22 avril, 2008

Pub Renault, Foug et nostalgie !

Initiative récente du maire de Foug

J'ai constaté que je suis l'un des seuls à parler de Foug (54570) bien que je n'y aie jamais mis les pieds. Parfois quand je parle à Laurence, sans qu'elle se rende compte bien sur, je l'observe et je me demande comment c'était de vivre et de grandir à Foug.

Ca me rappelle lorsque j'étais petit et que RTL tournait en boucle dans la cuisine. Le stupide animateur Fabrice annonçait le montant de la Valise RTL et peu de temps après, il téléphonait à un quidam dans la France profonde pour lui demander s'il connaissait le montant exact de ladite valise. S'il le connaissait, c'était bon, il reportait la somme, ou bien il avait le droit à la phrase "tant pis, ce sera pour une prochaine fois". Mais, les gens n'étaient pas bête, même en France profonde, et savaient bien que la Valise RTL, c'était le truc qui vous arrivait une fois dans votre vie mais pas deux.

J'entendais les noms des villes et je me mettais à rêver. J'essayais toujours d'imaginer à quoi ressemblait le patelin en question, comment on pouvait y vivre. Pour moi, alors jeune et bête, il me semblait impossible de vivre ailleurs qu'à Paris. Encore une fois, j'avais l'excuse de la jeunesse mais vous noterez que là, où la plupart des jeunes bovins de mon âge n'auraient songé à rien, moi, âme torturée et déjà brillantissime, je me posais déjà plein de questions existentielles. J'étais déjà un génie !

C'était l'époque à laquelle, lorsque mon frère ainé et moi, avions été de bons petits gars, mes parents nous emmenaient au Pub Renault déjeuner ou manger une glace. Le Pub Renault, c'était un truc délirant mêlant un show-room montrant la gamme du constructeur avec juste derrière un restaurant remplis de box qui avait un avant-goût d'Amérique. D'ailleurs, à cette époque, on ne disait pas encore "show-room", on disait "exposition" ou encore "présentation".

Déjà très goinfre, je m'arrangeais tout le temps pour prendre la plus grosse des glaces qui s'appelait la "Voiture de grand papa", et dans laquelle quatre meringues rondes figuraient les roues. Ensuite, je me levais prestement de table et allais admirer les véhicules rutilants exposés.

Et là, je montais dans toutes les voitures, m'esbaudissant devant les fabuleuses R15 ou R17, voitures de sport de la marque et pour tout dire équivalents français des Chevrolet Camaro et autres Pontiac Trans-am. Puis, lassé je me laissais choir dans le skaï accueillant de quelque R20 GTS, dotée d'un quatre cylindres deux litres et de vitres électriques ! Oui, des vitres électriques, carrément, je sais que c'est à peine croyable.

Depuis, tout a changé, je ne suis plus allé sur les Champs-Elysées depuis bien longtemps parce qu'il n'y a que des racailles ou des présidents bling-bling. En faisant cet article, j'ai cherché si le Pub Renault existait encore, j'ai vu que cela s'appelait l'Atelier Renault. C'est ainsi que j'apprends que :

"L’Atelier Renault a pour ambition de porter et d’incarner le dynamisme et l’identité de Renault.

Conçue par Franck Hammoutène, l’architecture exprime l’esprit d’ouverture avec un parti-pris de transparence et de fluidité. Modulaire, elle permet de réinventer l’espace intérieur au gré des événements.

L’Atelier Renault crée des événements liés à l’actualité de Renault : Formule 1, lancement d’un nouveau modèle, focus sur un pays… Il accueille également des événements artistiques, culturels ou sportifs en affinité avec l’univers Renault.

L’espace événementiel, situé au rez-de-chaussée, propose ainsi quatre à cinq expositions majeures par an ainsi que des animations ponctuelles : retransmissions d’événements sportifs , plateaux télé ou radio, rendez-vous musicaux…"

La novlangue et les communicateurs, sans doute des pétasses diplômées du Celsa, sont passés par là, débarrassant ce haut lieu de mon enfance de tout ce qu'il y avait de magique. C'est décidé, je n'irai pas parce que je serais à coup sur déçu. Je n'ai jamais aimé "l’architecture exprimant l’esprit d’ouverture avec un parti-pris de transparence et de fluidité" ou "réinventant l’espace intérieur au gré des événements" et encore moins les "espaces événementiels". Ces mots là me donnent des envie de pelotons d'exécution au petit matin, ou de cordes et de réverbères !

