08 avril, 2007

Rantanplan drague ! Essai de sociobiologie de la reproduction !

Fut une époque où les gauchistes qui sont bêtes et laids, disaient que « tout est politique ». Moi, je dis que « tout est psychologique », et disant cela, je me trouve vachement fort ! De ce fait, la moindre de mes pérégrinations est pour moi, source d’enseignement et matière à établir des parallèle avec la psychologie !

Dans l’article précédent, je vous parlais des méthodes de management de Sean. Or, durant cette même soirée, j’ai entendu parler des déboires amoureux d’un autre convive. Pour l’épargner, je ne lui donnerai pas de surnom permettant à mes amis, qui me lisent, de le reconnaître. Aussi l’appellerai-je sommairement Rantanplan.

Or donc, Rantanplan, comme tout jeune mâle de l’espèce, a des envies. Le printemps et son anniversaire récent, ont du réveiller ses ardeurs sexuelles, aussi a-t-il des vues sur une femelle. Peut-être son système limbique lui enjoint-il alors que les jours rallongent et que les températures se radoucissent de s’accoupler sans attendre. Peu importe, toujours est-il que notre jeune natif du bélier est prêt à saillir !

Pour cela il a jeté son dévolu sur une femme de son goût. Il entreprend donc des travaux d’approches ! Et les travaux d’approche de Rantanplan, c’est quelque chose. La demoiselle travaillant dans son entreprise, il a entendu dire qu’elle souhaitait aller voir le film « Rocky VI » dont le titre exact est « Rocky Balboa ». Passons sur le fait qu’elle ait ce genre de goûts, car c’est tout de même curieux qu’une femme veuille voir ce genre de films. A parti de là, on peut tout imaginer, genre femelle taillée en hercule de foire, muscles saillants et coiffée en brosse ! De plus, même si j’adore la boxe, je trouverais suspect qu’une nana que je veux me faire, veuille voir ce film à moins qu’elle n’aime voir des mecs musclés et en sueur se mettre des pains dans la gueule. Mais peu importe, Rantanplan se reproduit avec qui il veut.

Voici donc notre ami Rantanplan, rencardé sur les goûts de la belle. L’animal est beau gosse, des traits fins, pas un gramme de graisse, toujours élégant et chevauchant une énorme moto ! Tout le monde se dit que ce soir, s’il n’est pas trop bête Rantanplan va niquer !

On imagine la scène, Rantanplan, invite la belle au cinéma pour voir ce film. Une fois dans la sale, les genoux qui se frôlent, les mains qui se tiennent, l’érection d’abord timide puis plus franche, et normalement ils se tripotent avant la fin du film dont il ne verront rien ! Après, hop un petit tour dans un restau sympa, ni trop bruyant, ni trop intime pour ne pas la faire fuir. Et enfin on tente le dernier verre. Si la nana est maligne elle accepte mais ne se fait pas sauter. Si elle est sotte, elle se fera prendre en levrette par Rantanplan, qui passera un bon moment avant d’en déduire que c’est décidément une femme facile et donc qu’il ne faut pas l’épouser ! Ca marche comme cela ! D’ailleurs au départ, la nana ne semble pas indifférente à la drague insistante de Rantanplan puisqu’elle émet un accord de principe pour ce rendez-vous !

N’importe quel mec un peu avisé aurait joué la partie de cette manière là, le plan classique et connu, sans surprise. Mais Rantanplan a voulu innover en mêlant la technologie de pointe et sa pingrerie naturelle à son idylle naissante !

Alors que fait-il ? Ben il télécharge le film sur Emule (ouh interdit, pas beau, vilain !) et propose à la belle de passer le voir chez lui sur son écran de PC ! Carrément !

Imaginez la nana qui doit se dire qu’elle est tombée dans un plan glauque, puisque le mec lui dit directement de passer chez lui sans même passer par les cases cinéma et restau ! Ok pour coucher mais cela a un prix, une place de ciné et un bon repas ! En plus, l’idée de mater un film sur un écran de 15 pouces dans un appart’ de banlieue en mangeant une pizza quatre-fromages, est peut-être super sympa à quinze ans, mais carrément pas quand on en a le double !

Bref la nana a du se dire « mais c’est quoi ce con ? », et on ne lui donnera pas tort, avant d’inventer un prétexte à deux balles pour ne pas honorer le rendez-vous. Résultat : Rantanplan qui comptait sur sa levrette du week-end a du se tirer sur l’élastique en matant sans doute un porno hongrois cradingue téléchargé sur Emule, sur son écran de PC !


