22 mars, 2010

C'est curieux !


Les régions, tout le monde s'en fout. Leurs compétences sont limitées et à part des lycées et des transports en commun, on se demande de quoi elles s'occupent ? J'ai du apprendre cela dans mes jeunes années et ça a du changer au fil de ans. D'ailleurs je m'en tape.

Je lisais en regardant sur le téléviseur les gens faire la fête rue de Solférino. Je me disais que voici cinq ans, ils avaient fait la même fête tout en se prenant une branlée aux présidentielles. C'est même assez curieux cette alternance qui s'est imposée au fil des ans. Soudain j'ai eu un éclair de lucidité. Mes chers compatriotes n'aiment pas vraiment la politique. Peu audacieux, repliés sur eux-mêmes, asservis et assistés de la naissance à la mort, ils se sont choisi une alternance qui a tout du couple parental. Les français sont des enfants qui ne veulent pas grandir.

C'est ainsi que tandis que dans les élections de proximité, les électeurs préfèreront la gauche, il me semble que dans les grands scrutins nationaux, ils s'en remettent à la droite. C'est assez marrant, un peu comme une maman et un papa idéalisés.

Tandis qu'on s'en remettrait à une maman socialiste et bienveillante pour toutes les affaires courantes, on préférerait s'en remettre à papa UMP pour les choses très sérieuses. Tandis que la maman nourricière tient son rôle de proximité très à cœur en s'occupant de l'école et des transports publics, le papa normatif plus distant part au bureau à Paris pour s'occuper de choses plus compliquée( (économie).

En bref, pour s'occuper de l'intendance, remplir le frigo et inscrire le petit au cours de piano ou lui payer son passe Navigo, la gauche est très bien. Mais pour les trucs très sérieux comme faire bouillir la marmite en allant chercher l'oseille ou nous défendre, on s'en remet plutôt à papa !

Ce que les français sont conservateurs !

5 Comments:

Blogger H. said...

"Ce que les français sont conservateurs." Vous avez bien raison et je crois que les plus conservateurs ne sont pas là où on les imagine de façon traditionnelle.

Un mien ami, amateur d'analyse transactionnelle, pense que Badinguet a une personnalité du style "enfant rebelle insoumis" et, qui plus est, qu'il cherche, par son comportement et son agitation brownienne, principalement à attirer l'attention de son père (qui abandonné sa famille). Je trouve l'explication assez convaincante mais je ne suis pas un expert.

Quant à ces élections, je dirai simplement que le vide l'a emporté face au néant. Comme le dit H16, il est à craindre que CPEF.

Bonne journée.

22/3/10 9:02 AM  
Blogger h16 said...

Excellent billet. Je le linke.

22/3/10 11:01 AM  
Blogger Josick d'esprit agricole said...

"es français sont des enfants qui ne veulent pas grandir." Et ne peuvent pas grandir... Impossibilité par exemple de ne pas cotiser au monstre sécu ritaire...

22/3/10 12:20 PM  
Blogger emmanuel said...

Là, papa a été très dépensier depuis deux ans : des milliards d'euros de dettes de jeux sans doute. On n'est pas une famille gâtée.

22/3/10 1:59 PM  
Blogger tal said...

D'ailleurs le France des régions est rose, les filles, et la France nationale est bleue, les garçons.

Ah ! Les traditions familiales.

22/3/10 8:53 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home