12 septembre, 2007

Encore !


A peine entré dans Paris, je croise encore plein d'écossais ! Ils sont partout même dans le métro. Mais putain, y aurait-il eu un tremblement de terre à Glasgow et Edimbourg, pour qu'ils soient tous réfugiés ici ! D'ailleurs que font-ils ici ?

Hier soir, dans le radé où nous finissons la soirée Bobo et moi, j'avise le patron, sans doute aveyronnais, solide gaillard à la moustache avantageuse et à la trogne rubiconde, en me disant qu'il a bien une tête à aimer le rugby et le sport en général. Manque de pot, alors que je l'interroge sur la présence de cette horde de calédoniens, dont quelques exemplaires hantent même ce café au milieu de nulle part, il ne pourra pas me répondre.

Il a la tête de l'amateur de rugby mais il n'y connait strictement rien. Il est comme moi, bel homme aux muscles saillants et à la carrure athlétique, mais c'est génétique ; le sport n'est en rien responsable de nos sculpturales silhouettes ! Le sport nous est totalement étranger et les balles de tous diamètres, dans lesquelles il fait taper de la main ou du pied, nous laissent totalement indifférents !

Bon, heureusement qu'on n'a pas eu les jeux olympiques ! C'est déjà ça. Il faut toujours voir le verre à moitié plein et ainsi avoir des raisons de se réjouir ! Et puis, soyons justes, ces écossais sont peut-être ivres à partir de onze heures du matin, portent des jupes, mais ils ont un peu plus de classe que nos supporters !

Supporters français : la grande classe !

3 Comments:

Anonymous Elizabeth II said...

Oh my fucking god !! how do you dare to laugh at my sexy scottish pompom girls ?? what a mess, last month you pissed off my lovely people of Québec, that's enough, I'm bored shitless !

Go fuck a duck !
Elizabeth


Traduction par le Tranlation Cabinet of Her Majesty the Queen Elizabeth The Second :

Cher Monsieur,

Je tiens ce jour à vous faire remarquer que vous avez commis une légère méprise : il semblerait en effet que vous confondiez nos majorettes écossaises avec de vulgaires supporters.

Au nom du Royaume-Uni, je vous prie de bien vouloir accepter nos excuses pour la gêne occasionnée.

Vos excellentes relations avec nos sujets québécois nous ont démontré que vous êtes un précieux allié du Royaume Uni et du Commonwealth, aussi je tiens à vous exprimer toute ma gratitude.

Bien cordialement,
Elizabeth II

12/9/07 2:40 PM  
Anonymous Stagiaire said...

De toute façon on peut considérer que l'Ecosse n'est pas une nation foncièrement mauvaise puisqu'elle a le même symbole que la Lorraine, à savoir le chardon...
D'un point de vue gastronomique cependant entre le gris de Toul et le Whisky ou entre le Haggis et la Quiche Lorraine, il n'y a pas à discuter; c'est bien dans cette région de l'Est que l'on mange le mieux.
D'un point de vue folklore : ce n'est pas parce qu'un bateau miniature avec un faux cou en carton-pâte a été vu sur un lac's (un loch avec un ness s'il vous plait) qu'ils doivent se croirent malin; la bête des Vosges et les sangliers radioactifs arpentent nos forêts...
Enfin au niveau technologie forestière, incontestablement la schlitte est supérieure au lancer de tronc en terme d'efficacité pour le débardage.
Mis à part le chardon, tout sépare donc l'Ecosse de la Lorraine (Mer du Nord, Flandre, Wallonie, Ardennes tout au plus...)

13/9/07 5:35 PM  
Blogger philippe psy said...

Et puis Verdun c'est en Lorraine !

13/9/07 10:03 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home