Comme Rantanplan a bon fond et de l'humour, il nous raconte cela et en rigole. Natif du signe du bélier, il ne lui viendra sans doute pas à l’idée de changer sa stratégie ! Non, pour lui, le chemin le plus direct entre la gonzesse et son pieu, sans passer par un restau, restera toujours la stratégie la meilleure. Et j’imagine qu’il est déjà sur un autre plan du même genre ! Emule a du tourner, il a du télécharger un film avec Chuck Norris, dès fois qu’une gonzesse apprécie ! Rantanplan doit se dire, que s’il tente mille fois ce truc là, il finira bien par tirer enfin son coup ! C’est un enragé !



Alors, d’un point de vue psychologique que dire de cette expérience ? Plein de choses pas intéressantes à moins d'être psychanalyste et d'aimer perdre son temps en babillages oisifs! On pourrait passer par l’angle neurologique en disant à Rantanplan d’aller se faire greffer un cerveau mais l’opération n’existe pas encore !

Mais, la sociobiologie, qui tente d’expliquer l’origine de nos comportements par la génétique, nous fournit de bonnes pistes.

Alors dès maintenant, admettons que draguer, c’est simplement obéir à la stratégie de perpétuation de l’espèce inscrite dans nos gènes. Si la relation sexuelle nous plait, ce n’est pas en tant que fin en soi, c’est simplement pour nous forcer à copuler pour mettre au monde des petits ! Si baiser était désagréable, ben on ne le ferait pas ou alors contraints, comme quand on remplit sa déclaration d ‘impôt !

Alors pour qu’il y ait des petits, il faut que le mâle et la femelle se plaisent et aient des patrimoines génétiques complémentaires. Jusque là, pas de problème, le gracieux Rantanplan plait.

Mais après, cela se complique car la femelle va discriminer les comportements des mâles qui lui plaisent, pour déterminer lequel a le meilleur patrimoine génétique. C’est important pour elle car elle ne veut pas donner naissance à des petits Rantanplan qui auront aussi du mal à se reproduire que leur papa !

Pour ce faire, elle va chercher à déterminer si ce patrimoine génétique est puissant grâce à des éléments objectifs tels que l’apparence, sachant qu’un grand beau a plus de chances de niquer et donc de se reproduire, qu’un petit chétif, lequel aura par contre ses chances en tant que souffre-douleur dans la cour de récré surtout s’il porte des lunettes !

Voilà pour l’apparence ! Ensuite, vient le blé ! Les femmes ne sont pas vénales, j’en suis sur. Par contre, comme elles ont pour mission de donner naissance et d’élever nos petits, il faut que le mâle, à leur côté, soit stable, ce qui nécessite un boulot sûr et éventuellement bien payé. Le mâle doit donc en passer par une forme de parade amoureuse au cours de laquelle il doit faire l'étalage de sa puissance et de ses capacités (les femmes trouvent cela "romantique"). Donc, dans la course à la reproduction, le directeur de société ou le médecin spécialiste auront plus de chance de niquer que le mec au RMI, surtout si en plus il est petit, chétif et très laid. C’est injuste mais la nature n’a pas de morale, et sélectionne les plus forts.

Alors comment la femelle de l’espèce s’aperçoit-elle que le mâle a les moyens de l’entretenir elle et leur progéniture ? Elle va jauger ses compétences physiques bien sur, on l’a dit, puis celles lui permettant de savoir s’il ramènera du blé. Donc soit il a déjà du blé, soit elle l’estime suffisamment intelligent pour un jour en ramener. C’est pour cela, que soit on a la Porsche, soit on est intelligent, ça plait aussi aux femmes. Bien sur si on a la Porsche et l’intelligence, alors là bingo, le choix est ouvert !

Tout cela, Rantanplan, sans doute autant par naïveté que par envie de conclure rapidement sans trop dépenser, ne l’a pas calculé ! Il a commis l’erreur capitale en proposant une soirée de mange-merde à une gonzesse avec qui il voulait coucher !

Mettons-nous dans la tête de cette jeune femme ! Venez, il y a de la place, c’est une femme et donc, le cerveau n’occupe pas toute la boîte crânienne ! (Pff je plaisante). Donc, prenons le point de vue de ladite demoiselle.

D’abord, elle regarde Rantanplan et le trouve à son goût. Svelte, beau gosse et élégant, bonne situation et grosse moto le système limbique de la demoiselle se dit qu’il lui fera de beaux petits. Elle accepte donc le rendez-vous de principe pour aller se faire une toile.

