12 novembre, 2008

Méfiez-vous des hommes pittoresques !


"Méfiez-vous des hommes pittoresques" écrit Nietzsche dans Ecce Homo. Et il a raison. Comme j'ai travaillé lundi (je n'avais pas fait gaffe que mardi serait le onze novembre), je n'ai pas fait le pont. Alors, je me suis rattrapé en prenant peu de rendez-vous ce soir.

Je suis donc allé boire un coup avec mon copain Jeff. C'est assez rigolo car même s'il a le pire caractère que j'aie jamais connu, on s'entend très bien. C'est le seul type qui m'ait dit qu'il était heureux de constater que nous avions les mêmes dégouts.

Ce soir, nous étions attablé en terrasse et nous devisions en regardant passer les gens. Ce qui est drôle c'est qu'au même moment, nous avons eu le même trait de mauvais esprit. Un type passait avec une queue de cheval. Comme Jeff et moi, le connaissons un peu, nous lui avons dit "salut". Et sitôt salué, nous avons dit que nous ne l'aimions pas vraiment. enfin Jeff ne l'aime pas, tandis que moi je le trouve un peu pathétique.

Cette queue de cheval ridicule à quarante-cinq ans n'annonce rien de bon, un peu comme le port de la crête chez les punks, qui semble les dispenser de penser. Jeff et moi pensions que ces gens anticonventionnels sont définitivement les pires conformistes qui soient. Lui et moi nous targuons bien sur du contraire. Nous sommes conventionnels mais anticonformistes, ce qui est le summum de la posture aristocratique. Une chose est sure, dans la rue, nul besoin de nous faire remarquer. Ce n'est pas demain qu'on nous verra avec une queue de cheval ou un look à la con.

C'est amusant parce que j'ai souvent remarqué cela chez mes patients. Les plus lookés, les plus agressifs visuellement ou verbalement, se révèlent souvent être de vrais robinets d'eau tiède en matière de pensée : rien que du convenu, du prépensé, du prémâché, du "mutin de panurge" aurait dit le regretté Muray.

J'en ai ainsi eu une comme patiente qui m'avait beaucoup amusée. Elle était attifée comme l'as de pique, vulgaire à souhait (exprès) et se disait d'extrême gauche. Mais, car il y a un mais, elle était fonctionnaire. D'ailleurs il semble qu'il n'y ait que dans la fonction publique qu'on autorise aujourd'hui de tels comportements faits d'agressivité gratuite, d'arrêts de travail répétés, de mépris pour les autres. Partout ailleurs ce genre de comportements immatures seraient sanctionnés par un licenciement.

Je m'étais amusé à démonter un par un ses arguments et cela n'avait pas été difficile tant son ambivalence était latente. Je m'amusais souvent à lui dire qu'à-priori être d'extrême gauche et lutter contre "le système" tout en bouffant dans sa grosse et grasse gamelle me semblait curieux. Et elle n'aimait pas cela, que je la voie comme une bouffonne sans danger, une ado attardée un peu ridicule et surtout un être falot sous des attitudes bravaches. En effet, ce genre d'attitude outrageusement outrée et agressive trahit souvent un manque d'affirmation de soi. Par peur d'être oublié ou méprisé, on en fait trop.

Et le fait est qu'elle n'était que cela, parce que sans "maman France "qui la nourrissait, et la logeait, la pauvrette se serait retrouvée à la rue. Je ne la voyais pas, elle, la fonctionnaire syndiquée, passer dans la clandestinité et l'action directe. Difficile de compter ses RTT et de poser des bombes ; ce n'est pas le même profil psychologique. On n'imagine pas Ravachol faire grève pour des revendications salariales.

Finalement on s'était bien entendus. Elle avait cessé ce jeu ridicule et était devenue elle-même. Elle avait cessé d'être pittoresque. Et c'était reposant pour moi mais aussi, et sans doute encore plus pour elle.

"La grandeur exclut l'emphase ; qui a besoin d'attitude est faux ; ... gare aux hommes pittoresques"
Friedrich Nietzsche, Ecce Homo

23 Comments:

Blogger El Gringo said...

J'en profite pour affirmer solennellement devant tes milliers de lecteurs (et lectrices!) que je n'ai jamais porté de pantalon en cuir ;-)

12/11/08 11:50 PM  
Blogger LOmiG said...

salut,
oui on est souvent surpris du conformisme affligeant des auto-proclamés "rebelles"...

au fait, il y a une pizza LHC qui se prépare lundi 24/11, tu es dispos ? Toutes les infos sont sur le blog du réseau lhc : http://reseau-lhc.blogspot.com

peux-tu m'envoyer un mail pour que j'ai ton adresse mail ?

13/11/08 10:41 AM  
Blogger philippe psy said...

