25 juin, 2008

Still alive !

Les chauves balèzes adhèrent au Gringeot Club, le club des hommes forts !

Mardi Le Gringeot m'appelle. Cela me surprend parce que c'est pas le genre à appeler. Il serait plutôt avare du coup de téléphone. Mais bon, faut dire aussi qu'on n'est pas non plus des jeunes filles promptes à papoter et à échanger sur nos histoires sentimentales. D'abords je suis marié et Le Gringeot vit seul avec sa Harley. Alors ça limite forcément les trucs qu'on aurait à se dire.

Et puis Le Gringeot a une vie sobre. Levé six heures, un bol de bière avec deux tartines de pâté et au boulot. Et le soir, un bortsch, selon une recette transmise par une arrière-grand-mère ukrainienne, suivi d'une soirée à démonter et à graisser son Tokarev, et au lit à dix heures. Depuis qu'il a vu Léon, le film con de Besson, il s'est décidé à prendre une plante chez lui.

Mais revenons au coup de téléphone. A un moment donné, je me suis dit que Le Gringeot était dans le coin et qu'il allait m'inviter à déjeuner. J'aurais pas dit non à un repas chaud gratuit moi ! Mon cul ! Tu parles ! Non, Le Gringeot s'inquiétait du fait que je n'aie pas publié d'articles depuis le 17 juin ; il se demandait ce qu'il m'arrivait. C'était une réclamation du genre : "je ne reçois plus le journal, est-ce que le gamin qui me le livrait en vélo aurait été écrasé par hasard ?". Le fait d'entendre ma voix l'a rassuré : il pourra lire ses articles tranquilles. Il ne s'est pas étendu et m'a juste dit qu'il allait déjeuner.


Si je n'ai pas écrit, c'est parce que Laurence a crâmé mon PC. C'était la faute à pas-de-chance. Elle l'éteint et quand elle tente de le remettre en route, zou, rien à faire, ça clignote mais ça ne repart pas. Le diagnostic de GCM sera net : la carte mère est grillée. Laurence et GCM ont beau bidouiller, tenter des trucs : je n'ai plus de PC ! Alors bien sur, Laurence me prête un portable et a même la gentillesse de m'envoyer une unité centrale pas Chronopost. Mais c'est pas pareil. J'étais habitué à mon vieux HP, et durant plusieurs jours, il m'est impossible d'écrire. Je suis comme un autiste qu'on aurait changé brusquement de lieu de résidence. Je tourne en rond, en proie à des angoisses terribles. Si j'ai des idées d'articles, il m'est impossible de les mettre en forme. Mon Dieu que je suis malheureux ! Et pourtant personne n'en parle.

Ce week-end, j'irai me racheter un iMAc, parce qu'il est hors de question que je prenne un PC avec Vista dessus. Je n'en peux plus de Windows, des mises à jour, des plantages, etc. Alors, je tourne ma veste et je fais comme les bobos graphistes, je file chez Apple.

Tiens pendant que j'y suis, je vais peut-être m'acheter des lunettes rectangulaires griffées et des chemises près du corps avec des motifs à la con pour aller avec mon iMac.

A ce propos, puisque j'en suis à écrire pour ne rien dire, j'ai remarqué un truc bizarre. En dessous de mon cabinet, dans l'immeuble d'à-côté, qui est d'ailleurs nettement moins beau que le mien, il y a une rade un peu stylé qui propose le wifi. Je n'y allais jamais parce qu'il était non-fumeur depuis toujours. Je n'y vais toujours pas parce que même si j'arrête de cloper un jour prochain, je me suis juré de ne jamais remettre un pied chez ces jaunes (les cafetiers) qui n'ont pas défendu notre vice, fut-il abject et cancérigène, pour se ranger derrière Xavier Bertrand.

Quand je passe devant, je remarque toujours que ce rade est encombré de petits branleurs assis devant leurs portables. Comme je suis sagace, j'ai noté qu'il y avait très peu de PC mais une écrasante majorité de Mac Books. Et je les vois tous affairés devant leurs écrans, tant et si bien, que je me suis toujours demandé ce qu'ils pouvaient bien foutre. En plus, jeunes et moins jeunes, ont tous à peu près la même gueule ou presque : des têtes de glands arrogants, affairés et persuadés que ce qu'ils font sur leur ordi est le truc le plus important du monde. Alors qu'en fait, ils doivent s'échanger des mails merdiques bourrés de fautes d'orthographe et surfer sur des sites tout pourris ! Et, voilà qui fera plaisir au Grand Charles, j'ai noté qu'il y en avait plein qui avaient des lunettes carrées.

Moi, dans un rade, je lis, je regarde passer les filles gens, je papote avec d'autres personnes. Mais, jamais au grand jamais, il ne me viendrait à l'idée d'écrire sur un ordinateur ou pire de surfer tout seul comme un trou du cul. Ça doit être un truc de socialiste d'humaniste parisien.

Moi qui ne suis qu'un plouc de banlieue au front bas, il y a des trucs que je ne comprendrai jamais, des plaisirs qui ne sont sans doute pas à ma portée. Une chose est sure, si le bannissement du tabac a beaucoup fait pour nos bronches, ça n'a pas forcément rapproché les gens.

6 Comments:

Blogger El Gringo said...

Le gars sur la photo, ca ne serait pas le fameux Jean-Bulot?

25/6/08 8:17 AM  
Blogger isha said...

"Ça doit être un truc de socialiste d'humaniste parisien."

Non non, on en a aussi des pareils chez nous.

25/6/08 10:41 AM  
Blogger paul said...

si vous avez un écran, achetez donc un "mac mini" à 500€. Il est minuscule et ne fait aucun bruit

25/6/08 3:08 PM  
Blogger philippe psy said...

@Manu : Si c'est ton fidèle lieutenant Jean-Bulot. Il te copie !
@Paul : je vais voir tout cela,j'aime bien l'iMac il est joli

25/6/08 4:31 PM  
Blogger souris mousse said...

Un samedi tout fringant j'ai fait un tour à la Fnac avec ma carte bleue et je suis revenu tout fier avec un bel imac qu'a tout d'intégré et tout et tout !

Et pendant une semaine j'ai tout essayé pour m'y habituer, mais : impossible de brancher mon imprimante, mon modem (plus de connection internet), mon zen stone, ma tablette graphique ni mon scanner !!

Eeeeeh ! oui ! Mac n'a pas Vista, mais Mac a pire que Vista, Mac a Leopard. Et les pilotes ne sont pas adaptés et pas pressés de l'être selon mes renseignements ....

Bref, j'ai remballé tout ça et je l'ai ramené au bout d'une semaine à la Fnac où ils pleuraient presque de me voir aussi niais et désemparé.

A la place j'ai un packard bell a deux balles et hop : magic ! Tout marche et même tout court ....

C'est juste pour dire, mais j'suis un peu une truffe sur l'ordi et autiste aussi probablement. Pi aussi ils m'ont dit à la Fnac que Vista avançait plus vite que Leopard alors faut bien réfléchir.

Courage !

26/6/08 7:39 PM  
Blogger philippe psy said...

Chère Souris,

Comme j'ai du wifi et que je vais racheter une imprimante, pas de problèmes pour moi. Et puis, j'ai toujours un vieux pc dans une autre pièce au cas où !

Et je ne veux pas vista !

27/6/08 1:41 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home