01 octobre, 2007

Inquiétant ! Le U-339 rôde !

Le U-339, refit surface nuitamment. Ayant chassé l'eau de ses ballasts et mis ses diesels en vitesse réduite, c'est sournoisement qu'il s'approcha du blog !

Comme vous le savez, j'adore regarder les statistiques de connections. J'ai noté qu'un individu dont l'adresse était U339, passait régulièrement.

C'est amusant, ce nom d'U339, ça me rappelle des souvenirs de lectures, dans la collection "Leur aventure", chez "J'ai lu". C'était des récits de la seconde guerre mondiale. C'est dans cette collection que fut pour la première fois édité, l'excellent "Ils arrivent" de Paul Carell, racontant le débarquement du 6 juin 1944, vu par du côté allemand. Ouvrage aussi excellent que "Le Jour le plus long" de Cornelius ryan.

C'est aussi dans cette même collection qu'était paru le récit sur la guerre sous-marine en deux tomes, avec l'épopée de Gunter Prien, jeune commandant de sous-marin, se payant le luxe de pénétrer dans Scapa Flow, la grande base nautique britannique, pour torpiller des navires au mouillage.

Tous ces sous-marins, les U-boot, abréviation de unterseeboot, avaient une immatriculation commençant par un U. Le bateau de Prien était par exemple le U-47. Près de 750 de ces sous-marins furent coulés ou portés disparus lors du dernier conflit mondial.

Chaque fois, que je voyais donc U339 connecté, je m'imaginais donc un U-Boot, faisant surface de nuit, d'abord en immersion périscopique, puis une fois tout danger évité, chassant l'eau de ses ballasts, émergeant pour avançer discrètement vers mon blog, avec ses diesels en vitesse réduite. Avec un effort d'imagination, je pouvais même imaginer le lieutenant de vaisseau commandant ce bâtiment, collant de puissantes jumelles sur ses yeux bleu-acier, et s'exclamant : "Ach zo, Himmel, fitezze rétuide, nous abbrogeons de l'opjegdif, aux bostes de gombats, nous allons gouler ze mautit Vilippe d'un goup de ganon !".

J'imaginais alors l'équipage s'échinant à manier le canon de 88mm pour le pointer vers moi. A moins, qu'ils n'aient tenté de mettre un dinghy à l'eau pour tenter de s'emparer de mon blog ou m'emmener dans une forteresse prussienne de laquelle je me serais de toute manière évadé héroïquement. Bref, j'ai l'imagination débordante et un peu malade.

J'ai bien vite constaté que U-339, était accolé à Inserm, ce qui signifiait qu'il s'agissait d'un laboratoire appartenant à une structure honnie par les gauchistes humanistes sévissant dans mon métier, parce qu'ils pensent que l'homme nait bon, mais que c'est la société qui le pervertit. Adeptes du naturalisme le plus exacerbés, ces confrères crient au loup chaque fois que l'Inserm sort un document allant à l'encontre du dogme psychanalytique établi : c'est la faute de papa.

Pour eux, la génétique n'existe pas, la biologie à peine, et si vous dites le contraire, vous n'êtes qu'un salaud de facho à la solde, au choix, des labos pharmaceutiques ou bien de Nicolas Sarkozy ! Mais dans tous les cas, vous êtes un ultralibéral qu'il faut dénoncer !

Alors, mon imagination a pris le relais. Sans doute moi-même perverti par mes confrères, je me suis mis à imaginer, un labo sordide dénommé mystérieusement U-339, carrelé du sol aux murs et sale, avec des paillasses encombrées de becs Bunsen et de cornues glougoutantes. Ça et là, divers reliefs organiques, achèvent de pourrir ou de se déssécher. Dans un angle, un prisonneir politique hirsute, attend qu'on expérimente des tas de trucs sur lui. Ce sera par exemple un militant socialise auquel on tente de greffer un cerveau. L'équipe est partie. Il ne reste qu'un chercheur que je vois de dos, que j'entends juste marmonner avec un fort accent allemand. A un moment, j'entends assez distinctement ce qu'il dit.

Il marmonne : "Himmel, ch'ai réuzi à vaire un glone humain. Temain, je bourrai avoir à ma tispozition une armée de glones et che zerai le maidre tu monte !!! Che fais faincre Vilippe !". Je le reconnais, c'est le même que celui que j'apercevais m'observant dans le kiosque du U-339 : le lieutenant de vaisseau. Il a vieilli mais je reconnais sa voix. Il se retourne et me fixe. Ses yeux bleu-acier ne mentent pas, c'est bien lui. Mais à ce moment, je sors de ma rêverie.