@El Gringo : tu es très conventionnel. Mais pour le pantalon de cuir, je ne suis pas sur. Je demanderai à tes enfants. Eux ne mentent pas !!!
@Lomig : je regarde dans mon agenda et vous dis cela. Où est ce?

13/11/08 12:17 PM  
Blogger J said...

"ces gens anticonventionnels sont définitivement les pires conformistes qui soient."

Les moutons noirs sont quand même des moutons. En pire... Et ceux qui agitent le drapeau de l'anti-establishment sont aussi susceptibles d'agiter celui de la réaction, du moment que c'est un drapeau.

13/11/08 4:37 PM  
Blogger Anna said...

Amusant ! Et puis c'est rare les gens qui peuvent citer "Ecce homo".

14/11/08 3:08 PM  
Blogger philippe psy said...

Anna, ma culture est plus étendue que les grandes plaines où paissent les bisons sauvages !

N'oubliez jamais que je suis "rare". Aussi, ne sais je point comment prendre votre commentaire ?

Auriez vous vraiment douté que je fusse quelqu'un de rare ?

14/11/08 6:13 PM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Méfiez-vous de Nietzsche.
*****************************


Pour ce petit enculé, il n'y a aucune connaissance en dehors de ce que nous percevons.

L'homme est à ses yeux le sommet de la connaissance.

Nietzsche représente la pensée moderniste en parfaite harmonie avec la doctrine socialiste, qui permet la négation A PRIORI de toute transcendance.

Son coup de génie diabolique est qu'il n'examine pas la possibilité ou l'impossibilité de cette transcendance dépassant la capacité de la raison. Il présupose que cette question est caduque.

Un homme peut décider en totalité à la place d'un autre ce qui est bien pour lui, en étant en totalité libéré de la crainte d'une autorité au-delà de l'homme, puisque cette question est niée.

Dès lors, toute dérive totalitaire est possible.

Les socialistes nationaux allemands, les authentiques socialistes restant dans beaucoup de partis de gauche en Europe, et les étatistes de droite, ont adulé Niezsche. Nietsche est le libérateur de leur volonté de pouvoir sur l'autre.

Petit enculé.

Toju.

14/11/08 6:22 PM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Quant au hommes pitoresques.
***************************


Je crois que le discernement est requis concernant les hommes pitoresques.

Il y a certes le conformisme de l'anticonformisme et le jeu de miroir et d'accusation réciproque entre ces deux postures.

Mais il y a aussi de l'anticonformisme qui est de la distinction.

Bien sûr, Nietzsche met tout dans un gros sac et le touille avec son baton merdeux.


Toju très NRV.

14/11/08 6:29 PM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Monsieur Philippe Psy aurait mauvaise grâce à nier qu'il lui est arrivé de se présenter en société habillé de pied en cap dans un costume d'ours en fourure synthétique d'une couleur improbable.

...pitoresque, non ?

Toju mort de rire.

14/11/08 6:37 PM  
Blogger philippe psy said...

Ah sylvain, au moins je t'aurai fait écrire.

Moi ce que j'en disais, c'est que j'étais d'accord sur ce point là sur le coup des "hommes pittoresques".

14/11/08 7:52 PM  
Blogger GCM said...

Et concernant le déguisement de nounours, j'ai des photos pour le prouver, si besoin...

15/11/08 2:53 AM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Chiche de publier les photos sur le meilleur blog de l'univers ???

Toju.

16/11/08 11:22 PM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

****************
***************
**************
*************
************
***********
**********
*********
********
*******
******
*****
****
***
**
*



Il reste tout de même 71 références Google sur le zurnisme.



Toju parangon du zurnisme.

18/11/08 10:20 AM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

AH AH AH c'est encore moi avec mon biblogage !!!!


^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^


Le vain "z" de Nietzsche nourrit une association d'idées.


Choisissons quatre mots commençant par "z", placés dans une courte phrase avec la traduction français / français :




"Je ne suis plus un zain".

----> signifie que jadis j'étais sans cheveux blancs. A contrario, je suis devenu grisonnant.( un zain est un animal sans poil blanc)

"La zagaie aux aguets".

----> signifie "prêt à attaquer avec l'usage de la force brute".(la zagaie est une arme de cavalerie)

" C'est l'heure des zéleurs".

----> signifie que la parole est au ministère public.( le zéleur est un procureur romain)

"Zigouillons les zététiques esthétiques".

----> signifie que l'on veut pourfendre les raisonnements qui tiennent sur leur seule apparence.
( la zététique est l'art du doute A PRIORI ).

******************************************************


Ce qui donne le texte suivant :


Je ne suis plus un zain la zagaie aux aguets. C'est l'heure des zéleurs, zigouillons les zététiques esthétiques.


