29 mai, 2010

Blog pro !

Chaque semaine qui passe, que ce soit en commentaire ou sur l'adresse mail que j'avais proposée pour entrer en contact avec moi, je dois avoir entre trente et quarante demandes de rendez-vous. Je les lis et me promets d'y répondre avec toute la diligence nécessaire et je ne le fais jamais. Déjà que je dois consulter mes mails une fois par mois, imaginez la fréquence avec laquelle je pourrais traiter toutes ces demandes. Tout psy plus intelligent que moi, soucieux de ses finances et d'offrir la Jaguar de ses rêves à son épouse, aurait déjà compris qu'il y avait une excellente source de business à exploiter.

Non seulement, il aurait utilisé ce site pour remplir son agenda mais en plus, en vrai businessman libéral, il aurait exploité le filon jusqu'à l'os n'hésitant pas à vendre des porte-clefs porte-bonheur Philippepsy, un filtre d'amour Philippepsy voire un stage de connaissance cosmique organisé en hôtel 5* pour les people qui sont aussi bêtes que riches. Puis, juste avant que le scandale n'éclate, ne voulant pas finir comme Danièle Gilbert et sa bague de Ré, il aurait senti le vent tourner et serait parti s'installer dans un paradis d'où l'extradition est impossible afin de jouir de tout son argent !

Moi non ! Je passe des heures à écrire ici pour que dalle, tandis qu'un blog publié sous mon nom voici deux ans au moins explique au lecteur qui y débarquerait que "le site est en préparation". Le clampin moyen arrive donc sur mon vrai site et repart en se disant que je suis décidément un gros branleur ! Tandis qu'ici où je tiens à mon relatif anonymat, le blog enregistre environ 3200 visites par semaine.

De temps en temps, un lecteur un peu plus malin que les autres trouve mon nom et m'appelle pour prendre un rendez-vous en s'excusant d'avoir fait cette recherche brisant mon anonymat, ce dont je me fous pas mal. Je me demande donc aujourd'hui si je ne vais pas relancer mon blog professionnel. Parfois je me dis que je pourrais tout aussi bien coller mon nom et mon numéro de téléphone ici. Toutefois, j'imagine un peu la tronche du quidam de passage voyant qu'un professionnel de la santé mentale possède un blog dans lequel il alterne successivement des articles sérieux et d'autres tout aussi farfelus (Talbot Solara, Croutonnade, etc.). Quand on me connait, tout ceci n'a rien d'incohérent mais ma prose pourrait surprendre.

Je n'ai aucune envie de me retrouver dans une chambre matelassée en train de hurler que je jure que je ne suis pas dingue ! Parce qu'être psy est un exercice périlleux, vous avez le droit de raconter que les enfants sont schizophrènes ou autistes parce qu'ils ont vu papa et maman copuler comme le fit Françoise Dolto mais il est formellement interdit de parler de Talbot Solara ou de croutonnade ! La déconne ne va pas aussi loin ! Il faut déconner sérieusement dans le métier, c'est à dire délirer au sens premier du terme mais jamais au second degré ! Quand je roule en RJ49, je porte des lunettes noires et une cagoule pour qu'un confrère ne me reconnaisse pas et n'aille pas cafter !

Je vais donc m'atteler à la rédaction d'articles sérieux afin de donner vie à mon blog professionnel. Et là, c'est une angoisse sans nom qui m'étreint. Je suis surtout connu de mes patients pour être assez direct et ne pratiquant pas la branlette intellectuelle mais aussi pour dédramatiser. Alors me mettre à rédiger des articles savants, bien que je sache le faire, me met autant en joie qu'à l'idée de réécrire une thèse qui m'a déjà bien fait chier à l'époque.

J'ai rédigé 1227 articles très inégaux ici et je me disais que si j'en prenais seulement dix pour cent en les corrigeant et les mettant à la sauce professionnelle, je pourrais fournir mon blog professionnel durant quelques années sans trop me fouler. D'un autre côté, me la jouer professionnel racoleur et donneur de leçons me fait gerber, j'ai l'impression de me standardiser, de venir corporate et j'ai peur de finir en faisant un lip dub comme les esclaves qui travaillent dans le tertiaire ! Mais j'avoue que certains confrères possèdent des blogs sympas et marrants tout en étant moins déconnants que moi. Ceci dit celui auquel je pense est aussi anonyme, pff ...

