28 mars, 2011

Les hommes sont compliqués !

Pas drôle et faux !

Les femmes sont souvent appelées sexe faible et voudraient voir en nous des individus virils et velus aux joies simples, des sortes de brutes mues uniquement par le désir d'accomplissement de désirs simples et naturels. Ainsi lorsque Florence Foresti dans un de ses sketches explique que pour qu'un homme soit heureux, il lui faudrait uniquement des vaches, des patates et des Porsches, sans doute ne fait-elle qu'approche que bien imparfaitement l'extraordinaire complexité des hommes. Ce qui la sauve, c'est que notre sacro-sainte virilité que nous portons à bout de bras, nous empêche tout simplement de nous plaindre de sexisme parce qu'il est connu qu'un homme doit tout endurer sans jamais se plaindre. C'est ainsi que le MLH n'aura jamais le succès du MLF. Et puis rajoutons que quand j'entends la Foresti parler de garçons au lieux d'hommes cela m'énerve, ça me rappelle trop ces émissions de télévision stupides dans lesquelles il n'y a plus que des garçons et des filles au lieu de femmes et d'hommes.

Je reçois un  tiers d'hommes pour deux tiers de femmes et j'ai l'habitude d'affirmer que la clientèle masculine est bien plus compliquée à traiter que la clientèle féminine. Sans apparaître sexiste, ce qui serait vraiment très mal à notre époque, il m'a toujours semblé qu'à complexité égale, le discours féminin ne cherche pas forcément de solution, tandis que le discours masculin tendra forcément vers la résolution du problème. Peut on imaginer que tandis que les femmes sont apaisées par le simple fait de discourir, il faudrait aux hommes la possibilité de poser des équations qui fonctionnent ? 

Dans les faits, malgré une apparente complexité, je trouve les femmes bien plus simples que les hommes qui se révèlent eux, une fois que l'on creuse un peu, bien plus complexes qu'ils n'apparaissaient au départ. Ainsi, la semaine passée, je recevais le jeune X, un patient venu me consulter avec pas mal de problèmes que nous avons pu régler assez rapidement.

Lors de cette séance, nous avons touché le fond du problème : sa capacité incroyable à rendre complexe et abscons le moindre micro-événement de son existence. Ainsi, il m'expliquait qu'il prenait des nouvelles d'une de ses amies et qu'en lui envoyant un SMS, il avait écrit : j'espère que tu es bien remis. En me racontant cette micro-anecdote, je l'ai vu s'assombrir parce qu'il avait fait une faute d'accord à l'adjectif en ne le mettant pas au féminin.

Benoîtement, je lui expliquai alors qu'il s'agissait d'une faute de frappe ou encore d'une erreur simplement due au mode T9 qui sur les portables vous propose des mots au lieu d'autres. Dernièrement en voulant conclure un de mes messages par "bisous", j'avais ainsi envoyés "biceps" parce que c'est ce que me proposait mon Iphone. Je rajoutai naïvement que s'il était gêné à l'idée qu'on le prenne pour un pauvre type incapable d'accorder un adjectif, il aurait suffi de renvoyer un sms avec juste écrit "remise et non remis" et le tour était joué.

Mon patient chassa cette explication d'un revers de main pour me livrer le fruit de ses cogitations. Il m'expliqua ainsi qu'il avait pensé que le fait de mettre cet adjectif au masculin était peut-être du au fait qu'il voulait désexualiser son amie. Eberlué par ces explications alambiquées, je le laissai continuer ses élucubrations et il poursuivit en m'expliquant qu'en faisant cela, il lui déniait sa qualité de femme mais qu'en fait c'était surtout l'aveu qu'il restait centré sur lui parce qu'il était égoïste et qu'en lieu et place de ses nouvelles à elle, c'est surtout de lui dont il s'inquiétait et qu'inconsciemment il se posait la question à lui même : es tu remis ?

J'aurais pu être gentil et accommodant et démonter patiemment ce rationalisme morbide en lui montrant combien ces explications alambiquées étaient fumeuses et tout juste digne d'un étudiant en sciences humaines de deuxième année. Je n'en ai rien fait parce que lui et moi nous connaissons bien et qu'il apprécie mon franc-parler. Je lui ai juste dit que c'était sa nature de se poser trop de questions et que de temps à autre, il fallait savoir se dire "ta gueule" quand on sentait que l'on travaillait un peu trop du chapeau, que c'était une technique efficace. Et ensuite j'ai juste rajouté : vous êtes intelligent mais parfois vous pensez trop, vous devriez faire apparaître un syntax error quand vous allez trop loin".

Rappelons-nous que l'abus de psychologie nuit à la psychologie et que la branlette intellectuelle aussi fumeuse et séduisante soit-elle n'est en rien une méthode efficace pour aller mieux. Un cigare n'est parfois rien d'autre qu'un cigare disait le grand Sigmund qui s'y connaissait pourtant en branlette intellectuelle alors souvenons nous aussi que parfois une faute de frappe n'est parfois rien d'autre qu'une faute de frappe.

Les hommes sont compliqués n'en déplaise à Florence Foresti.

6 Comments:

Blogger Bisounours said...

Foresti a aussi écrit un sketch sur les filles.......

28/3/11 8:37 PM  
Blogger toto mais euh said...

Oh pardon, mais c'est pas pour dire, 1 femme qui fait des blagues sur les hommes, y'en a qui prennent la mouche, mais nous tout ce qu'on entend... si on devait réagir chaque fois...ben dis donc, on serait pas arrivées. M'enfin, je dis ca, je dis rien moi.
Ben ouais, endure un peu mon petit (tut tut pas crier le psy ;) )

29/3/11 10:50 AM  
Blogger toto mais euh said...

Bon, 1 femme fait des blagues sur les hommes et ça prend la mouche, c'est pas que pas le droit hein, mais bon, nous si fallait qu'on l'ouvre chaque fois qu'un sexiste fait des blagues qu'on trouve pas fun fun on serait pas arrivées...
je dis ça je dis rien, hein...
Ben si endure un peu le psy (tut tut pas crier ;) )

29/3/11 10:53 AM  
Blogger Alex said...

Je vais envoyer cette note à la mère de mon copain, qui étudie la psychanalyse. Elle m'a diagnostiqué une dépression après un lapsus et une relation incestueuse avec ma mère après avoir vu un de mes fonds d'écrans.

1/4/11 12:53 PM  
Blogger oliv said...

Chamfort a écrit dans ses maximes "les hommes seraient trop malheureux si, auprès des femme,. ils se souvenait le moins du monde de ce qu'ils conaissent par coeur"
Sinon madame x conseille lui d'écouter le plus de musique (au cacque) ça coupe un sens !

1/4/11 1:24 PM  
Blogger oliv said...

Et d'ajouter le romand "tout ce que l'Homme sait des Femmes"…………c'est que des pages blanches…véridique...

1/4/11 1:38 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home