Bande de salauds, ils ne respectent rien et surtout pas mon enfance. Je suis sur qu'ils ont enlevé la "Voiture à grand-papa" de la carte parce que cette énorme glace était trop calorique et ne cadrait plus avec les critères diététiques du temps. Peut-être qu'ils l'ont même remplacée par une odieuse petite pâtisserie que l'on doit savourer en faisant des mines de vieille coquette ?

Une chose est sure, si un jour je suis élu Président de la République, je fais évidemment un coup d'état et me fais sacrer à Reims Philippe VII. Puis, la première mesure de mon règne sera de réouvrir le Pub Renault en y faisant de nouveau exposer toute la gamme 1975 ! Et mon premier privilège sera de pouvoir m'asseoir dans chacun des modèles pour de nouveau sentir les parfums envoutants de la moleskine et du skaï qui enchantèrent mes jeunes années. Avec moi, ça va changer, pas de yacht de Bolloré, ni de conneries ostentatoires comme l'autre abruti !

Finalement, il n'y a que Foug qui ne bouge pas. Peut-être qu'on leur téléphone encore pour la Valise RTL ? Peut-être même que dans la mairie, c'est encore le portrait de Georges Pompidou qui est encore accroché ?

Alors, nostalgiques de tous poils, amateurs de la formule "c'était mieux avant", contempteurs d'un avenir qui doit toujours ressembler au présent et au passé, amis capricornes adeptes de l'immanence, rendez-vous tous à Foug !

En venant de Paris, c'est simple, vous prenez la N4 à la porte de Bercy et vous sortez à Foug. Pour le plan du village, c'est ici, vous ne risquez pas de vous y perdre !

6 Comments:

Blogger Marino said...

Je certifie que la mairie de Foug n'a plus le portrait de Pompidou mais bien celui de notre cher Sarko, les faouins se tiennent au courant de l'actualité nationale.

22/4/08 10:07 AM  
Blogger Sylvain said...

Je vois sur le plan de FOUG que la rue principale est la rue François Mitterrand.

Un homme de la droite nauséabonde qui fait mine d'être à gauche, ce qui est pis encore, et tout cela par goût du pouvoir.

Notre grand maître de la blogosphère n'a-t'il pas voulu effleurer du doigt ce genre de jeu à l'occasion des dernières municipales ???

D'où sa passion pour Foug qui honore à ce point le susnommé Mitterrand.

Vincit Omnia Veritas.

22/4/08 12:09 PM  
Blogger philippe psy said...

Sarko déjà ??? Jusqu'à une date récente, votre fille me disait que c'était René Coty qui trônait dans la mairie ! Excusez-moi !

De toute manière, moi j'aime bien les choses qui ne changent pas, alors cela ne me choquait pas que ce soit encore Pompidou !

23/4/08 12:18 AM  
Blogger philippe psy said...

Cher Sylvain,

Quel Sylvain êtes vous ? J'en connais trois !

Non, je n'ai rien voulu de tel. D'ailleurs, j'ai présenté le chef lors de ma dernière soirée et vous noterez qu'il ya plus à gauche que lui !

23/4/08 12:19 AM  
Blogger Laurence said...

Ah noooon je n'ai jamais parlé de Coty : je croyais que c'était Louis XIV qui était en photo à la mairie !!

23/4/08 12:28 AM  
Blogger Lorenzaccio69 said...

Moi aussi, j'adorais aller au Pub Renault. Et moi aussi j'adorais manger "la voiture de grand-papa". Et ce qui est drôle est que, aujourd'hui, je suis le directeur de L'Atelier Renault.
Cette année nous allons fêter nos 100 ans sur les Champs Elysées et nous allons ressusciter... la carte des glaces du Pub Renault. Rendez nous visite à partir du 12 septembre. Marc Grimaldi

5/3/10 7:18 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home