10 mars, 2008

La branlée !

Ce jeune homme est fier de sa veste et moi aussi !

Le titre est ambigü, parce que la branlée, elle est pour nous, pas pour eux ! Bon on a fait quarante pour cent. C'est ce que j'espérais alors l'honneur est sauf. Bon, c'est que ce que vous diront tous les perdants.

Et puis si, quand on perd, on cite aussi beaucoup Guillaume d'Orange ! On dit : "Point n'est besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Çà fait bien, ça montre qu'on a des lettres ! Ca prouve qu'on est super stoïque !

Hier, après le comptage, on est allé boire un coup et ils tiraient tous la gueule. J'ai cru qu'un ou deux allaient se suicider. Mais jusqu'à présent, aucun mort à déplorer, ils sont tous en vie.

Avec un colistier de droite, on expliquait à notre tête de liste la chose suivante ! On lui disait que lui il était triste mais qu'il pourrait l'être moins si il réfléchissait deux secondes. Il est de gauche et il a toujours perdu dans le patelin. Et là, il perd moins puisqu'il progresse de trente pour cent en gagnant dix pour cent d'électeurs ! Tandis que nous, mon pote et moi, on a tout perdu puisque logiquement on aurait du être dans le camp des vainqueurs !

C'est vrai, notre honnêteté nous a perdu. Déjà que depuis quelques temps le maire ne m'aimait pas, là j'ai compris à certains de ces regards qu'il me déteste totalement. Comme on disait avec mon pote hier soir après la proclamation des résultats, on a une heure pour faire une petite valise et prendre le maquis !

Ceci dit, j'ai bien rigolé, je ne regrette rien. Si c'était à refaire je le referai. Ça reste une certitude. J'ai bien rigolé, j'ai rencontré des gens sympas et ce fut une aventure humaine indiscutable. Et puis, je rigole en imaginant la tronche du maire lors du prochain conseil municipal. Avant, il avait une opposition molassonne. Là, il aura le droit à trois bons socialos de très haut niveau. Pas le genre à s'écraser mais plutôt le genre à balancer au TA en cas de problèmes. C'est normal vu qu'ils sont énarques.

La prochaine fois que je le croise, je lui demanderai comment se comporte l'opposition de la cuvée 2008. Je suis sur qu'il va adorer. En plus comme c'est un homme âgé, il risque de dégager prochainement, soit qu'il meure, soit qu'il sucre les fraises. Et vu son successeur et ses 2 de QI, ça va pas rigoler à la Mairie. Pour ça je suis content, on a perdu mais on a laissé du lourd en place ! Même moi qui étais sur la même liste qu'eux, je les détestais déjà ! C'est dire !

Je ne sais pas si c'est du au boulot qui est le mien, mais décidemment je serai toujours dans le camp des perdants. Ça doit me toucher les losers. Je suis peut-être perdant aux élections mais c'est pas parce que je suis mauvais, c'est parce que je suis trop sensible. La politique c'est un truc d'enculés, tout le monde le sait. Je suis trop gentil !

Sinon pour le reste, tout va bien.Avec mon pote on a pris le maquis. Comme on avait faim, on a commencé à bouffer des racines et on a bu dans des flaques d'eau. Tout à l'heure, on ira poser des collets. On espère prendre un lapin pour avoir une source de protéines. Bon, si c'est un rat ce sera déjà ça. On le mangera froid parce qu'on ne peut pas faire de feu. Je vais essayer de tanner la peau pour me faire des moufles.

Dans quelques mois, sales, hirsutes et ayant perdu toute forme de langage, on nous apercevra peut-être la nuit bondissant nuitamment dans les rues de la commune pour faire les poubelles. En attendant, on n'ose pas trop, y'a une milice UMP chargée de traquer les deux renégats que nous sommes.

C'est chouette la politique !

9 Comments:

Blogger lds said...

Il est temps de sortir la lame 16.

10/3/08 6:29 PM  
Blogger Sylvain Jutteau said...

Cher monsieur,

Bravo pour votre engagement politique. Au moins, voilà une façon efficace de se positionner contre un édile qui exerce son pouvoir de blocage.

Par ailleurs, je vous signale que je continue à travailler mes textes :

http://europaperennis.blogspot.com/

L'essentiel de mes idées est en place, mais cet essentiel est fort difficile à faire descendre au niveau de l'écriture. De ce fait, mes textes sont remaniés un nombre incalculable de fois. Je trouve toujours à la relecture des éléments à modifier.

