03 novembre, 2009

Nouvelles du front !


Alors je profite d'une toute petite pause dans mon travail pour vous dire que sur Paris, le temps est médiocre.

Autant la semaine dernière, il faisait doux et sec et même que le forsythia qui est près de ma grille avait recommencé à bourgeonner, et qu'on voyait de petites fleurs jaunes apparaitre. D'ailleurs je me disais, le regard perdu et fou d'angoisse, que c'était dû à cette saloperie de réchauffement climatique et qu'on n'avait plus de saisons. J'en étais presque à sortir mon chéquier pour payer ma taxe carbone pourvu que ça s'arrête parce que c'est pas normal qu'on forsythia fleurisse fin octobre puis que cet arbuste annonce le printemps ! C'était un coup à appeler Nicolas Hulot pour qu'il vienne en hélicoptère voir ce phénomène peu commun.

Autant aujourd'hui, la température a baissé, il flotte un peu et ce serait plutôt un temps de saison, appelé aussi "temps de merde" par les spécialistes . D'ailleurs mon forsythia joue moins le malin ! Ses fleurs jaunes sont toutes flétries et minables. Ce matin en passant près de lui, je lui ai dit "alors gros con d'arbuste, tu fais moins le malin hein !". Et pan dans sa gueule, ça lui apprendra à me faire peur en fleurissant n'importe quand.

Alors benoîtement, moi qui ai l'âme d'un chercheur, je me disais que l'un dans l'autre, entre la semaine passée qui était trop chaude et celle-ci qui semble normale, on devrait faire une moyenne ! Ainsi, on ne vivrait pas une sorte de bouleversement climatique appelé "réchauffement climatique" mais un demi-bouleversement qu'on devrait appeler "demi-réchauffement climatique".

Je ne sais pas si ces réflexions peuvent aider la communauté scientifique et les climatologues mais j'avais envie de les livrer : on ne sait jamais. Parfois de grandes découvertes ont pour base, des trucs tout nuls.

Par exemple, je me dis que si Flemming a découvert la pénicilline en laissant la paillasse de son bureau cradingue, je ne vois pas pourquoi moi je ne découvrirais pas le "demi-réchauffement climatique" en observant mon con de forsythia !

En plus ma théorie du "demi-réchauffement" climatique permettrait de réconcilier les pour et les anti ! On se dirait que certes, ça se réchauffe, mais pas autant que cela tout de même.

13 Comments:

Blogger Laurence said...

Et si c'était la faute au virus hachunnénain ?

Il se peut aussi que ce soit la faute aux Chinois qui s'amusent à envoyer des trucs pas très catholiques dans les nuages pour qu'il neige alors que les nuages, ils z'ont pas envie de neiger !!

Dernière hypothèse : c'est la faute au Gringeot ! la réverbération des rayons de soleil sur son crâne ;))

3/11/09 2:22 PM  
Blogger El Gringo said...

Pff, tout ça pour écrire forsythia et être bien placé sur les moteurs de recherche...

4/11/09 12:15 PM  
Blogger Robert Marchenoir said...

C'est interdit, de parler mal à un arbuste, comme ça. Il y a incitation à la haine raciale envers les forsythia. Ca peut coûter très cher. Les psychothérapeutes ont beau être barjots, ils ne sont pas au-dessus des lois !

4/11/09 5:00 PM  
Blogger Marino said...

Et si le forsythia se mettait à donner des bananes, ce serait vraiment le déréglement climatique !
Dommage que ce pauvre arbuste ne peut pas se défendre quand il se fait traiter de con !

4/11/09 6:49 PM  
Blogger Cildemer said...

@ mlle Laurence: je pencherais pour la troisième possibilité! Ne dit-on pas "chauffe qui peut!"

5/11/09 1:08 AM  
Blogger Laurence said...

@Cildemer : et "chauve qui peut" on peut dire ?

5/11/09 1:48 AM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Bon, bien sûr, mon blog est loin d'atteindre les sommets de fréquentation du blog de Philippe Psy, mais je constate que le seuil les 6000 visites a été dépassé.

Le dernier article m'a valu un pic de visites :

http://sylvainjutteau.blogspot.com/2009/09/la-france-est-le-seul-pays-de-la-zone.html

5/11/09 10:18 AM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Vous pouvez noter aussi pour les anciens lecteurs de ce blog que le mot "zurnisme" a ce jour 372 références Google.

5/11/09 10:25 AM  
Blogger Robert Marchenoir said...

"Sur Paris, le temps est médiocre."

Hahaha, vous voulez dire que le temps est pourri, à chier, qu'il pleut de la merde et des pierres plates ?

On voit bien que Philippe, c'est le genre de psychothérapeute qui va dire : "Je vois, je vois, vous traversez simplement une passe difficile, ça arrive à tout le monde", quand il faudrait dire : "J'ai le regret de vous informer que vous êtes fou comme un lapin, et qu'il va falloir vous enfermer de toute urgence. D'ailleurs, pour tout vous dire, le mieux serait de vous faire piquer tout de suite."

5/11/09 3:04 PM  
Blogger ombre said...

Mr Philippe psy insulte un forsythia dans son article inutile qui ne cadre pas avec le titre de son blog mais qui l'écrit de toute façon..

J'avais cru comprendre,mr Philippe, que vous n'adhériez pas à la théorie du réchauffement climatique.Ce changement soudain de position au juste milieu cacherait-il de quelconques ambitions(politiques par exemple?)

6/11/09 2:13 AM  
Blogger philippe psy said...

Ombre, je ne crois en rien, je ne fais qu'observer un forsythia !

6/11/09 1:02 PM  
Blogger Robert Marchenoir said...

Ah oui, oui, mais vous l'avez regardé méchamment, le forsythia. N'essayez pas de nier. Nous avons sa déposition.

C'est terrible, ça. Même les forstyhias ne sont plus à l'abri des préjugés et des stéréotypes, dans c'pays.

6/11/09 1:39 PM  
Blogger Cildemer said...

@ mlle Laurence: c'est à dire que le réchauffement climatique n'est pas encore arrivé en Lorraine et en ce moment il fait plutôt froid. Aussi je préfère "chauffe qui peut". Et puis je ne voudrais blesser personne et encore moins Mr Gringeot que je ne connais point. Bonne journée.

7/11/09 11:55 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home