........Et pour ceux qui veulent encore une traduction :


Contre le raisonnement Nietzschéen, je ne combats plus avec la force brute mais avec l'arme du verbe.


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Toju, chercheur d'embrouilles.

18/11/08 11:06 AM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Niarf niarf niarf...encore un p'tit coup de biblogage :


Bon, j'ai écrit ci-dessus que je choisissais l'arme du verbe plutôt que la force brute...

Voilà l'occasion de préciser quelques éléments de doctrine.

____________________________________________


Prenons un exemple pratique.

Un menuisier plante un clou.

Quel le chemin qui conduit à cette réalisation ?

La masse du marteau s'abat sur le clou qui s'enfonce dans le bois.

C'est la main qui actionne le marteau.

C'est le cerveau qui envoie les influx nerveux qui actionnent les muscles.

C'est l'idée de la composition du geste qui coordonne les influx nerveux.

C'est le savoir faire du menuisier qui permet de coordonner les influx nerveux.

C'est la réalisation d'un projet qui mobilise le savoir faire du menuisier.

Le projet est le fruit d'une volonté d'un donneur d'ordre.

La volonté du donneur d'ordre est issue de ses motivations propres.

Le donneur d'ordre peut trouver ses motivations dans l'une ou plusieurs de ces catégorie, classées dans l'ordre croissant de durabilité :

1) Son plaisir de posséder et d'avoir une emprise sur la Terre

2) Sa volonté de séduire et de perpétuer l'espèce

3) Sa jouissance à exercer son pouvoir de transformation, d'action sur le monde

4) Son amour du monde et des belles choses

5) Sa position sociale et son mode de communication avec le monde

6) Son plaisir intellectuel et l'admiration qu'il a pour le savoir et le savoir faire

7) Son salut et sa perception des réalisations humaines comme matérialisation de la transcendance.

Dans cette chaîne de causalité, du clou à la transcendance, il y a une constante. A chaque étape le plus subtil commande le plus matériel.

C'est le cerveau qui commande la main et non l'inverse.

Cette règle est éternelle et inexorable. Nul n'est besoin de la forcer.

Si dans un cycle historique, le plus matériel l'emporte sur le plus subtil, c'est que le plus subtil s'est affaibli, et non pas que le plus matériel l'a emporté dans un quelconque combat. En effet, le plus subtil est hors de portée du plus matériel.

Dans nos troubles contemporains, ce serait une erreur de croire que le matériel l'a emporté. Ce n'est que le spirituel qui a faibli. A l'échelle de notre temps historique, je situe le dernier tourna tde cet affaiblissement au XIV° siècle.

La source véritable de notre enfoncement dans le Kali Yuga est à rechercher loin, très loin dans la chaîne des causalités, et sans doute en un lieu que nous sommes en incapacité d'atteindre.

Nous n'en percevons que les franges, et c'est bien là ce qui dérange l'immense orgueil des modernistes, qui donnent le nom de "Progrès" à la chute dans le monde de la matière et de la multiplicité.

Je crois qu'un homme éclairé a pour devoir de préserver ce qui peut l'être, de rassembler ce qui est épars, et de préparer la Parousie (qui à mes yeux est la même chose que l'attente du Messiah pour les juifs, je me suis plusieurs fois accordé avec des lettrés juifs sur ce point...).

Chacun à son échelle, et chacun selon ses motivations. Bref, chacun selon sa nature.


Toju le chercheur d'or.

18/11/08 12:12 PM  
Blogger Sylvain JUTTEAU said...

Wouaou !!!!

Bientôt 200.000 visites sur le blog de Monsieur Philippe Psy !

Et bientôt 1.800 visites sur mon blog...

Respect, monsieur Philippe Psy.

Toju biblogu

19/11/08 3:33 PM  
Blogger LOmiG said...

@ Philippe : mais enfin, tu ne lis pas le blog LHC (http://reseau-lhc.blogspot.com) ??? Bon c'est au métro Mabillon, 20h, le 24/11. J'espère que tu pourras te libérer. Plus on est de fous....

à bientôt !

20/11/08 1:37 PM  
Blogger philippe psy said...

Je venais justement entre deux rendez vous sur LHC pour savoir quand ça avait lieu.
J'y serai sans doute.

20/11/08 4:48 PM  
Blogger GCM said...

Jean y sera ?

:-D

21/11/08 2:13 PM  
Blogger philippe psy said...

Veux tu parler de Jean G. ?
:))

21/11/08 5:44 PM  
Blogger GCM said...

oui, le viticulteur

Mouahahahaha !

22/11/08 1:40 AM  
Blogger GCM said...

@Lomig : Ah bon ? Y a un blog LHC ?

22/11/08 1:41 AM  
Blogger Paul brigitte2 said...

J'ajouterai tout de même que mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche

26/6/16 11:37 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home