Alors, je vais sur Google, et je tape U-339 et là, très très prosaïquement, j'obtiens la réponse suivante :

Inserm U 339 - Unité de recherches en. imagerie cellulaire des. neurorécepteurs et physiopathologie neuroendocrinienne.

Ça ne rigole pas, et finalement, même si je n'y comprends pas gand chose, je me dis qu'on est sans doute un peu collègues. Je bosse et continuerai à bosser, jusqu'à ce que ce labo ou un autre, trouve la pilule défnitive qui rend heureux, une sorté d'héroïne sans effets secondaires, une panacée qui permettra de vivre parmi les bobos, sans souffrir. J'attends, je suis patient. Moi aussi, je veux guérir de Delanoë et survivre au Grenelle de l'environnement.

A ce propos, il existe un lien entre l'héroïne et l'Allemagne puisqu'elle fut de nouveau synthétisée en 1898 par Heinrich Dreser, un chimiste allemand de l'entreprise pharmaceutique Bayer qui l'exploitera comme médicament pour différentes affections respiratoires dont la tuberculose. On lui donna le nom d'héroïne, du terme allemand heroisch (« héroïque ») car on pensait qu'elle permettrait de soigner l'addiction à la morphine sans induire d'accoutumance, très répandue à l'époque. Les chimistes se trompèrent lourdement !

Heinrich Dreser eut d'ailleurs un fils, qui intégra l'école navale impériale allemande en 1934. Nommé, lieutenant de vaisseau en 1940, on lui confia enfin le commandement d'un sous-marin, le U-339, ce même U-Boot qui hante les rivages sombres de mon blog certains jours.

Bon allez j'arrête ! Merci aux petits gars de l'Inserm de venir si souvent me rendre visite. Je suis désolé de la déception que l'indigence scientifique, voire indigence tout court, de mes articles, pourrait leur causer ! Au fait les mecs, votre diesel bâbord cogne un peu, ça fait du bruit, c'est comme ça que je vous ai repérés !

17 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Merci Phiphi,

Enfin un cours d'Allemand clair.

Toju.

1/10/07 6:59 PM  
Blogger philippe psy said...

De rien, j'ai appris l'allemand grâce à la "7ème compagnie" ! Jean Lefevbre le parle très bien !

Je sais aussi dire "on feut du alaï !"

1/10/07 9:31 PM  
Blogger Laurence said...

pour GCM : en allemand, coiffeur se dit "Friseur"

2/10/07 1:44 AM  
Blogger Anna said...

Votre article délirant m'a beaucoup fait rire. Toutefois, ayant une mère allemande, je n'ai jamais constaté qu'elle ait un accent aussi marqué.

Ceci dit, elle n'a jamais fait partie de la kriegsmarine, ce doit être pour cela.

2/10/07 2:33 AM  
Blogger El Gringo said...

T'es cuite Anna!
Maintenant que t'as créé ton blog, il faut que tu publies...

2/10/07 3:14 AM  
Anonymous Stagiaire said...

Bonjour,

J'ai bien aimé la description du laboratoire, il ressemble assez fidèlement (mis à part le prisonnier politique enchaîné dans un coin) à mon lieu de travail : Le béchers bouillonnant d'acides, des résidus d'huile au sol, un matériel datant de l'époque des U-Boats...

Bref tout y est... Et le fait que je travaille pour une compagnie en étroite collaboration avec des entreprises comme Aventis, Bayer AG, Rhodia, Rhône Poulenc ne doit doit pas vous effrayer.(du moins pas trop)

Quant à cette firme pharmaceutique allemande, il faut quand même lui reconnaître d'avoir oeuvré pour le bien de l'humanité en étant la première compagnie à produire de l'aspirine de synthèse pour lutter contre les gueules de bois.

C'est encore par souci d'humanité qu'elle oriente ces travaux vers les gaz de combat afin de mettre un terme rapide à la boucherie de 14-18. La fameuse Ypérite est un produit Bayer.

Enfin, Bayer AG devint une part du conglomérat chimique tristement célèbre IG Farben, producteur de Zyklon-B.

Mais bon, la chimie allemande a fait amende honorable et quelques uns des dirigeants d'IG Farben furent pendus ou emprisonnés après Nuremberg. Alors le fait qu'ils ait développés le gaz Sarin et autres molécules neurotoxiques ne représente plus une menace.

Vous voilà rassurés ?

2/10/07 9:43 AM  
Blogger philippe psy said...

