26 décembre, 2013

Paroles de politiques !


Lors que mon père passe le dimanche, on aime bien regarder les émissions politiques. Qu'il s'agisse de celle de France 5, C politique, présentée par Caroline Roux dont la collection de talons aiguille doit plus marquer la mémoire des fétichistes que la pertinence de ses questions ou bien encore celle de BFM, au cours de laquelle l'intervenant est interrogé par une kyrielle de personnes plus ou moins connues.

Bon, ne nous le cachons pas, ce sont des émissions que l'on regarde pour rire ou sourire, parce que ni mon père, ni moi-même ne sommes encore assez dupes pour croire ne serait ce que cinq pour cent de ce que pourraient dire cinq pour cent de ces politiciens professionnels interviewés. 

Et puis, pour ma part, je n'aimais déjà pas les profs dont l'autorité me heurtait depuis que je suis tout petit, alors ce n'est pas pour faire allégeance à celle d'un quelconque élu. Lorsque je me laisse aller à mes idées de toute puissance, un élu n'est pour moi qu'une sorte de régisseur ou de sous-syndic de copropriété sur lequel je devrais avoir absolument tous les droits, dont celui évident de pouvoir le révoquer ad nutum et auquel je rappellerais sans cesse qu'il n'est là que par ma volonté.

Et puis quitte à m'amuser, j'en ferais pendre quelques uns chaque année, hommes et femmes, parité oblige, pour que ceux qui restent sachent d'où vient leur pouvoir. On pourra me trouver cruel, voire sanguinaire, mais c'est simplement que je suis obligé d'endurer ma destinée céleste puisque que comme Mao et Staline avant moi, je suis né sous le signe du capricorne. Peut-être que dans ma grande mansuétude, je commuerais parfois ces peines en relégation à vie aux Iles Kerguelen. 

Quitte à entretenir à grand frais ces TAAF, autant que cela serve à autre chose qu'à des pingouins et des phoques. Et puis rien que d'imaginer Flamby et NKM (au hasard) vêtus de haillons, grattant la terre pour récupérer des tubercules ou encore déchirant de leurs chicots noirâtres des feuilles de choux des Kerguelen pour se sustenter, me fait plaisir. Peut-être que je leurs rendrais visite de temps à autre, leur lançant une couenne de lard rance pour améliorer leur ordinaire. 

Comme tous les pauvres mecs subissant les méfaits de mes maîtres tout-puissants, que voulez-vous, j'ai parfois des fantasmes d'une cruauté incroyable. Quand on fait l’expérience de Seligman au quotidien, en endurant la méchanceté et la cupidité des élus, soit on s'abat dans la dépression soit on devient psychopathe : je choisis la seconde option. Et puis de toute manière, je m'en fous car aucun d'eux ne sera jamais plus mon élu puisque je ne vote plus, ce qui me semble être l'option politique la plus raisonnable. 

Raisonnable et cruelle en même temps car rien n'est pire à l'histrion ou au narcissique que de voir que son spectacle n'intéresse personne. Pensez donc que le(la) pauvre mec(fille) a claqué du blé pour ses affiches, s'est coltiné les marchés, les serrages de pognes, les émissions de télévision bidons, les soirées électorales, les interviews par des journalopes, les conseils en marketing, les changements de look et tout cela pour .... rien ! Alors là quand je pense à cela, je me vois déjà dans la peau du grand Diogène répondant à Alexandre qui lui demande ce qu'il peut faire pour lui : ôte toi de mon soleil !

Mais revenons à nos moutons, c'est à dire à ces fameuses émissions. Émissions au cours desquelles je me plais soit à traquer la traitrise, ce qui est d'une banalité affligeante chez les élus ou encore la petite phrase bête qui se veut lourde de sens et qui indique que c'est généralement lorsque l'on a pour tout viatique un pois chiche dans la tête, aucun honneur mais du vice à revendre que l'on peut choisir la carrière politique.

J'adore ces petites phrases stupides et je m'en veux de ne jamais les noter mais sans doute d'autres le font-ils pour moi. Certaines de ses phrases m'interpellent toujours dans le sens ou je me demande ce qu'a bien voulu dire le politicien en question tout en me souvenant, que s'agissant d'un élu, il s'agissait sans doute de faire un bon mot, de sonner juste, d'apparaitre dans l'air du temps plutôt que d'exprimer quelque chose d'intelligent et de sensé.

