15 avril, 2007

Tel père, tel fils ! L'influence des connaissances en génétique dans le choix de vote pour le candidat UMP !

Mon copain Olive a deux particularités étonnantes. D’une part, c’est un supporter inconditionnel du président Bush, ce qui est rare chez nous, et d’autre part, il est persuadé que Nicolas S., est un type capable et courageux.

Je ne me prononcerai pas concernant Monsieur Bush, car d’une part, il est américain, et plus loin de mes préoccupations du moment, et d’autre part, parce que je n’ai pas envie de rejoindre la cohorte des gauchistes qui le vouent aux gémonies. Rien que pour les emmerder, je pourrais arborer un badge orné du doux visage de George Bush !

Concernant Nicolas S., je ne partage pas les points de vue de mon ami Olive. Bien loin de le trouver fasciste ou libéral, comme le répète à l’envi les demeurés, je trouve surtout Nicolas S. médiocre et sans ampleur, dénué de toute vision et sans inspiration. Comme le dit si bien Saint Mathieu, « on reconnaît l’arbre à ses fruits ». Or je trouve que Nicolas S. en porte peu, et que ceux qu’il porte sont soit trop petits, soit peu appétissants.

Mon ami Olive est quelqu’un de charmant. C’est le genre même du type avec qui on ne peut pas s’engueuler parce qu’il est souriant, à l’écoute, sympa et léger. Il m’a toujours fait penser aux pompistes de mon enfance, vous savez, ces types qui vous servaient antan dans les stations service et qui trouvaient toujours un truc à vous dire. Olive, est comme eux, il a toujours un mot sympa à dire à tout le monde, il est l’ami de tout le monde et tout le monde est son ami ! D’ailleurs ces dispositions ont fort bien réussi à Olive qui a bien réussi dans la vie, puisqu’il a un énorme 4x4 Volkswagen avec des vitres fumés, comme les narcotrafiquants dans les films ! Mais comme il faisait beau, il était venu avec son cabriolet Alfa Roméo, même qu’on est allé faire les beaux dedans !

Je me demande donc pourquoi Olive est un admirateur inconditionnel de Nicolas S. dans la mesure ou rien ne les rapproche. Olive est grand, tandis que l’autre est de taille médiocre, Olive est pacifique, alors que l’autre est un roquet ! J’ai imaginé que sous ses dehors gentils et pacifiques, Olive était en fait un méchant hargneux, frustré de ne pas vivre cela, qui projetait cela sur la candidature de Nicolas S. !

Non, je viens de trouver leurs points de conjonction. Olive et Nicolas S. ont en fait le même goût immodéré pour la génétique et surtout, pour la vulgarisation génétique.

Alors que je m’étais promis de faire un tas de trucs dans mon jardin, j’ai en fait passé une bonne partie de l’après-midi avec Olive à boire à la terrasse d’un charmant estaminet. Fort logiquement je lui ai proposé de venir dîner et nous avons organisé cela de manière impromptue et parfaite. C’est à dire que mon épouse prévenue, à la dernière minute, a bossé, cuisiné et torchonné, pour être prête à temps, tandis qu’Olive et moi nous sommes chargé du vin.

Notre mission ne s’étant pas éternisé, nous nous sommes rapidement posés sur la terrasse afin de goûter le vin que nous venions d’acheter. Mon épouse, durant ce temps nous a préparé quelques amuse-gueules parce que c’est vrai que c’est plus sympa d’avoir quelque chose à grignoter avec du vin. J’ai bien sur proposé à mon épouse de nous rejoindre mais elle m’a dit qu’elle avait le repas à préparer et pas de temps pour traîner.

Le repas a enfin pu démarrer après que mon épouse eut allumé le barbecue, tandis qu’Olive et moi, restions le cul vissé sur nos chaises. Je ne sais plus de quelle manière ça s'est passé, mais Olive a attaqué très fort en me demandant si j’aurais aimé être une femme. Pas facile de répondre à une question aussi abrupte. Je lui ai répondu que ce devait être marrant, pour les rapports entre sexes, car je trouvais les hommes si bêtes et prévisibles, que ce devait être rigolo de les manipuler sans cesse. Bien sur, je lui ai demandé si cela l’aurait tenté. Et il m’a répondu que non.