Stagiaire,

Soyez franc ! Avez-vous un parent quelconque ayant fait partie de la kriegsmarine ?

Anna, qui est venue commmenter est-elle une de vos parentes ?

Y-a-t-il un complot prussien destiné à renverser mon blog ?

2/10/07 2:00 PM  
Blogger Laurence said...

Ils arriiiiiiiiiiiiiiiiiiiivent !!!

Ne t'en fais pas Phil, j'ai ré-armé les canons de 88 mm !!

2/10/07 3:19 PM  
Anonymous Stagiaire said...

Heu,

A ma connaissance, non je n'ai eu aucun parent ayant fait partie de la kriegsmarine.

Quant à Anna, je suis forcé d'admettre que la seule Anna que je connaisse n'est ni Prussienne, ni Française et n'est pas une espionne bilingue venue s'implanter sur le territoire et elle n'est pas non plus une de mes parentes (en plus elle est brune)

Pour le complot prussien, je doute que le U-Boot remonte jusqu'à Paris depuis le Havre vu comment c'est le bordel sur l'A13.

Voilà...

PS : je refuse de recevoir une pluie d'obus de 88 sur le coin de la tronche.

2/10/07 4:08 PM  
Anonymous Anonyme said...

Plus ça va, plus les commentaires partent en sucette.

Au demeurant, ma grande passion après la littérature grise est de commenter les commentaires.

Pour les vieux comme moi qui ont programmé en basic, je viens de faire un

10goto10

Bon, quelquefois il suffit d'une remarque égarée au passage pour que germe un article de blog dans le cerveau génial de piti Phiphi.

Alors, l'air détaché, au passage, je lache un "10goto10", en formant le secret espoir qu'il en germe quelquechose.

****

Et si je reparlais aussi de télévision ?

1- La télévision est une représentation du monde, et ce n'est pas le monde.

La facilité d'accès à la télévision fait qu'elle est surconsommée. Son consommateur abusif acquiert une vision représentée du monde au détriment d'une vision directe.

2- J'ai de très bons souvenirs de l'ile aux enfants.

Urbain TOJU DE GAULLE

2/10/07 7:29 PM  
Anonymous Anonyme said...

Il parait que GCM est coiffeur ?

Toju

2/10/07 7:32 PM  
Blogger philippe psy said...

Oui, il parait que GCM est coiffeur. En tout cas, c'est ce qui se dit ici à demi-mots !

Demande-le-lui vendredi ?

3/10/07 1:08 AM  
Anonymous GCM said...

Attends de voir la coupe que je vais te faire vendredi Urbain !

3/10/07 1:08 AM  
Anonymous Anonyme said...

Allo Phiphi, c'est Toju.

A force de parler de télévision, j'ai été voir ce que c'était.

Oui, j'ai regardé la télévision !

Et donc je suis tombé sur un spot publicitaire. Il faut que je vous en parle.

Vous qui savez tout de la télévision, aidez-moi. A quoi fait donc référence ce spot, que vous avez sûrement vu, et qui ne cite pas le nom du service vanté ?

La pub démarre par une musique sensuelle, avec en image de fond une perruque qui tombe au ralenti d'un building.

Oui, oui, je suis sûr que vous avez tous vu cette pub.

Puis, rappelez-vous, la pub est conclue par le texte suivant, en plan arrêté sur la perruque en cours de chute :

"Le

Grand Coiffeur Magnanime

Garantit une Coupe Merveilleuse

avec ses

Gros Ciseaux Modernes."


Curieux, non ?

Toju

3/10/07 11:48 AM  
Anonymous GCM said...

je l'ai vue cette pub !!

Si tôt, j'eus pensé que c'était pour du camembert !

Et il en existe des affiches, sur des poteaux juxtaposés.

j'ai pris une de ces affiches, et l'ai posée sur des tréteaux juste assez hauts.

Et en regardant bien la photo jubilatoire, je m'aperçus qu'il s'agissait en fait d'un simple et bateau jus de tomates !!!

Mouais... T'as jamais regardé la télé en fait hein ?

4/10/07 9:07 AM  
Blogger Anna said...

Au fait, vous travaillez à votre compte ou bien dans une chaîne ?

J'imagine qu'en tant que coiffeur, vous devez entendre énormément de choses, au moins autant qu'un psy, non ?

4/10/07 8:59 PM  
Anonymous GCM said...

J'ai des chaines oui, mais de la à dire que c'est un travail...
Quand je m'en sers, c'est vrai que j'entends des choses !

5/10/07 12:43 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home