21 janvier, 2008

Je crée des vocations !

Mon blog, lu quotidiennement par environ 250/300 personnes ne se contente pas d'être hautement instructif. Non, grâce aux prises de conscience que mes textes terriblement spiritualistes occasionnent, mon blog est pour certain une révélation : admettre qu'il existe quelque chose de plus profond d'important que le "gros argent" malhonnêtement gagné.

C'est ainsi que deux lecteurs réguliers, Toju et El Gringo, se sont rencontrés afin de savoir comment ils pourraient suivre ma trace, marcher dans mes pas, afin d'accéder, eux aussi , à l'Everest de la prise de conscience cosmique. N'étant ni l'un, ni l'autre doués pour l'écrit, ils ont immédiatement abandonné l'idée de créer un blog. Dès de le départ, ils savaient qu'il ne servirait à rien de lutter contre moi et ils trouvaient cela presque blasphématoire. "Il 'y a qu'un Philippe" expliqua El Gringo, tandis qu'en écho, se jetant par terre, Toju disait "oui, loué soit son nom et béni le jour où sa mère l'enfanta", ce à quoi El Gringo répondit "oui, gloire à lui car il est le plus grand".

En revanche, doté d'un joli brin de voix et d'une aptitude musicale certaine, ils ont décidé qu'à défaut d'écrire, ils pourraient alerter les citoyens et les encourager à vivre vertueusement en chantant leurs textes sur des mélodies qu'ils composeraient.

Aussitôt dit aussitôt fait, El Gringo rejoignait Toju dans le château familial, et les deux se mettaient au travail. Un troisième larron, GCM, également grand admirateur de mon blog, se joignait à eux en qualité de directeur artistique et réalisateur. Car les compères voyant loin, décidèrent de créer un clip, ce que les plus anciens connaissent sous le nom de scopitone.

Mélodie inspirée, arrangements luxueux, voix mélodieuses, textes puissants et réalisation novatrice dans un cadre enchanteur, voici les ingrédients qui leurs ont permis de vous proposer aujourd'hui une oeuvre majeure qui commence ainsi :

"Un jour un arbre m'a dit,
qu'as tu fait pour la terre aujourd'hui,
Alors je l'ai regardé
et dans les yeux je lui ai dit
Terre, tu peux compter sur moi"

Mais je vous laisse le soin d'admirer le travail. Voici El Gringo au chant et à la balalaïka (?), Toju aux chœurs et à la flûte. Vous noterez qu'El Gringo garde sa stature impressionnante, tandis que le mince Toju rajoute une touche de world culture en pillant allègrement le répertoire des indiens Hualapaï d'Arizona pour ses vocalises. On dirait un peu un duo entre Woody Allen et Bernard Lavilliers, mais c'est frais et charmant.



Je rappelle à certains et à d'autres, que c'est assez bête de rire d'une telle initiative et qu'ils ne font pas preuve d'une grande maturité. Mais comme l'on dit, la critique est aisée et l'art difficile ! Moi, je les encourage à poursuivre. Et j'imagine qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents lorsque ces sympathiques jeunes gens feront Bercy avant de finir secrétaires d'état voire ministres !

OUI TERRE TU PEUX COMPTER SUR MOI !

15 Comments:

Blogger Laurence said...

Le résultat est stupéfiant ! bravo les gars, beau travail d'équipe !
Je suis désolée de n'avoir pu participer comme vous me l'aviez demandé mais je suis toujours occupée à vider cette p..... de baignoire avec la petite cuillère !!

21/1/08 1:00 AM  
Blogger philippe psy said...

De rien Laurence, c'est déjà sympa que tu aies servi de costumière pour Toju, lui qui dit se moquer de la mode, je le trouve très élégant.

21/1/08 1:09 AM  
Anonymous Anonyme said...

Ca y'est, j'ai quitté le bureau et j'ai visionné le clip dans mon doux foyer.

mdr

Je me félicite de ma prudence lorsque je m'abstiens de faire fonctionner les vidéos de l'Empereur du blog sur mon PC de bureau.

Oui, Toju travaille de temps à autre dans un bureau.

Bravo Toju, bravo. Tu es un homme avisé. Se distinguer sans entraves est un jeu dangereux. Visionner des chansons de ce genre est une passion que je m'interdis pour éviter de trop accentuer mon image de personnage décalé.

*******

A ce sujet, Toju, tu as enfin compris qu'il existait un "dress code", que tous n'étaient pas nécessairement pourvus d'une intelligence directe du monde, et que ce "dress code" palliait pour le plus grand nombre à cette absence de perception directe.

Tu as aussi compris qu'un des éléments du "dress code" est variable et s'appelle la mode.

Tu as compris de façon plus générale que l'adaptation au monde moderne est une nécessité pour communiquer.