J’ai aussitôt rajouté que finalement, être une femme ne devait pas être aussi sympa puisque l’on pouvait constater par exemple que mon épouse n’avait pas cessé de bosser pour nous faire à dîner tandis que nous n’avions rien branlé. Et je trouvais finalement que la condition de la femme n’était pas très enviable. Et c’est à ce moment que, sans doute inspiré par son grand maître Nicolas S. spécialiste de la génétique comme le prouve son entretien avec Michel Onfray, qu'Olive a fait quelques remarques frappées au coin du bon sens !

En gros, et je suis obligé de résumer, car j’ai eu le droit à un cours magistral, Olive m’a expliqué que ce que nous vivions en ce moment, n’était que l’expression des différences profondes entres hommes et femmes, du fait de nos génétiques différentes, et que je n’avais pas à me sentir coupable. Il m’a assuré que mon épouse adorait être aux fourneaux parce que sinon, elle ne le ferait pas. Et il m’a expliqué que la sienne était pareille.

De plus, pour renforcer son point de vue, il m’a aussi doctement expliqué, que ce nous avions fait tout l’après-midi, papoter au bistro en vidant des bières, était par contre une activité de mecs. Il m’a même dit que ni son épouse, ni la mienne, n’auraient voulu se joindre à nous ou alors juste de temps en temps. Ce qui, d’après Olive, justifiait que, boire des coups en papotant au café, était une affaire de génétique et que seuls les hommes pouvaient s’en satisfaire tandis que les femmes, naturellement plus actives, préféraient faire le ménage ou la cuisine ou d'autres trucs utiles.

D’une rare culture, Olive m’a aussitôt proposé l’exemple du règne animal pour renforcer ses explications scientifiques, en me précisant que chez les félins par exemple, les lionnes chassaient tandis que les lions n’en branlaient pas une, ce qui était bien une question de gènes, comme pour les femmes et les hommes ! Le bougre avait l’air persuadé de tout cela. Mais il ne s’est pas arrêté là !

Il m’a dit de regarder l’exemple des lessives ! Sa grande expérience de la recherche sociologique (et génétique) l’ayant maintes fois poussé dans les hypermarchés, il m’a assuré que face aux dizaines de types de lessives, un homme ne pouvait pas s’y retrouver, que c’était impossible, parce que choisir réclamait une science certaine nécessitant sans doute des capacités spécifiques ! Ainsi, il m’a brossé l’exemple du Auchan, où il va parfois, et où il m’a assuré avoir vu de ses yeux vus, le rayon lessive encombré de plein de « nanas » un peu hystériques, occupées à lire les étiquettes des paquets de lessives, les prenant, les reposant, avant de choisir un autre paquet. Olive m’a aussitôt dit que ça, c’était bien une preuve parce que nous, les mecs, on ne savait pas faire ça sinon le rayon aurait été bourré de mecs comme le comptoir d'un café !

D’ailleurs m’a-t-il assuré, les mecs dans le rayon, quand il y en a bien sur, attendent toujours placidement les bras croisés sur le caddy en matant les gonzesses, que leur épouses aient fait le choix de la bonne lessive sans s’en préoccuper. Olive étant en verve, et disposant de plus, en ma personne, d’un auditoire captivé, à continué son cours de génétique. C’est ainsi qu’il m’a assuré que de toute manière, même faire une lessive était difficile pour un homme, ce qui prouvait que c’était un truc de femmes ! Il m’a ensuite parlé de trucs totalement fous, trier le blanc et les couleurs, des tissus qu’on met à bouillir et de ceux qu’on lave à l’eau froide, avant de conclure, qu’une fois, s’étant hasardé à faire une lessive, il avait niqué une belle chemise Armani ! Ce qui prouve que la lessive, il n’est pas fait pour : la faute de la génétique !

