27 avril, 2015

Jean Nouvel, culture générale, affirmation de soi et honnête homme !


Mercredi dernier, un de mes chers patients se plaignait de se sentir exclu des groupes. Il invoquait un possible manque de culture générale qui le rendait inapte à se mêler aux conversations usuelles. Par exemple, une fois qu'il était venu avec nous à une séance de cafing, il s'était senti très isolé tandis que Jean Sablon et moi parlions de motos. 

On peut cependant admettre que la moto, tout comme l'informatique est un sujet de geeks. En revanche, il m'avoua aussi que ne s'intéressant pas à la politique, il se trouvait tout autant isolé lorsque les discussions tournaient autour de ce sujet. Cette gêne pouvait en outre générer une sensation de mal-être lorsqu'il y avait des femmes dans l'assistance dans la mesure où il avait du mal à trouver sa place dans le groupe, se trouvant de facto à la place de celui qu ne dit rien du taiseux, facilement prix pou un timide voire quelqu'un qui n'a simplement jamais rien à dire.

C'est tout à fait le genre de problème que l'on peut aborder dans le cadre d'un cabinet mais qui ne s'y résoudra jamais. C'est ainsi que discutant de sa gêne avec lui, j'aborde différents sujets. Allez savoir, comment j'en viens à parler d'architecture, toujours est-il que je cite le nom de Jean Nouvel. Et là, voici que mon cher patient avec l'air de l'humble qui avoue sa faute en estimant qu'elle n'a pas d'importance, m'explique qu'il ne connait pas Jean Nouvel.

Je me fâche alors tout rouge en lui expliquant que je conçois que l'on puisse se sentir mal à l'aise en groupe de manière générale et face à des femmes de qualité en particulier quand on ne sait pas qui est Jean Nouvel. Je lui explique alors qui est ce fameux Jean Nouvel dont il ne connaissait pas le nom. Et voici qu'il me rétorque en geignant qu'on a le droit de ne pas connaitre les noms des architectes et que je suis méchant de lui dire cela.

Je rétorque alors que d'une part, on ne me paye pas pour être gentil mais efficace. Je ne suis pas un ami que l'on paye pour recevoir des compliments ni un ersatz de grand-père qui préparer le chocolat et les tartines. Enfin, je lui explique qu'à son âge et ayant toujours vécu à Paris, il me semble incroyable que le nom de Jean Nouvel, le type qui a fait l'Institut du monde arabe, le musée du Quai  Branly ou encore la Fondation Cartier ne lui dise rien. Et cela d'autant plus qu'on vient d'inaugurer la Philharmonie tout récemment encore.

Schant qu'il a vécu une partie de sa vie près de Beaubourg, je gage qu'il ne sait même pas que c'est l'architecte Reno Piano qui l'a dessiné. Effectivement, il n'en savait rien. Je lui reproche alors son manque de curiosité tout simplement, lui expliquant que la culture générale c'est sans doute ce qui demeure dans l'homme quand il a tout oublié comme disait edouard Herriot mais c'est aussi le produit de la curiosité d'un individu face au monde qui l'entoure. Bref, à l'époque d'Internet, il n'est pas admissible pour un parisien de trente ans de ne pas avoir ce genre de connaissances.

C'est ainsi qu'afin qu'il se mette à biveau et puisse de manière plus agréable communiquer avec les groupes avec lesquels il se liera, je lui propose d'aller faire un tour chez Gibert, Boulevard Saint-Michel, afin de se procurer un ouvrage de révision à l'épreuve de culture générale de l'IEP de PAris et des grandes écoles de commerce. Sitôt sorti du cabinet il y court et y achète l'ouvrage.