Ensuite, Rantanplan propose sa soirée minable, avec écran quinze pouces et jambon-chips et là, le système limbique de la demoiselle rentre dans l’alerte rouge ! Elle lui signale que le mâle est incapable de faire sa parade amoureuse, de témoigner de l'intérêt pour elle : elle n'est qu'une femelle parmi les autres !De suite, il lui indique que le bellâtre n’est qu’un gros pingre et, que de ce fait, si elle avait des petits avec lui, elle serait obligée de subvenir seule à leurs besoins ! Le système limbique de la demoiselle rentre en synergie avec son néo-cortex, lequel lui renvoie des prévisions atroces sur le futur. Elle s’imagine avec Rantanplan, obligée de compter sur tout, de faire des économies de bouts de chandelle, avec autour d’elle, des gosses courant en haillons, à demi-nus, maigres à faire peur, les côtes saillantes, pour cause de dénutrition !

Là tout merde puisque si l’accouplement est possible, l’élevage des jeunes (en psychologie on parle d’élevage), ne sera pas possible du fait de la radinerie du mâle. La perpétuation de l’espèce étant compromise, la belle fait marche arrière, invente une excuse à deux balles et laisse là notre Rantanplan tout seul.

Ainsi, chers lecteurs, dites vous que quand vous êtes obligés de payer le restau avant de conclure, ce n’est pas à cause d’une habitude surannée, mais simplement parce que de ce fait, vous prouvez à l’élue de votre cœur vos capacités génétiques à maintenir en vie votre future progéniture. Et que démontrer ces capacités passe par une forme de parade amoureuse, au cours de laquelle on invite au restau !

Cela s’appelle jouer le beau, et c’est ce que font les coqs par exemple face aux poules. Ils gonflent leur camail (plumes autour du cou), étendent leur miroir (plumes des ailes) pour se rendre plus imposants et attirants, et n’hésitent pas à montrer à la femelle qu’ils ont choisie, les petites proies à grignoter, en leur indiquant du bec avec un caquetage spécifique.

Jouer les beaux et inviter à bouffer, voilà le destin de tout mâle désireux de tirer son coup !



8 Comments:

Blogger Laure Allibert said...

Voilà qui me paraît bien vu, sauf peut-être l'écran quinze pouces, qui ne semble pas très vraisemblable...

8/4/07 11:49 AM  
Blogger El Gringo said...

On ne sait toujours pas si Florent, le petit bélier, s'est finalement fait embaucher par le groupe dans lequel Dédé (ou Gégé?) travaille à la direction générale mais concernant la fille de ce dernier, il semble bien qu'il n'y ait pas eu "conclusion"...

8/4/07 12:36 PM  
Blogger philippe psy said...

Chere Laure,

Renseignements pris, il semblerait que ce soit un 14 pouces monochrome !

8/4/07 3:06 PM  
Blogger philippe psy said...

Dédé ! La fille à Dédé !! Nan, rien il a raté les travaux d'approche !

8/4/07 3:06 PM  
Blogger LapinJaune said...

heureusement qu'on à pas choisi la même stratégie de drague que les cochons d'inde : je me vois mal courir la donzelle et lui pisser dessus pour lui prouver mon émoi (aucune référence à une quelconque paraphilie !)

9/4/07 2:20 AM  
Anonymous Mc Fly said...

Ah, je te reconnais bien là Phiphi!

Et l'amour dans tout ça bordel de m....!
Tiens d'ailleurs, une idée d'article : "que met-on derrière le mot amour?"

Ciao...

10/4/07 4:08 PM  
Blogger philippe psy said...

ah oui, un article sur l'amour ce serait pas mal ! J'en ferai un !

Mais là je ne voulais pas embrouiller Rantanplan qui en est encore à l'accouplement !

12/4/07 3:33 AM  
Blogger sté said...

Ha ha très drôle comme article, et le bélier étant mon ascendant je comprends bien le pauvre Rantanplan lol . :D

Il y a quelques mois, je me suis fait brancher dans un bar par une jolie nana qui m'a invitée à sa table avec ses amis . Figurez-vous que j'ai jugé que je pouvais lui proposer de venir directement chez moi pour qu'on mate un DVD ! Evidemment, je me suis ramassé la gueule, mais j'avais envie d'elle et rapidement ! Le fameux "tout, tout de suite" que j'ai pourtant beaucoup bossé en séance avec mon psy . Quel con ...

Pas facile cet ascendant bélier qui me fait foncer droit au but !

7/2/14 8:20 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home