27 septembre, 2007

Incroyable ! 51000 !

Groupe de terribles Fouganeiros. Les jeunes portent la
blouse bleue traditionnelle des jeunes guerriers. En haut, au milieu,
on observe la pose martiale du chef portant
les traditionnelles moustaches de guerrier pubère !
(photo colorisée : expédition ss-lieutenant Royer de 1902)

Le 24 septembre, je fêtais mon 50 000ème visiteur, et voici que j'en suis à 51 000 ! C'est fou ! Même pas le temps de cuver le Dom Pérignon, qu'il va falloir que je remette ça !

J'avais prévu un truc pour le 50 000ème visiteur, mais c'est venu si vite, que je n'ai rien eu le temps de faire. Alors pour le 55 000ème, j'ai décidé de me faire prendre en photo à côté du panneau indicateur de Foug !

Bon, vous pourriez trouver cela insignifiant, voire totalement idiot, mais pour moi, c'est important. Je dois être le site qui parle le plus souvent de Foug (54 570, Meurthe et Moselle), celui qui leur a créé une spécialité culinaire mondialement célèbre, la célèbre croutonnade faouine, alors que je n'y ai jamais foutu les pieds !

Je suis en train de monter l'expédition. J'ai tous les renseignements. Il parait que jusqu'à Vitry-le-François, voire Saint-Dizier, on parle encore notre langue. A partir d'une ligne Bar-le-Duc / Ligny-en-Barrois, ça se complique un peu, enfin en s'aidant un peu avec les mains on parvient à se faire comprendre et on peut même encore trouver de la nourriture en faisant du troc, pourvu qu'on ait pensé à prendre de la verroterie ou des couvertures. Les pneus rechapés sont aussi acceptés, mais c'est plus encombrant.

Après, c'est la direction Toul, et on entre dans les grandes plaines tragiques du toulois. C'est le moment de recruter des porteurs et surtout un guide, qui vous amènera sain et sauf jusqu'à Foug, à travers les munitions non éclatées de la première guerre mondiale. Un pas de côté et vous partez en chaleur et en lumière parce que votre rangers aura touché un obus de 88mm.

A chaque instant, on se demande si l'interprète ne va pas trahir vos propos et vous vendre à l'une des tribus qui vivent dans la région. Le grand classique, c'est que le guide vous abandonne en terrain découvert à la merci de guerriers. D'ailleurs, votre regard anxieux se pose parfois sur des ossements blanchis. Dans chaque bosquet, chaque tranchée abandonnée, des yeux vous guettent, des regards vous suivent et vous épient, ce sont ceux des farouches fouganeiros.

Que leur sorcier ai prédit le jour où vous passez, un malheur quelconque, et alors, pas de quartiers, c'est vous qui paierez. D'un coup, vous porterez votre main à votre gorge, ayant ressenti une piqure infime. Un moustique en cette saison ? Non, ce n'est qu'une fléchette trempée dans du curare qu'un des guerriers embusqués vient de vous envoyer avec sa sabarcane. Même pas le temps de dire ouf, que votre coeur vient d'être paralysé par le poison foudroyant ; vous vous affaissez et tombez de votre long dans la terre grasse et lourde du toulois.

Encore une seconde de conscience, juste le temps d'apercevoir un prunier près de vous, et de vous dire que ce doit être l'arbre qui donne les mirabelles dont on fait le poison local, c'est votre dernière pensée car vous allez mourir. L'oeil déjà vitreux, un filet de bave à la commissure des lèvres, vous mourez tandis qu'un perfide fouganeiro, s'approche de vous en rampant, pour vous trancher la tête qu'il réduira selon l'antique tradition pour la proposer ensuite sur son stand le long de la Nationale 4 aux touristes. Il n'a même pas le temps d'approcher son couteau d'obsidienne de votre jugulaire, que vous êtes mort.

Le danger rôde mais je saurai le braver rien que pour faire cette photo.


Les fouganeiros aiment la musique !

10 Comments:

Blogger El Gringo said...

"juste le temps d'apercevoir un prunier près de vous, et de vous dire que ce doit être l'arbre qui donne les mirabelles"

N'essaye pas de noyer le poison!
;-)

28/9/07 12:39 AM  
Blogger Laurence said...

Précaution élémentaire et vitale : si le guide vous demande si vous savez "couiner" ( phonétiquement ça donnera "te sè kuinèè ??"), ne cherchez pas à comprendre, prenez immédiatement vos jambes à votre cou !

28/9/07 12:50 AM  
Blogger philippe psy said...

Exact Laurence, tu as raison de le préciser ! Méfiez-vous si quelqu'un vous demande de faire la truie !

28/9/07 3:53 AM  
Blogger philippe psy said...

Comme dit Tarzan :
"On apprends beaucoup en marchant avec les animaux !"

Série nanarde dont je viens de me régaler avec GCM sur NRJ12 ! Garantie sans violence !

28/9/07 3:57 AM  
Anonymous Stagiaire said...

Avec le TGV est, la N4 en 2x2 voies et l'arrivée de l'electricité je dirais que le fouganeiro relève de la pure superstition et du mythe...

En plus l'histoire locale de Foug fait état de fabriques de savons ce qui tend à prouver que le Fouganeiro, à l'instar du samouraï prenait un soin à se laver et se purifier le corps avant de guerroyer.

D'ailleurs il n'y a pas plus de chance de sauter sur un obus de 88 dans le Toulois que de rencontrer la bête des Vosges du coté du Thillot...

Bref, Foug est un petit village amical et morose comme de nombreux village en Lorraine que je dénoncerai içi comme Lamath, Réhaincourt, Vaubéxy, Serocourt, Vouthon (haut et bas) ou Foulcrey.