D'un autre côté, la manne que représente les demandes de rendez-vous ne peut être ignorée, cela m'évite de me prostituer auprès des prescripteurs pour qu'ils m'envoient du monde. Car oui, je dépends à 50% de prescripteurs auprès de qui je dois faire de la retape. Et si la plupart sont finalement plutôt sympas, certains sont de vrais cons auprès de qui je suis obligé de me rappeler qu'il ne faut pas mordre la main qui me nourrit.

Bref, je me tâte ! Et comme avoir le choix est pour moi une épreuve terrible puisqu'entre A et B, il me faut toujours un siècle pour me décider, je pense que je me tâterai encore longtemps.

Bon, je pourrais aussi arrondir mes fins de mois en faisant des placards. J'ai vu les mecs les réaliser chez moi et c'est pas très malin à faire. Si ce petit cloporte peut le faire alors moi aussi. Du triply, une scie circulaire et une visseuse-dévisseuse, un break pourri (et encore je peux me monter une galerie sur ma RJ 49) et hop, me voici en piste. Pour les gros chantiers, je peux me faire assister du Gringeot qui en plus d'être doué de ses mains possède un beau physique de collecteur de dettes dans la mafia russe à qui l'on ne refuse rien. Avec lui à la limite, on pourrait même se passer des placards pour monter une entreprise de racket illégale dans laquelle moi je porterai la sacoche d'encaisseur et lui la batte de base-ball.

Bon, voilà les options :

  • Mettre mon blaze ici et continuer la déconne tout en étant parfois sérieux ;

  • Relancer mon site pro moribond en rédigeant des articles de la mort super sérieux comme un bon universitaire à sa mémère ;

  • Devenir le seul psy à la fois thérapeute et Roi du placard.
  • M'associer au Gringeot et faire du racket.

Je peux aussi ne pas décider et continuer ainsi. Ça je sais bien le faire habituellement !

7 Comments:

Blogger Epicier vénéneux said...

Pour les gros chantiers, je peux me faire assister du Gringeot qui en plus d'être doué de ses mains possède un beau physique de collecteur de dettes dans la mafia russe à qui l'on ne refuse rien. Avec lui à la limite, on pourrait même se passer des placards pour monter une entreprise de racket illégale dans laquelle moi je porterai la sacoche d'encaisseur et lui la batte de base-ball.

Connaissez-vous le blog "Ultimex et Steeve le faire-valoir prodige"?

Ultimex et Steeve le faire-valoir prodige

29/5/10 1:38 PM  
Blogger L said...

Je viens de vous envoyer un mail sur pa6712@yahoo.fr avec quelques idées pour exploiter votre blog.

29/5/10 5:01 PM  
Blogger Anna said...

Je n'ai cessé de vous dire que vous devriez ouvrir un blog professionnel. Cela n'implique pas que vous deviez devenir un autre. Vous aurez trouver le ton juste après un petit rodage.

29/5/10 8:15 PM  
Blogger philippe psy said...

@L : Merci pour vos conseils, vous êtes un tueur, je vous répondrai par mail. Béni soit le jour où votre mère vous enfanta !

30/5/10 3:01 AM  
Blogger Valikor said...

plus de clients = plus de fatigue et moins de temps pour soi... faut pouvoir supporter ou travailler sur soi pour supporter...

31/5/10 3:47 PM  
Blogger Thomas said...

Euh ouai zyva, change pas ! On kiff à la race comme sa.

1/6/10 3:23 AM  
Blogger Melle Ascendant-Capricorne said...

Hem, comme je fais partie de ces 40 millions de fans qui vous ont sollicité pour un rendez-vous ces dernières semaines, je vais m'exprimer...

Ne vous fatiguez pas à faire un blog "pro" remplis d'article sérieux... C'est justement à cause de votre humour légendaire que le monde entier vous réclame !

Parce qu'en lisant ce blog on se dit qu'il y a un être humain équilibré, drôle, avec un bon esprit critique, et pas trop con derrière le diplôme de psy.
Et qu'on ne risque pas de tomber sur une émulation de Gérard Miller en choisissant un psy au hasard des Pages Jaunes.

Bon je sais pas moi, organisez une tombola, un combat de catch dans la boue, ou un concours de dessin pour attribuer des consultations au lecteurs de votre blog...
Sinon je vais en être réduite à acheter "Psychologie Magazine" (avec les conseils d'Emmanuelle Béart expliquant le secret du bonheur) pour soigner ma petite déprim'.
^_^

Mademoiselle Capricorne
@ : maiiison@yahoo.fr

2/6/10 4:50 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home