poutine :

=================

Poutine (pour 1 personne)

Ingrédients :

250 g de frites

50 g de cheddar en grains (pour votre information, le cheddar est un fromage semi-ferme de lait de vache pasteurisé, semblable à de la mozzarella)

125 mL de sauce brune (c'est un peu comme de la sauce chasseur, mais pas exactement...)


Préparation :

Faire chauffer tous les ingrédients.

Couvrir une assiette de frites, saupoudrez de cheddar en grains et napper de sauce brune.

Dégustez !

====================

Rien que pour ça, chers cousines et cousins français, ça vaut le coup de venir nous voir au Québec !! ;)

Laurence, j'espère que vous m'en donnerez des nouvelles ! C'est un plaisir que de partager des recettes bien de chez nous entre femmes qui sont en manque d'occupation, comme vous le dites si bien !!


P.S.: De grâce, n'ignorez pas ce commentaire cette fois ! Vous ne pouvez faire autrement que de convenir qu'il est extrêmement constructif. Ne privez pas vos compatriotes de cette recette si merveilleuse ! En vous remerciant de tout mon coeur.

10/8/07 8:05 PM  
Blogger philippe psy said...

On s'échange des recettes de cuisine sur mon blog et après cela on me traite de misogyne ! Et moi, je publie ça !

Ah la la, je serais toujours trop gentil !

10/8/07 8:39 PM  
Anonymous karine said...

Monsieur le psy : je suis certaine que votre femme serait ravie de connaître la recette de la poutine, et vous d'y goûter !

Hélas, en France, vous ne trouverez jamais les ingrédients exacts... La seule façon de vraiment l'apprécier à sa juste valeur serait de passer vos prochaines vacances en Occident.

Mais attention ! Aux USA ils n'en font pas ; pour goûter à la poutine traditionnelle, vous devrez obligatoirement venir nous visiter, au pays des morues !!!

Je suis persuadée qu'il vous plairaît infiniment de vous rendre dans l'un de nos restaurants dit de "fast-food" et de contempler un ex-bûcheron bien musclé et barbu préparer devant votre femme et vous cette délicieuse mixture...

10/8/07 8:59 PM  
Blogger philippe psy said...

Mon épouse cuisine fort bien et je serai ravi de lui transmettre votre recette. Toutefois, je la laisse libre d'essayer ou non.

Le pays des morues ? Comme vous y allez, je suis sur qu'il doit bien exister des femmes sympathiques, et non que des hystériques chez vous !

10/8/07 9:38 PM  
Anonymous karine said...

Il y a des hystériques et des gens sympathiques au Québec comme en France, Monsieur le psy ! ;)

Sachez que j'ai trouvé les quelques échanges d'aujourd'hui divertissants.

Sur ce, bonnes vacances à vous !

10/8/07 9:43 PM  
Blogger Laurence said...

ah zut, pour trouver du cheddar, enfin du vrai, c'est pas gagné ! je vais peut-être devoir faire une variante lorraine, si vous m'y autorisez bien sûr ! mais afin qu'il n'y ait pas de confusion avec la recette originale du poutine que vous m'avez gentiment donnée, je le rebaptiserai "le vladimir" ;-)

10/8/07 11:06 PM  
Blogger philippe psy said...

Mais je n'en doute pas chère Karine. J'espère que vous avez compris que mes remarques ne s'appliquaient qu'à certaines visiteuses.

J'ai eu l'impression, ces jours derniers de prêcher dans le désert.

J'ai beau eu répéter, j'ai eu les mêmes commentaires. Cela devenait lassant. Je me croyais dans un très vieux sketch de Fernand Reynaud, dans lequel le personnage demande "un café et deux croissants". Alors que le patron du bar lui répond qu'il n'a plus de croissants, le personnage demande alors "alors un thé et...deux croissants", etc.

11/8/07 12:52 AM  
Anonymous Marie-Laure said...

N'avez-vous pas honte Karine de mettre une recette aussi abjecte (frites + fromage suspect) sur un site français ????

11/8/07 10:42 PM  
Anonymous florence said...

ouh la la, frites baignées de sauce, attendez vous à une grave polémique et attaques de la part des "foromeuses" belges !!!

12/8/07 2:48 PM  
Anonymous sylvie said...

ça me rend chaude comme une barraque à frites tout ça !!

12/8/07 2:50 PM  
Anonymous karine said...

Oulàlà, il n'y a pas que les Québécoises qui manquent parfois d'humour on dirait !! :p

Mesdames, je vous jure sur la tête de mon futur enfant que la sauce brune rend tout honneur à la frite, qu'elle soit belge, française ou québécoise ! ;)

marie-laure : le cheddar n'est pas plus douteux que le crottin !!

Laurence : je vous avais prévenue pour le cheddar... Bonne chance avec votre "vladimir" tout de même !!!! ;)

13/8/07 3:38 PM  
Blogger philippe psy said...

Manger du cheddar ? C'est un fromage anglais non ?

Un français qui mangerait du fromage anglais ???

Quelle drôle d'idée ???

13/8/07 8:45 PM  
Anonymous karine said...

Monsieur le psy : ce qui est anglais n'est pas forcément mauvais ! Vous gagneriez certainement à ouvrir vos horizons !

La prochaine fois, je vous entretiendrai du "Jello".

13/8/07 10:22 PM  
Blogger Laurence said...

oh oh le "Jello" ne serait-il pas le cousin de l'infâme Jelly british ? Karine, si vous sortez la grosse artillerie tel que le jello, attention, je sors les Bergamotes !(c'est tellement délicieux et inoubliable que Philippe les a renommées "beurkgamotes")

16/8/07 6:33 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home