Et les terribles Fouganeiros ayant accusé le contrecoup de la vie moderne prennent leur attaché-case et la N4 pour aller se jeter dans les embouteillages à Laxou ou Vandoeuvre.

C'est terrible.

28/9/07 11:07 AM  
Blogger philippe psy said...

Mon jeune ami,

Pour ma part, ne connaissant pas Foug, et me bornant à en écrire une histoire romancée, je ne pourrais pas vous contredire, puisque vous semblez lorrain. Toutefois, il me semble que vous soyez de Moselle et non de Meurthe-et-Moselle, alors je reste circonspect face à vos commentaires.

Cependant, puisque vous avez été publié, attendez-vous à un démenti cinglant de Laurence; qui elle a passé sa jeunesse à Foug ! Vous allez voir comme la mère Laurence envoie quand elle est en colère !

Dans tous les cas merci pour vos commentaires!

28/9/07 6:03 PM  
Blogger Laurence said...

Stagiaaaaaaaire ! Vous êtes immédiatement convoqué dans mon bureau !

1)Le TGV passe très loin de Foug et la N4 ne fait que passer à proximité du territoire de Foug, ce qui n'altère en rien la rusticité et la tranquillité des Fouganeiros. Ils ignorent totalement le trafic routier, ils ne vont pas se poster au bord de la route pour regarder pas les voitures passer le font les vaches (ou les stagiaires) avec les trains !

Quant à espérer voir des fouganeiros quitter Foug avec des attachés cases, c'est un pur fantasme de votre part !! les Fouganeiros vivent en autarcie, jamais ils ne céderont à la facilité, au confort et à la modernité ! leurs seules sorties s'effectuent de nuit, à pied, à travers champs et bois quand ils sont invités chez les Foutreiros, notamment tous les premiers jeudis du mois (tiens ça me rappelle quelque chose sauf que c'est les vendredis). Ils se rejoignent en formant une formidable et émouvante procession au lieu-dit du château de la Dame Blanche et célèbrent "la nuit du niqueiros" !

Donc cessez de projeter vos propres aspirations sur un peuple que vous ne connaissez pas !! (je pense que Sieur Toju ne laissera pas passer cet affront, attendez vous à des représailles)

2)Qu'avez-vous contre le savon ? ne vous étonnez pas d'être plus entouré de mouches que de filles ! la propreté n'altère en rien la bravoure et la virilité ! cours te laver petit salingue ou tu finiras vieux garçon !

3)Petit jeu : cherchez l'erreur !
Lamath : 180 habitants ; Réhaincourt : 300 hab. ; Vaubéxy : 120 hab. ; Serocourt : 110 hab. ; Vouthon : 95 hab. : Foulcrey : 195 hab. ; Foug : 2 740 hab.


Bon maintenant, que j'en ai fini avec vos à priori juvéniles, abordons la partie historique du débat : pourquoi ne trouverait on pas d'obus à Foug ? les forêts qui entourent Foug portent des stigmates de la guerre, notamment quelques tranchées qui attirent de nombreux fouineurs équipés de détecteurs de métaux. Certains ont exhibé leurs trésors sur des blogs ou sites militaria (qui sont fermés pour la plupart en raison d'un durcissement de la législation). Il ne faut pas oublier que Foug est situé à moins de 5 km à vol d'oiseau de Toul, ville de garnison d'où partaient de nombreuses troupes, ville fortifiée par Vauban et entourée de nombreux forts.
De plus, à partir de 1915, une usine à Foug a construit une grosse grenade cylindrique défensive équipée d'un nouveau modèle d'allumeur à percussion ("la grenade asperge"). Entre avril et juillet 1915, les ateliers Foug fabriqueront également 48 000 grenades à manche copiées sur le modèle allemand. L'allumeur Et bien sûr la célèbre petite grenade citron ! bref, d'adorables petits gadgets destinés à en foutre plein la gueule aux allemands qui bien évidemment ont bombardé cette manufacture pour l'empêcher de produire.


Vous serez privé de croutonnade, na !Vous pouvez disposer.

29/9/07 2:30 AM  
Anonymous Stagiaire said...

Je demande l'absolution pour le crime de lèse-Foug que je viens de commettre...

Quitte à attendre 3 nuits dans le froid à Foug tel un certain Henri IV qui attendit à Canossa que le pape vienne lever son excommunication.

Et puis pour le savon, je n'y peu rien si sur wikipédia il est fait mention de savonneries et pas de fabrique de munitions.

Pour les manifestations locales comme la "nuit du niqueiros" ou bien les spécialités locales comme la "croutonnade faouine", je n'ai malheureusement aucune opinion sur le sujet. Mais je serais très honoré de participer a cet évenement en ayant le ventre rempli d'une bonne croutonnade.

Enfin, les terribles Fouganeiros semblent fiers d'appartenir à la région Lorraine vu qu'ils arborent pas moins de 5 croix patriarcales sur le blason communal.

Voilà ce que j'ai à dire pour ma défense.

29/9/07 12:41 PM  
Blogger philippe psy said...

Stagiaire,

Je pense que maintenant, vous comprenez pourquoi vous n'êtes que stagiaire !

Vous aurez aussi compris, que sous des abords humoristiques, cet article est d'une véracité historique et géographie absolue.

Merci de votre visite.

29/9/07 4:30 PM  
Blogger Laurence said...

J'aime qu'on implore mon pardon à genoux : Stagaire, je vous donne l'absolution !

En continuant à nous lire régulièrement, vous allez beaucoup apprendre ;-)

29/9/07 6:01 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home