14 février, 2011

Travailler en jouant !


Tout le monde connait le test de Rorschach dans lequel on vous analyse en fonction de ce que vous voyez dans tes tâches d'encre. Autant dire que l'interprétation d'un tel test est sujet à caution sans compter tous ceux qui ne verront jamais dans ds tâches d'encre que des tâches d'encre !

Ce weekend lorsque j'ai un peu fait joujou à Millionaire City, je regardais ma ville en train de s'édifier en me formulant mes premières critiques. Comme à chaque fois, je saisis rapidement les règles et je fonce comme ceux à qui l'on disait autrefois : "lisez bien l'énoncé" parce que je ne lisais jamais à fond. 

J'ai donc observé trois villes auxquelles j'avais accès afin de déterminer si l'on pouvait ou non distinguer les personnalités au travers du jeu. Je regrette de ne pas avoir accès à d'autres villes pour tenter de deviner les traits de caractère d'une personne alors que je ne la connais pas ; cela aurait fait un bon test.

La première ville est celle de L. C'est une ville ordonnée dans laquelle deux choses frappent. D'une part, elle est cohérente et on s'aperçoit qu'il y a de la méthode. Les bâtiments sont rassemblés au sein d'enclaves du même types : les buildings avec les buildings, les villas avec les villas et on distingue même une petite enclave parisienne comprenant des immeubles hausmanniens ainsi que quelques monuments typiques. Pour autant la ville n'est pas triste puisque des parcs offrent une verdure qui allège le paysage. La ville hésite entre rigueur absolue et fantaisie plus créatrice. On comprend que le propriétaire de cette ville est quelqu'un de sérieux et d'organisé ne se lançant pas à la légère mais on distingue aussi en toile de fond une sensibilité importante et sans doute retenue. Lorsque l'on sait que cette énorme ville a été réalisée sans aucun investissement de départ, on imagine la somme de travail qu'il aura fallu. Dès lors, la prise de risque est absente, remplacée par une application rigoureuse des règles et un travail acharné. Je dirais que la personne est du type analysante / facilitante.

La seconde appartient à A. et offre une précision mathématique. Aucune place n'est perdue, les routes sont tracées afin de ne perdre aucun cm2 de terrains constructibles. Encore une fois les maisons sont regroupées selon leur type dans des carrés délimités strictement. Mais il n'existe aucune fantaisie, l'organisation est militaire presque carcérale. La place centrale donne l'impression d'une place d'armes entourée de casernements. C'est un camp militaire livré en très peu de temps puisque cette ville ne date que de quelques jours. On imagine un esprit carré et décidé. La règle a été assimilée et respectée à la lettre. Le recours à un petit investissement de départ montre une prise de risque calculée. La ville recèle toutefois quelques jardins discrets. C'est sans aucun doute une personnalité fortement contrôlante que je qualifierais de contrôlante / facilitante qui doit souvent connaître des tensions internes entre une volonté de contrôler et une tendance à donner.

Enfin vient ma ville à moi, elle s'étend de manière désordonnée sur deux terrains et a nécessité le recours à un investissement extérieur pour aller plus vite. On distingue nettement deux types d'organisation. Au nord, là où la ville a débuté, les routes sont tracées n'importe comment et l'on sent que les bâtiments ont été édifiés en fonction des fonds disponibles sans qu'un plan d'occupation des sols n'ait été fixé. On comprend que le constructeur est d'abord parti au petit bonheur la chance sans doute motivé par un esprit de conquêt aiguillé par une rivalité. Il a voulu faire vite et grand. Puis, au fur et à mesure, la logique revient et on distingue que le sud de la ville suit enfin un plan d'occupation plus cohérent. Voyant ses erreurs, le constructeur a tenté de minimiser ses erreurs. Cependant, la ville bien qu'un peu anarchique reste plutôt agréable rythmée par des fontaines et des jardins. Cette ville appartient sans nul doute à un promouvant / facilitant.

Le plus amusant est que ces trois villes ressemblent traits pour traits à leurs propriétaires et sont en cohérence totale avec les professions qu'elles exercent. Finalement Millionaire City en apprend plus sur un individu que bien des tests validés scientifiquement.

Moi, je ne joue pas, je travaille !

3 Comments:

Blogger Orage said...

Dans le premier paragraphe, trois "tâches" qui devraient être des taches.

15/2/11 4:38 AM  
Blogger GCM said...

stoi la tache

16/2/11 11:15 AM  
Blogger moi said...

Revenez !!!

8/3/11 12:15 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home