19 février, 2007

Hémorragie de lecteurs !

Voici encore peu de temps, j'envisageais un avenir radieux pour mon blog. Le nombre de lecteurs allait croissant et je m'imaginais presque, convié par je ne sais quel ministricule, en tant que blogueur influent. Les élus étant de grands lèche-culs, avides de voix et toujours prêts à toutes les bassesses pour en obtenir, ils invitent maintenant les blogueurs importants afin d'avoir l'air modernes et d'obtenir un peu de promo sur les grands blogs. Mais bon, je ne critique pas, la réclame ça fait partie du métier de commerçant, qu'on vende un programme politique bidon ou qu'on tienne une mercerie, il faut se faire connaître.

Alors pour plus de précisions, une hémorragie est un saignement, un écoulement du sang en dehors de son circuit naturel constitué par le cœur et les vaisseaux sanguins (veines et artères). Dans mon cas, l'hémoragie de lecteurs, c'est quand vous passez de 100/130 lecteurs jours, à moins de 30, en moins de quinze jours. Je me suis demandé pourquoi ? Mes textes étaient-ils moins intéressants, moins variés ? De l'avis de tous ceux qui me lisent et que je connais bien, non, l'offre reste quantitativement et qualitativement assez constante. Alors quoi ?

Vendredi dernier, alors que je déjeunais au Saint-James, en compagnie de mon filleul préféré, celui m'a dit : "Calme-toi avec le tabac sur ton blog". Sa réflexion a appelé deux réactions de ma part. D'abord, je n'ai pas défendu le tabac mais la liberté, ce qui est différent. Il faut être un âne pour ne pas le saisir. De plus, n'étant ni médecin, et n'exerçant pas non plus une profession paramédicale, je n'ai pas à vanter les mérites d'une vie saine. Enfin, ce blog est pour moi un espace de liberté, et je ne me considère pas comme rédacteur en chef d'un quotidien, obligé de composer avec des lecteurs payants et capriceux, qu'il faudrait caresser dans le sens du poil.

J'écris pour m'amuser, rien de plus. Alors si je devais être politiquement correct, il est certain que j'arrêterais ! Bien sur, il est plus sympa d'avoir des lecteurs que de ne pas en avoir, mais je préfère quelques lecteurs de qualité que des ânes bien-pensants et conformistes. Comme je l'explique souvent, ma devise est : "Chacun mes idées". Mais le fait est que j'aime bien avoir des lecteurs tout de même.

Alors, toujours pour m'amuser, et pour parvenir vite au dix-millième lecteur, je vais un peu changer la ligne éditoriale. J'avais en prévision des articles un peu sérieux, que j'ai déjà presque totalement rédigés, mais que je publierai plus tard. Là, je décide de taper vite et fort, et mes prochains articles parleront de pathologies très peu connues, mais très vendeuses sur Google. Je pensais aborder cela dans quelques semaines, mais je modifie mes plans.

Je vais donc aborder les rivages peu connus du fétichisme, même si je n'aime pas ce terme connoté psychanalyse auquel, je préfère celui plus juste de paraphilie. J'ai plein d'idées géniales pour faire du chiffre ! Et il est hors de question que je m'apesantisse sur des paraphilies aussi classiques que la chaussure ! Mon prochain article portera donc sur un trouble très peu connu, mélangeant avidement le fétichisme et le troube de l'identité. Et puis, ce sera une manière de me recentrer sur la psychopathologie.

Sensationnalisme et cul vont être au rendez-vous ! On a beau dire qu'on se fout du nombre de lecteurs et jouer les beaux indifférents, c'est faux. Dès lors que l'on mets un service de stats sur son site, on a l'oeil rivé sur le compteur ! Je suis définitivement humain, bien trop humain !

La jambe droite de Heather Mills, ex Mme Mc Cartney !

6 Comments:

Anonymous Anonyme said...

vanité ,vanité quand tu nous tiens!! ca devient pathetique ta course au lesteur,d'un coté tu méprises les anes et de l'autres tu leur donne du son pour les attirer pour arriver au 10 000eme lecteur(au fait n'est ce pa ton filleul préféré que tu traitais d'ane il n'y a guère)que de bassesse et de compromission!!! ta vanité te perdra et tu me bat a plate couture sur ce plan la (je m'en réjouis et je te concède volontiers la 1ere place tres tres tres loin devant moi!!!) bientot tu en seras a faire le paon ou la roue ou marcher sur les mains pour gratter un lecteur!!!
bises
hubert

19/2/07 8:39 AM  
Blogger philippe psy said...

Cher monsieur,

Auriez-vous mieux lu mon article que vous n'auriez pas commis ce pathétique commentaire que je publie tout de même.

Je rajoute qu'à la seconde personne du singulier, on mets un "s". Ainsi, on écrira "tu me bats" et non "tu me bat".

Vous êtes le seul à avoir engagé un combat pour savoir qui, de nous deux, serait le plus vaniteux. J'ai, pour ma part, toujours su que sur ce terrain, je vous battais définitivement.

Ma seule force, face à vous, être d'être plus discret et d'avoir de grandes diposition pour feindre l'humilité, tandis que vous-même êtes perçu, dès que l'on vous rencontre, comme une boule monstrueuse d'ego. Boule d'ego gesticulante et horripilante, résultat imporbable de l'union contre nature d'un Louis de Funes mâtiné et de Tom Ford avec un zeste de Karl Lagerfeld, dois je le préciser !

A défaut de me ressembler un jour, prenez exemple sur mes contraditions, qui révèlent l'homme imparfait engagé sur le chemin de la sagesse, au lieux de me critiquer. Tout le monde va finir par croire que vous me jalousez !

Cordialement

Philippe

19/2/07 4:52 PM  
Anonymous Isa said...

Que fiche cette photo de prothèse ? Quel lien avec la psychologie ?

19/2/07 7:18 PM  
Anonymous Anonyme said...

Pardon Philippe, je n'avais pas pris conscience de tout cela. Mais dans ton immense bienveillance, tu as bien voulu éclairer le vermisseau stupide que je suis.

Je crois que j'ai toujours pris ta grande intelligence et ton érudition extraordinaire pour de la vanité parce que j'étais jaloux.

Je te présente mes excuses les plus sincères et t'assure que s'il ne doit te rester qu'un lecteur, ce sera moi.

Humblement,

Hubert

20/2/07 9:07 PM  
Blogger Atlantis said...

Je me suis toujours demandé si Heather Mills se vernissait les ongles de sa prothèse après ou avant l'avoir enfilée. Voilà une vraie question digne de l'oeuf et de la poule. Qu'en pensez-vous docteur ?

21/2/07 6:01 AM  
Blogger philippe psy said...

Alors, vous voulez une réponse docte ? En voici une.
A priori, j'aurais tendance à croire que Heather Mills vernit vernit les ongles de sa prothèse avant de la mettre, parce que c'est beaucoup plus pratique.

Mais, si l'on réfléchit et que l'on e réfère aux capacités limitées d'uen femme en matière de bricolage, mon avis change radicalement. Et je suis finalement sur, qu'elle enfile d'abord sa prothèse avant de se faire les ongles.

De toute manière, c'est là un sujet important que vous avez bien fait de lancer.

Cordialement
Philippe

21/2/07 5:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home