07 décembre, 2008

Miss France !


Vendredi, j'avais une grosse soirée puisque c'était le premier vendredi du mois. Et hier, j'en avais aussi une autre. Fort heureusement, même si je le regrette pour eux, le fils du couple qui nous a invité à chopé une grosse gastroentérite. La soirée a donc été annulée. Tant mieux, sinon je crois qu'après m'être couché à huit heures samedi matin, je n'aurais pas été très frais.

Alors, j'ai passé ma soirée du samedi à comater sur mon canapé. Muni de la télécommande j'ai zappé d'une chaine à l'autre. J'aurais pu mettre un DVD mais je n'avais plus suffisamment de cerveau disponible pour suivre un film.

J'ai donc eu le choix entre les programmes affligeants des chaines hertziennes et les nanars des chaînes de la TNT. J'ai donc zappé entre plusieurs programmes que j'ai regardé d'un œil morne. Parfois, je tombais sur le téléthon et je me suis fait la réflexion que je n'avais jamais donné un centime à cette noble cause. Si j'étais cynique, je dirais que mieux vaut dans mon cas donner pour la recherche contre le cancer parce que je suis fumeur. Tandis que je ne risque pas de choper une myopathie.

Non, en fait je suis bien trop glandeur pour prendre mon téléphone, faire le 3637, appeler les gens, faire la promesse de dons, puis un chèque et le mettre sous enveloppe et l'adresser. Quand je donne c'est plutôt instinctif parce que je suis saisi dans l'instant par une cause. Et dans ce cas, mettre la main à mon porte-monnaie ou à mon portefeuille, en fonction du montant, me semble bien plus facile que de suivre la procédure téléthon.

Ainsi, je peux donner à des gens dans le métro quand je suis touché. Je donne aussi régulièrement au WWF parce que leur logo est un panda (ailuropoda melanoleuca), que c'est un ursidé et que j'aime les ours. Eussent-ils choisi une baleine comme logo que je n'aurais pas filé un rond. Comme je suis bon,je reçois aussi parfois des gens gratuitement ou à des honoraires défiant toute concurrence. Mais le téléthon, c'est niet parce que c'est trop compliqué pour moi.

Sur TF1, c'était l'élection de Miss France. J'en ai regardé quelques bouts. Le spectacle organisé au Puy du fou était pathétique. La réalisation était à chier, à croire que le caméraman souffrait de la maladie de Parkinson. Quant à la scénographie, je n'y ai pas compris grand chose. On balançait des dates et on montrait des tableau qui n'avait pas grand chose à voir avec ces dates. Mais bon, je vous avoue que j'ai regardé cela d'un œil distrait et en pointillé.

En revanche, j'ai noté que cette année il y avait uen grande conscience politique. Madame de Fontenay, a affirmé haut et fort qu'elle croyait au "mélange des races et des cultures". D'ailleurs j'ai pu noter que Miss Bretagne n'avait pas le type celte. En revanche, j'ai trouvé mignon son discours affirmant qu'on pouvait être génétiquement d'ailleurs mais bretonne de cœur. C'était sans doute une bonne définition de l'intégration. Et c'était exprimé avec un joli sourire et une parfaite sincérité.

Par contre, j'ai été étonné d'entendre Miss Mayotte nous expliquer pourquoi on devait voter pour elle. Elle a expliqué que depuis l'élection de Barack Obama, le monde avait changé et qu'elle représentait ce changement.

L'espace d'un instant, reprenant mes esprits, je me suis interrogé sur cette "saillie". Est-ce à dire que quelle que soit l'élection, fut-ce celle d'une simple Miss France, l'aspect "racialiste" et/ou "politique" doit-t-il dorénavant être toujours au premier plan ? Ne peut-on se contenter de critères objectifs, telles que les compétences, ou esthétiques toujours très subjectives ? De plus, il me semble que l'année passée, Valérie Bègue était une Miss Réunion. Je crois aussi me souvenir que Joséphine Baker triomphait en France dès 1925 et qu'elle faisait de l'ombre à Mistinguett.

Poussé à ce point, l'antiracisme sera définitivement le communisme de notre siècle, pourchassant les consciences et traquant le mal derrière les activités les plus anodines. Viendra-peut-être un jour ou même l'élection de Miss Tartiflette, en Savoie, sera politisée.

Avant, on se contentait de trouver les prétendantes au titre de Miss France, jolies ou non, et pour les odieux phallocrates : bonnes ou pas. Plus aucune activité ne doit plus être légère ! L'individu lambda, fatigué par sa semaine de travail, n'a pas plus le droit au repos mérité face à une émission bon-enfant et crétine, qu'un pensionnaire du camp S21. On en vient à regretter ces caricatures de Miss, inscrites en IFSI et expliquant qu'elle étaient contre la faim dans le monde. On les trouvait un peu connes mais leur naïveté et leurs candeur, les rendaient fraiches et touchantes.


Moi, je dis que lorsqu'une société n'autorise plus le quidam moyen à regarder benoitement une émission permettant de se donner bonne conscience en regardant des filles légèrement vêtues sans nous gaver avec de la bonne conscience politique, elle devient dépressiogène. Même Rome avait ses saturnales !

Mais bon, pourquoi pas ? Après tout, je vis du malheur des autres.

5 Comments:

Blogger LOmiG said...

tu ne vis pas du malheur des autres, tu vis du service que tu leur rend.
C'est cela qu'ils te payent, non ?

Un médecin ne vit de la maladie des gens.

à bientôt

7/12/08 2:54 PM  
Blogger axxldd said...

Ce pays est dirigé par les paradoxes : Miss France nue surtout pas, ne pas y songer mais la première dame nue sur tout internet, pas moyen d'y échapper !

7/12/08 3:54 PM  
Blogger philippe psy said...

Lomig, la base de la relation humaine est l'utilité sociale. C'est du moins ainsi qu'on peut l'analyser très prosaïquement.

Mais tu as raison, tu es plus positif que moi.

7/12/08 8:02 PM  
Blogger LOmiG said...

Lomig, la base de la relation humaine est l'utilité sociale.

ah ? voilà une affirmation bien péremptoire, pour un sujet qui me parait tout de même plus complexe que cela. Je ne mettrais pas l'utilité comme base des relations humaines, pour ma part. La confiance, l'amour, l'échange, fondent également les relations sociales. Je dirais même que l'amour précède toute autre forme de relation, mais c'est parce que j'en ai reçu beaucoup que je dis ça...

QUand bien même cela le serait, ça ne changerait pas ma remarque sur le fait que ton utilité est d'échanger un service contre de l'argent...

à bientôt !

8/12/08 8:33 AM  
Blogger Marino said...

Miss France a failli être Miss Lorraine. La finale s'est jouée entre l' Albigeoise et la Lorraine. La dernière Miss France Lorraine était Sophie Talmann, il y a 10 ans.

8/12/08 3:08 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home