17 août, 2010

Le métier rentre !


"C'est en forgeant qu'on devient forgeron", jamais ce proverbe n'aura été aussi vrai me concernant. C'est ainsi qu'hier, retournant dans ce magasin que je déteste tant, j'ai constaté que quelque chose avait changé.

Négligé, un peu sale mais l'oeil vif et acéré, je me promenais dans le rayon électricité tandis que je fus hélé par un quidam qui, interrupteur en main et mine déconfite, me demanda : "comment on le branchait "parce qu'il y avait quatre trous au lieu de deux". L'idiot se trompant sans doute ne voyant ma mise m'avait sans doute pris pour quelque artisan en goguette dans le magasin.

C'est alors que le geste sur et quasi auguste, j'entrepris de donner un cours d'électricité à ce brave homme qui me semblait totalement perdu. Il eut ainsi le droit à des notions aussi ardues que "phase", "neutre", avec tous les codes couleurs afférents ! Puis, prenant son interrupteur dans ma main virile et sure, je lui désignais tour à tour les bornes sur lesquelles il devrait brancher les fils.

Et bien sur ce grossier néophyte ne manqua pas de me demander : "ok, mais pourquoi quatre trous puisque deux auraient suffit". Comme un magicien sortant un lapin de son chapeau, je lui assénai une explication lumineuse en lui disant derechef que l'interrupteur sur lequel il avait jeté son dévolu était ce que l'on nommait facétieusement un "va-et-vient" puisque justement, il évite d'aller et venir en permettant d'allumer et d'éteindre une même lampe subséquemment commandée par deux de ces dits interrupteurs !

Ce brave hère, sentant ma toute-puissance en ce domaine et comme tous les êtres perdus en ce bas monde, très enclin à se mettre sous la protection de celui-qui-sait-et-voit-loin, n'eut d'autre hâte que de me demander comment on branchait un va-et-vient. Je lui demandais dans quelle pièce il comptait mettre cet ustensile et il me répondit que c'était pour ses toilettes. Coupant court, je lui expliquais qu'à moins d'avoir des lieux d'aisance d'une surface de quarante mètre carrés, un seul interrupteur suffirait et que dans ce cas, il ne devrait brancher que deux fils. Ébahi par ma manière simple de trancher, il me remercia non sans me dire auparavant :"c'est vraiment sympa de tomber sur des gens qui savent, merci beaucoup".

Poursuivant mes pérégrinations, et songeant que par le monde il y aurait toujours ceux qui savent et ceux qui les suivent aveuglément, je tombais bien vite sur le rayon des interrupteurs de luxe sur lesquels j'avais jeté mon dévolu. Et là, je pris conscience que chez Legrand, iis osaient proposer à la vente un misérable interrupteur, cache non inclus, pour la somme faramineuse de trent-deux euros !!! Oui vous avez bien lu, il s'agit de trente-deux euros soit près de deux-cent-dix de nos anciens francs !

Lâchant un sonore "putain les salauds trente-deux euros pour cette merde" (car chacun sait que l'homme du bâtiment use d'un langage vert et fleuri), un client anonyme se permit de m'expliquer doucement que certes c'était un peu cher, mais que c'était du Legrand et que c'était fabriqué en France ! Ce à quoi je lui répondis (étant passablement en colère de devoir me faire escroquer ainsi) que je m'en fichais et que j'aurais préféré que l'objet fut fabriqué par des enfants chinois enchainé set travaillant 24h/24h et 7j/7j parce que je l'aurais payé moins cher. C'est bien après qu'il soit parti en me faisant visiblement la tête que je me rendis compte que mon interlocuteur avait un petit quelque chose dans le visage qui le désignait comme ayant peut-être vaguement de petites ascendances asiatiques. J'avais certes peut-être gaffé mais la faute en revient aux établissements Legrand que je ne félicite pas pour leurs prix de vente !

C'est ainsi que devenu un pro du bâtiment, il n'est pas né le fabriquant de matériaux qui me niquera ma face ! Demain, je me cherche une fourgonnette bâchée !

11 Comments:

Blogger El Gringo said...

"Demain, je me cherche une fourgonnette bâchée !"

Si ça t'intéresse, je connais un IVECO qui sort juste de révision: peu servi, cabine grand confort, roues jumelées, teinte bleue patinée, une affaire en or!

17/8/10 9:45 PM  
Blogger Caro said...

"des enfants chinois enchainé et travaillant 24h/24h et 7j/7j parce que je l'aurais payé moins cher. " Il n'a pas perçu le second degrès ou il était à peine perceptible ?

Au regard de vos précédents articles vous commencez à me faire peur...Mr le psy.

17/8/10 9:58 PM  
Blogger philippe psy said...

@Gringeot : ah oui pas mal, ça m'intéresse. GCM m'en a aussi parlé, il parait que c'est une occase en or !
@Caro : s'il y a bien une chose qu'un psy ne puisse faire c'est permettre de distinguer le premier et le second degré. Il parait que ce serait une question d'intelligence !