Bravo Toju, tu as compris, mais il a fallu que tu te prennes le mur en pleine face.

Il a fallu que la réalité matérielle surgisse tandis que tu était à l'abri de ton personnage, bâti non pour mépriser le monde, mais bien plutôt pour jouir en toute liberté de ton monde intérieur effervescent .

Bref, Toju progresse grâce en particulier à un certain 6 avril 2006, dont la douleur le transperce encore.


Toju

(Nonobstant tout zurnisme)

.
.
.
.
.
.
Coco CHANEL : "La mode, c'est ce qui se démode".

21/1/08 10:41 PM  
Anonymous GCM said...

Dans la première version du clip, il y avait 2 superbes naïades remuant frénétiquement au rythme des castagnettes du gringeot.
Dans la seconde version, nous avons décidé que Gringeot manquait de cheveux. C'est alors qu'un rat musqué passait par là. Toju, plein de fantaisie, eut une idée lumineuse : confectionner une superbe casquette à poils, qui ornait désormais le crane luisant de "bald" Gringeot.
Pendant la confection, les 2 pouffes décidèrent de faire un concours de "grosse pute". La première termina l'après-midi dans le rectum de la seconde... Du coup, c'est à coup de pompes dans le fion qu'elles sont toutes deux rentrées à leur maison. ( L'idée des 2 morues au déhanché ridicule ne plaisait de toute façon pas à Toju, qui souhaitait une version "roots" ).
Ce message vous était gracieusement offert par l'amicale distinguée des adorateurs de blogs à la ligne éditoriale douteuse.

22/1/08 2:38 AM  
Blogger Anna said...

Je reviens avec plaisir parmi vous ! Et là, que vois-je ? Un superbe clip ! Je l'ai écouté trois fois tellement cela m'a fait rire.

Bravo à Toju, EL Gringo et GCM donc !

22/1/08 7:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

MESSAGE RESEERVE AUX "DEMOULES TROP CHAUD"


D'accord, GCM, d'accord, mais pourquoi amicale "distinguée".

Tu penses que tous les "démoulés trop chaud" qui lisent ce blog sont sont hors mode ?


**********************************************************************
Le coin sémantique : Notons que l'expression "démoulé trop chaud" est le synonyme de "bercé trop près du mur".

**********************************************************************




xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
x)))))))))))
x)))))))))
x)))))))))))))))))))))
x))))))))))))))))))
xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


Si vous cherchez un sens à la figure ci-dessus, arrêtez vous tout de suite. Il n'y en a pas.


Toju

( Nonobstant tout zurnisme )

22/1/08 9:38 PM  
Blogger Robert Marchenoir said...

En regardant attentivement, on s'aperçoit que le monsieur a attaché sa clarinette avec une bandoulière faite de tripes de sanglier séchées et tressées.

Il a bien du mérite, car cela sent assez mauvais.

23/1/08 12:56 AM  
Anonymous Anonyme said...

Cher psy,

Je soumets cette info à votre sagacité :
http://droitehumaine37.over-blog.com/article-15440487.html

Bonne soirée

23/1/08 6:23 PM  
Blogger philippe psy said...

Je viens de lire oui. Et donc ?

23/1/08 7:14 PM  
Blogger Laure Allibert said...

"Ouvrons le robinet de l'espoir" chantent-ils. Bien trouvé, non ? (attention aux fuites).

23/1/08 8:05 PM  
Blogger El Gringo said...

Avec tout ça, je n'ai (presque) plus le temps d'écrire...

23/1/08 9:52 PM  
Anonymous GCM said...

et donc tu sais lire !

25/1/08 10:06 PM  
Anonymous GCM said...

@ Toju

Je pense que si on lit ce blog, et qu'en plus, on est "démoulé trop chaud", on a aucune foutue idée de ce que peut être la mode, et que, par conséquent, on cherche la signification de ce mot dans un dictionnaire qu'on ne possède même pas. Du coup on devient dingue à chercher un machin qu'on a pas, mais un démoulé trop chaud étant souvent têtu, c'est avec perserverance qu'on ne trouve pas.
on étant un con, et comme ma tante n'en a pas, on ne l'appelle pas mon oncle, alors tant va la cruche à l'eau qu'à la fin ça me les brise.
CQFD

25/1/08 10:11 PM  
Anonymous Anonyme said...

@ GCM

Oui, je vois mieux.

Toju

(nonobstant tout zurnisme)

A+

28/1/08 9:48 PM  
Blogger Sebastien said...

Ils sont très bons ! http://www.dailymotion.com/relevance/search/les%2Benfants%2Bdu%2Bphare/video/x4izao_la-verite-sur-les-

3/3/08 11:23 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home