J'ai besoin d'une confrontation avec un auditoire ou un lectorat. Je ne crois pas que le blog soit le lieu ad hoc. Les think tanks sont beaucoup plus appropriés.

D'ailleurs j'ai à nouveau participé à l'Assemblée Nationale au débat d'un think tank, qui portait sur le rapport Rueff Armand commandé par De Gaulle. Le rapport Rueff Armand est l'ancêtre du rapport Attali.

Il est remarquable de noter que Rueff était un libéral affirmé, et que Armand lui a été adjoint comme "caution morale."

Le parallèle entre les deux rapports est fructueux, à commencer par le choix même de Jacques Attali comme caution morale d'un rapport qui comprend des options libérales.

Je suis intervenu lors de ce débat dans une salle de commission de l'Assemblée sur les projets Rueff inachevés, et sur l'opportunité d'utiliser l'échelon Européen pour agir.

En fait, il faut que je trouve quelqu'un qui me passe des commandes régulières pour des interventions. Ce sera le moyen d'avancer.

Oyez, oyez, je cherche un accoucheur.


@Laurence : Vous aviez raison, lorsque vous me disiez que j'étais taciturne. C'était exact au moment où j'avais écrit.

@El Gringo : Bravo pour votre habileté au poker. Vous vengeâtes tant d'innocents tombés sous la mitraille.

10/3/08 6:31 PM  
Blogger Laurence said...

Pffff tout ça parce que tu n'es pas allé tracter le samedi matin avec ton colistier alors que nous avions gentement festoyé toute la nuit (au Champomi bien évidemment chers lecteurs, boire c'est très mal)!!

10/3/08 11:56 PM  
Blogger Laurence said...

@Sylvain Jutteau : accouchement avec ou sans douleur ?

10/3/08 11:57 PM  
Blogger Sylvain Jutteau said...

@Laurence : Il y aura toujours la relative douleur de l'effort. L'effort de s'adapter au moule du formalisme qu'est le langage.

Il m'est arrivé de pratiquer la méditation et la visualisation des centres d'énergie spirituelle du corps, selon la technique orientale. Mais j'ai pratiqué surtout l'adoration du Saint Sacrement, plus proche de ma constitution occidentale. Ces pratiques procurent certes d'immenses joies, mais je me méfie beaucoup de l'excessive déconnection du réel que cela peut engendrer. On ne peut se limiter à jouir de ces perceptions spirituelles.

Il me semble que le raisonnement déductif est un outil nécessaire pour partager ses perceptions. Et c'est en effet avec une certaine douleur que je matérialise par l'écrit ce qui relève de la perception directe des concepts.

En revanche, ma force inouïe est que j'ai conscience du discernement nécessaire entre ce qui relève du raisonnement mental de pure déduction, et ce qui relève de l'intelligence directe des choses.

L'intelligence directe des choses transcende en tous points le raisonnement déductif. L'intellectualité véritable tire sa source du réel immédiat, tandis que le raisonnement mental déductif tire sa source d'éléments accumulés par la mémoire et observés par les sens du corps physique.

Mes erreurs peuvent certes me faire mélanger les deux types de pensée, mais au moins j'ai la volonté d'opérer la distinction.

11/3/08 11:50 AM  
Blogger Laurence said...

Nom dé cré vin diou !! allez voir ça :
http://www.bakchich.info/article2499.html

11/3/08 3:47 PM  
Blogger Sylvain Jutteau said...

Je viens de voir la vid�o porpos�e par Laurence.

Ca m'inspire une r�flexion.

J'ai la vision sans l'ambition. Peut �tre aurai-je int�r�t � croiser sur mon chemin quelqu'un qui a l'ambition sans la vision.

(..ou peut �tre mon ambition va-t'elle germer?)

11/3/08 10:32 PM  
Blogger monoi said...

Elle devait avoir un probleme avec son raisonement deductif, ou peut etre son intellectualite veritable ?

A moins qu'elle n'ait de grandes dents ?

Je pencherais plutot pour la denture.

12/3/08 10:26 AM  
Blogger Laurence said...

Je penche moi aussi pour la denture ! C'est tout de même un comble pour un Garde des Sceaux, de rayer le Parquet...

12/3/08 2:15 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home