Ceci dit, quand on voit un interrupteur à 32 euros hein ...

18/8/10 2:44 AM  
Blogger Caro said...

PSY: Oui mais devant la tête déconfite du vendeur , un gros rire gras et sonore l'aurait sans doute aidé à comprendre...

Après vous vous étonnerez qu'il aille voter pour la "dingue du poitou" ou Melenchon !! Venez pas pleurer si nous arrivons à un diktat communiste!!

Bon j'espère cependant qu'en dépit du libéraliste que vous êtes, vous n'admettez pas que l'on exploite les petits enfants!!! Même si les interrupteurs sont à 32euros...Changez de fournisseur ou éclairez vous à la bougie...Un bain moussant à la bougie votre femme ne pourrait qu'aimer ! Mieux adoptez des enfants chinois, planquez les dans la cave et ils vous fabriqueront autant d'interrupteurs que vous le souhaitez, ils vous feront même votre salle de bain.. C'est en plus écolo, car plus besoin de faire venir la marchandise en bateau de gaspiller de l'énergie etc.

18/8/10 11:12 AM  
Blogger V. said...

parfois le deuxième degré sert à cacher le premier

18/8/10 11:35 PM  
Blogger GCM said...

7000 € l'IVECO presque neuf, tu ne trouveras jamais meilleure affaire. Il a une option "Thalasso - bain de pieds" exclusive, une suspension souple équipée du dispositif révolutionnaire "anti-rebond", et un système audio inédit lecteur de CD-ROM (Chapeau De ROM). Livré avec une perruque (mais j'ai pas encore compris pourquoi). Il y a tout un tas de corde et sangles à l'arrière, et même quelques accessoires "très utiles" (dixit Gringeot), comme une grande croix à taille humaine, à mon avis assez pratique pour attacher des planches. En tout cas, elle est munie de sangles à ses extrémités, ça doit bien servir à quelque chose. Il y a pas mal de lanières de cuir aussi. C'est solide le cuir, Gringeot est prévoyant. Et pour les enfants, il y a un stock de balles multicolores très amusantes. Ce qui est crétin, c'est qu'il faudra enlever les espèces de petites ceintures cuir qui les traversent, parce que je vois pas trop à quel jeu ça correspond une boule traversée par une ceinture pour enfant. L'ancien propriétaire était sans doute taxidermiste ambulant, parce qu'il y a encore quelques traces de ce qui ressemble à du sang animal. Du boeuf, je pense, des animaux assez gros du moins, parce qu'il y en a même sur le plafond. Comme quoi, dans notre beau pays, il y a vraiment des gens qui ont des métiers incroyables ! Taxidermiste ambulant pour boeuf, c'est fou !
Rien à signaler de négatif sur ce camion, une affaire. Le petit plus : des pneus slicks, façon formule 1, très original ! La dernière fois que je l'ai vu, d'ailleurs, c'était devant un hôtel formule 1. Rigolo non, le camion formule 1 devant le Formule 1 d'Aubervilliers !?
Il y aurait tant à dire... Mais je ne vais pas polluer les commentaires de ce blog sérieux avec mes messages genre petites annonces, ça n'a aucun intérêt !

19/8/10 10:39 AM  
Blogger GCM said...

Il y aurait tant à dire... Mais je ne vais pas polluer les commentaires de ce blog sérieux avec mes messages genre petites annonces, ça n'a aucun intérêt !

19/8/10 10:39 AM  
Blogger Caro said...

"V", vous dites cela pour qui ? le psy ou moi? !!

19/8/10 8:16 PM  
Blogger V. said...

à Caro
j'écris cela parce que je le pense.
ça ne s'adresse à personne ne particulier.

bonne journée

22/8/10 12:48 PM  
Blogger Caro said...

Pff Mr le psy est toujours en vacances ? Ou gît il parmi les décombres de sa salle de bain ? Je sais que cela n'est pas économiquement très malin de ma part de soliciter "de la nourriture " littéraire. Ailleurs je n'en trouve que très peu et plus un objet est rare plus il est cher, logique de marché (?) Tant pis, il pourra nous les faire payer ces petits articles, si drôlement dérangeant grinçant. Mr psy êtes vous en train d'installer un accès payant à votre blog ? Je préfèrerai que vous éditiez des livres, j'aime la réalité physique d'un livre imprégné d'une odeur de vieux ou de neuf, tourner des pages je déteste en réalité lire sur ordinateur.J'imprime dès que je le peux... Un article où je vote Mélenchon aux prochaines élections !!!

à V."parfois le deuxième degré sert à cacher le premier",cela est tout de même plus inquiétant dans un cas que dans un autre !!!. Je suis d'accord avec vous, le second degrès est souvent'un cheval de troie pour "le premier degrès."

Bon je vais aller m'acheter quelques bouquins moi!!

25/8/10 10:26 AM  
Blogger polo said...

@ Caro :
ht tp://www.contrepoints.org/Devons-nous-nous-opposer-aux.html

31/8/10 1:25 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home