Récemment deux de ces phrases m'ont marquées. La première est due à NKM à qui l'on venait chercher des poux dans la tête à propos de l'écotaxe, instaurée sous le gouvernement dont elle faisait partie. On sentait bien que la donzelle n'avait pas forcément réfléchi au bienfondé de cette nouvelle taxe mais qu'il s'agissait sans doute avant tout de faire moderne et vert afin de draguer une frange de l'électorat à priori peu favorable aux idées de l'UMP. Cette écotaxe était stupide mais dans l'air du temps comme savent uniquement faire tous ces politiciens professionnels qui présentent des programmes successifs comme un chanteur sortirait des disques pour se maintenir à flot et ne pas sombrer dans l'oubli.

Alors comme on la pressait de répondre et que la belle ne savait fichtrement pas quoi répondre parce que tout ça après tout c'était très loin du moins, bien avant son ambition actuelle qui est de conquérir la mairie de Paris, on a vu l'espace d'un instant un flottement puis, tel un chat qui se rattraperait d'une chute en retombant sur ses pattes un peu maladroitement, la voici qui, ayant puisé dans son cerveau puissant (elle est diplômée de l'X tout de même), répond que l'écotaxe devait servir à financer des recherches destinées à trouver une alternative aux camions !?!

Une alternative aux camions ? Mais qu'est-ce que cela veut dire ? Ah oui, le camion c'est sale et polluant, sauf évidemment quand ça vient vous livrer à domicile, ce qu'une péniche ne fera jamais à moins de financer des infrastructures conséquentes ! Personnellement, la Bièvre passe presque au bout de mon jardin mais il va falloir de sacrés travaux pour la mettre au gabarit Freycinet. Bref, la petite mère NKM ne savait sans doute même plus à quoi servait l'écotaxe, ou sans doute le savait-elle trop, à savoir à roen si ce n'est se la jouer moderne et verte, aussi nous a-t-elle sortie cette saillie médiocre sur laquelle la journaliste, celle aux talons aiguille, n'a pas rebondi. Comme si le gouvernement de bras cassés du sieur Fillon avait pu trouver une alternative aux camions ?! Mon Dieu, on croit rêver. Il y a des coups de pied au cul qui se perdent.

Plus récemment encore, c'était Bernard Cazeneuve qui en sortait une bien bonne. Nanard, c'est le successeur de Cahuzac, celui qui vous ment les yeux dans les yeux sans ciller. Autant Cahuzac est sans doute un gros voyou mais il était doué en communication le bougre. Tandis que Nanard lui, semble avoir été choisi parce qu'il a la tête de l'emploi. Un seul regard au travers de ses lunettes et vous vous mettez à table ou pire, vous vous roulez par terre en pleurant et en hurlant "j'ai rien fait m'sieur, j'vous jure que j'ai pas de compte à l'étranger". Alors je l'écoutais vaguement discourir sur tout et n'importe quoi quand tout à coup, le voici qui assène comme un insituteur de la troisème république tentant de faire entrer la règle de trois à un petit élève à coup de démonte-pneu : "les services publics sont le patrimoine de ceux qui n'ont rien".

Fichtre, la phrase était belle non ? En plus c'était dit d'un ton n'admettant pas la réplique, comme s'il se fut agi de l'énoncé des dix commandements que Moïse venait de ramener de la montagne. Dites le à haute voix d'un ton pénétré, allez, essayez  : "les services publics sont le patrimoine de ceux qui n'ont rien". Alors là, on sent que ce ministre a du passer par l'école des cadres du parti ou user son fond de culotte en section locale du PS parce que celle là, il fallait la faire. Le type austère derrière ses lunettes de myopes se fait d'un coup justicier et défenseur des pauvres et vous explique que quand on n'a plus rien, ben en fait, on croyait ne plus rien avoir parce qu'en fait on a les service publics. C'est sur que le SDF ou le chômeur avec Pôle emploi, un RER en berne et des fonctionnaires et des élus qui lui coutent un bras, il s'en sort bien. Surtout qu'il paye tout de même la TVA, fut-ce sur son litre de rouge en plastique !

Cette phrase débile me rappelle celle qu'on enseignait à l'ENI voici vingt ans, et qu'on enseigne peut-être toujours, et qu'un ami m'avait rapportée : l'impôt est un instrument de justice sociale. Celle-ci je ne cesse de la sortir à mon filleul Lapinou quand il se plaint des charges. Lui qui naguère a eu une carte du PS voici que maintenant qu'il travaille, il réalise ce que coûte l'état. Et donc chaque fois qu'il se plaint, barguigne, maugrée ou ronchonne, je me fais aussi impérial que Bernard Cazeneuve et d’une voix sépulcrale, je lui dis qu'il doit se souvenir que l'impôt est un instrument de justice sociale ! Maintenant, je rajoute aussi que de toute manière, l'impôt sert à financer les services publics qui sont le patrimoine de ceux qui n'ont rien.