Il a un peu continué de la sorte, et nous sommes partis vers un autre sujet de conversation. En tout cas, Olive n’aimerait pas être une femme parce que tel que je l’ai compris, être une femme entraîne, pour des raisons génétiques, des conséquences assez emmerdantes ! Si je résume le cours du Professeur de génétique Olive, être une femme, c’est surtout turbiner pour faire tourner une maison, tandis que monsieur n’en branle pas une. Mais attention, selon Olive, puisque les femmes sont génétiquement programmées pour faire ce genre d’activités (courses, lessives, ménages, etc.), cela ne les ennuie pas et bien au contraire elles aiment cela. C'est même l'inverse qui serait grave, si on les empêchait de faire tous ces trucs !

Ce soir en papotant, j’ai enfin compris que ce qui unissait Olive à Nicolas S., c’était leur amour de la génétique et surtout leurs connaissances fabuleuses du sujet !

Mais au-delà de ces considérations bassement politiciennes, Olive aura donc passé une excellente journée d’homme et moi aussi. Et je dois dire que mon épouse, qui, elle a bossé, a du aussi passer une excellente journée de femme !

C’est beau la génétique !

7 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Whaou !! Qu'est ce qu'on peut écrire à 4 heure du matin!

Bravo.

15/4/07 10:54 AM  
Blogger El Gringo said...

"Quant à l’aspirateur, n’en parlons pas, son bruit m’effraie et je ne sais même pas où il est ! De toute manière, je ne suis pas génétiquement programmé pour cela !"

"Vivre en couple ! De la biologie aux éditions Harlequin !"

La vulgarisation génétique? Moi aussi, je suis pour! ;-)

15/4/07 12:47 PM  
Blogger philippe psy said...

Moi, je ne saurai dire si Olive a raison ou non, je me contente de vivre en tant qu'homme et c'est sympa !

15/4/07 1:45 PM  
Blogger LapinJaune said...

Le monde merveilleux de la génétique (oserais je parler de la gène éthique?)... Comme quoi la nature est bien faite... c'est surement pour certains penseurs à cerveau surdéveloppé de ce genre là, qu'outre à la reproduction, les testicules servent surtout à faire contrepoids...

15/4/07 10:24 PM  
Anonymous Anonyme said...

Bonjour M Philippe
Je viens de lire votre planche sur votre copain Olive, pourrais je venir dîner la prochaine fois en votre compagnie.
J’ai trouvé cela sur internet et voudrai avoir votre avis et celui de votre copain Olive

Loue très bel appartement à deux pas des Champs-Elysées, du Fouquets, de la Concorde... Montant du loyer : 700 euros la semaine". Voilà, en résumé, les annonces que diffusaient sur Internet des locataires de la rue de Washington : un immeuble appartenant à l'OPAC (1), le premier bailleur social de la capitale. Ces locataires, qui s'étaient vu attribuer un HLM pour un loyer mensuel de 350 euros, bénéficiant même pour certains d'aides au logement.
Source http://tf1.lci.fr/infos/france/societe/0,,3430348,00-ils-sous-louaient-leur-hlm-touristes-aises-.html

Il y a un petit texte sur le maire de Paris !!.
A bientôt pour un repas à la maison.
Anonymus 1/04

16/4/07 4:57 PM  
Anonymous Bart said...

Bravo! C'est criant de vérité, il m'est arrivé la même chose concernant la lessive, j'ai lavé 3 chemises blanches avec un polo orange et résultat tout était naze !! J'adhère totalement à votre point de vue. Votez BUSH !!!

16/4/07 9:51 PM  
Blogger philippe psy said...

Olive, il n'y a que toi pour faire cela!!! même moi je sais qu'on ne mélange pas les couleurs et le blanc ! Mais je n'ai JAMAIS fait une lessive de ma vie !

C'est un boulot de gonzesse !

17/4/07 1:21 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home