Plus tard dans la journée, je me suis amusé à demander aux patients et aux gens que je rencontrais s'ils connaissaient Jean Nouvel. Tous, sauf Jésus, ont admis savoir qu'il était architecte. Certains pouvaient citer ses projets d'autres non. J'ai bien sur envoyé Jésus chez Gibert en lui tenant le même discours qu'à mon patient du matin. Ce n'est pas parce qu'on peut citer les écritures et vous citer la vie de cent saints quasi inconnus qu'on doit faire l'impasse sur la culture générale. Interrogé sur ce sujet même Le Gringeot, m'a répondu : ah oui Nouvel c'est le mec qui a fait le truc des rebeus près de la Seine".

Je ne suis pas un inconditionnel de Jean Nouvel mais bon, comment faire bonne figure dans un groupe de personnes quand on a une culture tendant vers zéro. L'affirmation de soi passe aussi par l'acquisition de notions basiques permettant d'échanger sur à peu près tous les sujets. Il s'agit de devenir un honnête homme comme l'on disait au XVIIème siècle. L'honnête homme a justement une culture générale étendue et des aptitudes sociales le rendant agréable en société où il saura se montrer humble, courtois et cultivé.


6 Comments:

Blogger filleàgentils said...

Excusez-moi, mais c'est quasiment la norme que vous me citez là. La plupart des jeunes de mon âge(environ trente ans) ne savent pas ces choses-là. C'est dommage, mais je ne vois pas comment y remédier. Et ce ne sont pas forcément des personnes qui n'ont pas fait d'études.

27/4/15 7:55 PM  
Blogger P. Sandron said...

Je crois bien que c'est Emile Henriot l'auteur de la citation.

28/4/15 7:01 PM  
Blogger Maxime said...

"La culture, c'est comme la confiture, moins on en a, plus on l'étale."

Bon, plus sérieusement, je ne savais pas non plus qui était Jean Nouvel. Pour ma défense, je pourrais dire que je n'habite pas Paris, et que l'idée de me procurer le genre d'ouvrages dont tu parles m'est déjà passé par la tête, sans jamais avoir été suivi d'actes.

Mais contrairement à ce patient, je n'ai jamais eu l'impression de manquer de culture. Ou du moins, pas de culture de type concours IEP. Par contre, j'admets volontiers être perdu si on me parle de télévision ou de séries : je n'ai pas la télévision, la regarder me donne l'impression de perdre des neurones, et je ne m'intéresse pas aux séries. Mais pourtant, dans mon entourage, je n'arrête pas d'impressionner les gens par ma culture. Cela pourrait-il signifier que je ne fréquente pas des gens de mon niveau ?

30/4/15 1:52 AM  
Blogger Prisca said...

Pour un ancien juriste spécialisé en droit immobilier, imaginer qu'on ne connaisse pas Jean Nouvel peut paraître inconcevable, c'est sûr.
Je ne connaissais pas non plus ^^ (je perds tout le temps au Trivial Pursuit).

1/5/15 5:58 PM  
Blogger Jetestetout said...

Bah moi, j'ai 33 ans (comme Jésus, le vrai), et je savais que Jean Nouvel était un architecte, mais je gagne toutes les parties de Trivial Pursuit, donc je ne sais pas trop si je suis représentative.
En tout cas, je suis sûre et certaine que si je demande à tous les membres de ma belle-famille, qui sont tous sortis de super écoles de dingues avec des tas de concours au moins aussi difficiles que les IEP, il n'y aura guère que ma belle-mère pour savoir, et encore, je n'en suis pas sûre.
Sinon, il paraît que Brad Pitt a appelé sa fille Shiloh-Nouvel parce que c'est un fan de jean Nouvel (et de Gérard-André Shiloh, sans doute).

1/5/15 6:29 PM  
Blogger filleàgentils said...

Correction: les djeuns de trente ans et moins ne connaissent pas Michel-Ange, ni Ovide, ni Le Petit Prince(je vais pleurer de larmes de sang). En revanche ils savent disserter sur la crise économique pendant les rencards amoureux et comment-le-monde-va-mal. On s'emmerde!
Et après on doit se tourner vers des messieurs de quarante ans qui ont certes quelques cheveux gris mais qui sont beaucoup plus rigolos!

3/5/15 11:32 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home