Bref les élus sont vraiment tous (ou presque) à chier et ce qui me rassure, c'est que leurs tracasseries que je subis quotidiennement ne seront jamais à la hauteur du mépris que j'ai pour eux.

 Choux des Kerguelen

34 Comments:

Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

26/12/13 8:55 PM  
Blogger philippe psy said...

Où voyez vous donc de la colère ? Et on écrit "hargneux" et non "hargnieux" ! Ah la la avec ce que coûte l'EdNat, même pas foutu d'écrire sans fautes :)

26/12/13 9:01 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

26/12/13 9:01 PM  
Blogger philippe psy said...

Oui, lui c'est un vrai pote, j'ai même signé son pacte républicain. Même si je ne sais pas ce qu'il y a dedans.

26/12/13 9:02 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

26/12/13 9:13 PM  
Blogger El Gringo said...

"soit on s'abat dans la dépression soit on devient psychopathe"

Évidemment, un psychopathe ça a tendance à être hargneux...

Et puis ce n'est pas "speach" mais "speech"!

27/12/13 8:41 AM  
Blogger chantal said...

Ce cirque médiatico-politique a tout de même le mérite de nous distraire..;et que serait les repas de famille sans l'inéluctable débat politique !

27/12/13 4:13 PM  
Blogger laurett said...

@Chantal, justement, les repas de familles ressembleraient plus à des repas de familles qu'à (au choix) un combat de boxe ou un désespoir généralisée.

27/12/13 5:42 PM  
Blogger philippe psy said...

Gringeot président !!!

27/12/13 6:13 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

27/12/13 6:39 PM  
Blogger philippe psy said...

@Gringeot : à mon avis, t'es en train de te faire brancher :) Sacré Gringeot, quel bourreau des cœurs !

27/12/13 6:58 PM  
Blogger chantal said...

les fautes d'orthographes n'ont parfois rien à voir avec la longueur des études, mais il est vrai que ceux qui n'en font pas aiment généralement les souligner...cela doit les horripiler.

27/12/13 7:24 PM  
Blogger philippe psy said...

@Chantal : oui comme le Gringeot est ingénieur, il aime bien briller et se moquer de ceux qui font des fautes ! J'ai bien essayé de lui expliquer mais il est bouffi d'orgueil.

27/12/13 7:27 PM  
Blogger chantal said...

Ben oui ce n'est pas forcément un marqueur social !

27/12/13 7:32 PM  
Blogger philippe psy said...

JE sais bien,je lui ai déjà dit mais bon, il n'en fait qu'à sa tête ! Sous prétexte qu'il est capable de faire un cours sur l'hyperstatisme plus vite que son ombre, il se prend pour le roi du monde :(

27/12/13 7:35 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

27/12/13 8:05 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

27/12/13 8:55 PM  
Blogger menvusa gerard said...

pour info Philippe, je n'ai pas supprimé mes messages par honte de mes fautes d'orthographe; ça, je m'en fiche et je les assume mais j'estime que la méchanceté et la moquerie ont des limites et je trouve que vous les avaient atteintes, vous et votre ami de blog; c'est blessant; Donc je préfère me retirer de cette conversation qui risque dégénérer vite fait; trouvez quelqu'un d'autre pour "votre diner de cons" ps: vs pouvez publier celui là si vs voulez;

28/12/13 4:09 PM  
Blogger philippe psy said...

Je ne comprends plus. Vous m'en voulez quand je censure vos commentaires et vous m'en voulez aussi quand je vous publie. C'est une vraie double contrainte que vous me faites subir. Oh ma tête, ma pauvre tête :D

28/12/13 7:47 PM  
Blogger menvusa gerard said...

ah, que vous dire...je dois être bipolaire...qu'en pensez mon cher Philippe ? après tout c'est vous le Psy!;)

28/12/13 8:13 PM  
Blogger philippe psy said...

Je n'en pense rien, je ne fais pas de diagnostic au travers d'un écran :) Et puis, on peut être simplement pénible sans pour autant être atteinte d'une pathologie mentale. S'il fallait enfermer ou psychiatriser tous les lourdingues, la Sécu ne s'en relèverait pas !

28/12/13 8:28 PM  
Blogger chantal said...

Je ne veux pas faire l'arbitre, mais je ne pense pas qu'il y ait une once de méchanceté dans les propos écrits,(enfin ceux que j'ai lu) C'est souvent le problème de l'écrit par rapport à l'oral, on peut malheureusement mal interpréter car il n'y a pas le regard, le sourire, le ton de la voix. Au vu des articles écrits je dirais qui s'y frotte s'y pique, car c'est beaucoup d'humour "pince sans rire" et c'est bien cela qui fait le charme de ce blog.

28/12/13 10:03 PM  
Blogger V. said...

Staline est (toujours) sagittaire.
:-)

28/12/13 10:52 PM  
Blogger philippe psy said...

Merci Chantal ! ;)

Allons V., quand on regarde la longue carrière de Staline, on ne peut imaginer une seule seconde qu'il ait été sagittaire !

29/12/13 4:51 AM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

29/12/13 1:53 PM  
Blogger Youcef Bouchaala said...

Bonjour,

Selon wiki,Staline est bien né un 18 Décembre, mais il s'est rajeuni d'un an et trois jours pour sa bio officielle!

De toutes façons, il y a un décalage d'une dizaine de jours entre les calendriers occidentaux et russe!

Donc le 18 décembre russe correspond bien un capricorne!

Sinon, votre billet est drôle, comme souvent!

Par contre, je déteste le mot "journalope" (et pourtant je ne suis pas journaliste), que je trouve vulgaire, brutal, un peu "bourrin" et très "connoté"!

Ça m'a surpris de le trouver sous votre plume!

You. B.

29/12/13 2:34 PM  
Blogger Mildred E said...

Et ne me dites pas que j'ai besoin de me faire psychanalyser, je le sais depuis longtemps et je m'en fous, j'irai pas!!!
Ceux qui l'ont fait parmi mes connaissances sont encore plus dingues et certains se sont même tiré une balle!
Alors comme je ne veux pas faire de mal à ma progéniture j'évite de fréquenter les psys...sauf avec écran de protection;o)

29/12/13 3:42 PM  
Blogger Mildred E said...

Voili voilou! J'espère ne pas trop vous avoir pris le chou....de Kerguelen!
Au moins vous pourrez dire que j'ai fini l'année en beauté ici dans votre blog!

Mwaf mwaf mwaf!
C'est que de temps en temps j'ai envie de me lâcher!

Bon allez! À l'année prochaine!
Et sans rancune;o)
Moi je ne vous en veux pas ne jamais m'avoir fait la politesse d'être passée me laisser un petit mot même si mes blogs c'est juste que des conneries pour m'éviter d'aller me faire psychanalyser!!!

Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

29/12/13 3:46 PM  
Blogger philippe psy said...

@Youcef : merci pour votre précision. Mais bon, chacun aurait compris qu'un type aussi rustre et madré que Satine ne pouvait être qu'un froid capricorne et non un sagittaire jouisseur. C'est sans doute ce côté "bourrin" que Staline et moi partageons, du fait de notre ciel astral et non de nos idées, qui me fait écrire "journalope". J'aurais pu créer un néologisme formé des mots "jourlaniste" et "voyou" ou même "menteur" mais avouez que "journayou" ou "journateur" n'a pas la même saveur ni surtout la même charge émotionnelle que "journalope". En tout cas merci de passer me lire.

30/12/13 3:03 AM  
Blogger philippe psy said...

@Menvusa : voilà j'ai publié vos "délires". J'espère que vous serez contente.
@Mildred : je vous ai aussi publiée. Mais vos commentaires sont un peu "moutarde après diner" puisque vous vous en prenez à un texte datant de 2010. Et effectivement, l'interprétation de My fair Lady que j'ai pu voir était minable (et chère). Et effectivement je n'aime pas le théâtre et c'est mon droit le plus strict, de même que c'est votre droit de l'apprécier. Au moins sommes nous surs de ne jamais nous croiser dans une de ces salles remplies de fauteuils étroits et inconfortables en regardant des histrions surjouer ;)

30/12/13 3:06 AM  
Blogger V. said...

Staline est né le 18/12. Et y'a pas de quoi se plaindre qu'il ne soit pas Capricorne !!

30/12/13 12:41 PM  
Blogger El Gringo said...

Ehhh, déjà 31 commentaires!
J'ai rarement vu ça...

30/12/13 8:01 PM  
Blogger philippe psy said...

Oui, dès que tu es là, elles rappliquent toutes ! Pfff, quel bourreau des coeurs ce Gringeot !

30/12/13 8:13 PM  
Blogger V. said...

même Youcef rapplique :-)

31/12/13 3:07 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home