28 décembre, 2012

L'ami de Lusitanie !

"Visa in the night" Moma, New- York.

Mes poules de luxe, des Bantams de Pékin, pour tout vous dire, avaient faim. Et je n'avais presque plus de grain. Comme, on approche à grands pas du nouvel an et que tout sera fermé, je n'ai fait ni une ni deux et je suis allé fissa acheter du mélange poules dans ma boutique favorite.

Et bien sur, j'ai pris ma Visa parce que j'aime bien la faire rouler de temps en temps. Et puis, ses fauteuils confortables en tissus écossais sont un vrai régal pour mon postérieur tandis que les 35cv de son bicylindre refroidi par air, ont tôt fait de la propulser à la vitesse folle de 60 km/h. Quant à son revêtement tout plastique, il est bien pratique pour charger des tas de trucs. Avec ma Visa, pas de moquettes tachées, non rien que du plastique vaguement caoutchouteux, un coup d'éponge et c'est comme neuf.

Et voici que grâce à ma Visa, je suis devenu l'ami des portugais, ces gens rudes et travailleurs qui savent que l'argent ne se trouvent pas sous le sabot d'un cheval. Finalement, le portugais c'est un peu un lorrain qui se serait spécialisé dans la maçonnerie mais qui ne connaitrait pas grand chose à l'acier. Sinon,  à la base c'est pareil, c'est frugal et travailleur et pas très porté sur la déconne. Mais bon, je ne dis pas cela en tant qu'ethnologue bien entendu ; ce sont juste les fruits de mes réflexions personnelles. Après tout, je ne suis allé que trois fois en Lorraine et jamais au Portugal.
 
Alors comme je m'entends bien avec les lorrains, il n'y avait pas de raison que je ne m'entende pas avec les portugais. Mais tandis que le lorrain peut rigoler à la lecture de mes articles, le portugais s'en tape complètement tout absorbé qu'il est par le travail. Pour séduire le portugais, il en fallait un peu plus que quelques mots sur un blog, il fallait que je lui prouve que j'étais comme lui, un type qui ne rigole pas et qui ne claque pas son blé à tort et à travers. Bref, que j'étais un homme un vrai, de la trempe d'un Lino Ventura ou d'un Gabin et non une arsouille n'aimant que le clinquant.

Alors me voici arrivé au moulin où j'achète mon grain car je fais encore confiance à la minoterie française moi. J'ouvre la porte vitrée du bureau pour prendre commande de mes deux sacs de mélange poules et la petite dame me fait ma facture sur un vrai bloc Rhodia tandis qu'elle calcule le total avec sa machine d'époque, une vraie de vraie avec des chiffres lumineux et un petit rouleau de papier !

Et nanti du précieux document, je me propulse hardiment vers le quai de chargement où l'employé présent semble tétanisé. A l'accent qui l'a, ma sagacité naturelle me fait vite comprendre que c'est un fier lusitanien. Il regarde ma voiture hypnotisé comme s'il n'en avait jamais vu.

Mais bien sur qu'il en avait déjà vu des comme la mienne mais le problème c'est qu'il n'en voyait plus et que moi, je viens de ressusciter sous ses yeux esbaudis, le miracle d'une époque disparue, le paradis des mécaniques simples, fiables et increvables qu'on entretenait pour trois franc six sous. Alors comme il comprend que je suis un peu un spécialise de la Visa, il me dit qu'elle ne doit pas être toute jeune. Je lui réponds qu'effectivement, elle accusé l'âge respectable de trente deux ans mais qu'elle n'a pas dix mille kilomètres. 

Alors là, la vierge serait apparue sous ses yeux que le brave homme aurait été moins étonné. Il veut tout savoir, où je l'ai achetée, à qui et pour combien. Si je décidais de la vendre là, de suite, il me sortirait son chéquier de la Caixa Gera de Depositos et me ferait carrément un chèque de mille euros et moi je me serais fait un bénèf de quatre cents euros tranquillou.

Bien sur, comme je ne suis pas fou mais spéculateur dans l'âme, ma Visa n'est pas à vendre, j'attends juste qu'elle prenne encore plus de valeur pour la céder chez Christie's, un jour qu'ils feront une vente de véhicules de collection.

Et comme l'homme semble sincèrement m'envier d'avoir trouvé une telle merveille pour si peu cher, je décide de faire profil bas, de lui montrer que je ne tire aucune gloire ni fierté de la possession de ma Visa. Et très simplement, je lui explique qu'elle est bien pratique pour servir de camionette.

Dieu du ciel que n'avais je pas dit là. Je vois immédiatement mon nouveau camarade lusitanien hausser les yeux au ciel et m'expliquer qu'une aussi bonne voiture en si bon état, on peut s'en servir tous les jours et pas seulement comme camionnette et qu'il ne faut pas l'abimer. Désireux de me concilier ses bonnes grâces et de maintenir cette amitié de fraiche date, je lui explique alors qu'il a raison mais que je tenais à souligner le côté pratique du véhicule avec son hayon et sa banquette rabattable ! Là, le fier homme de Porto me comprend et acquiesce totalement en me disant qu'à l'époque on savait faire de bonne bagnole, manière rude de souligner que ce n'est pas comme maintenant où l'on vend des merdes bourrées d'électronique qui valent une blinde pour pas grand chose de plus.

Je remonte alors au volant et tourne la clé de contact pour la démarrer. Et voyant qu'il me regarde encore, j'enfonce la pédale d'accélérateur pour lui faire entendre le son si caractéristique du petit bicylindre Citroën ! Par la vitre, je vois l'homme lever le pouce en signe d'aquiescement, comme si ce bruit de moteur si caractéristique était pour lui sa petite madeleine de Proust, le souvenir de temps enfuis, d'une époque où tout était plus simple. Je passe alors la première, négocie le virage et repart vers chez moi, laissant mon nouvel ami lusitanien à ses rêveries.

Merci à toi ami lusitanien dont je ne sais pas le nom, d'avoir ainsi partagé de si précieux instants avec moi ! Toi seul, dur à la tâche et taiseux, aura su distinguer dans ma Visa ce que les esprits moqueurs et superficiels ne verront jamais.

22 Comments:

Blogger GCM said...

Ca fé un bail ke je sui pa venu ici.
Y a pu de commantères !

C passke je vien pu ?

SMS GCM

31/12/12 1:58 AM  
Blogger GCM said...

Ca fé un bail que je sui pa venu !

Y a pu de commantères

C passke je vien pu ?

C pa ma faute, j'été en kours de froncé

31/12/12 2:00 AM  
Blogger GCM said...

Ca fé un bail que j'été pa vien

Et koi ? Pu de commantère !

Ben c ma faute alor !

désoler

31/12/12 2:01 AM  
Blogger GCM said...

Ca fé un bail

Pff y a persone !

Je fé un stage de blog.

Merde

31/12/12 2:02 AM  
Blogger GCM said...

Ca fé

Merde

31/12/12 2:02 AM  
Blogger yxe ygrec said...

La Visa est une honorable brouette. Mais ça n'vaut pas la BX Évasion diesel modèle 92, non mais !

31/12/12 3:17 AM  
Blogger philippe psy said...

@GCM : ah te r revoilà, ça me fait plaisir, il ne manque plus que le petit.
@Yxe : la BX évasion diesel elle est trop chère !

31/12/12 11:36 AM  
Blogger yxe ygrec said...

900 néo balles on l'a payée, notre BX. Que demande le peuple ? Et on fait TOUT avec. Enfin presque. Et plutôt mourir que de la vendre, et carrément vice versa !

31/12/12 4:00 PM  
Blogger philippe psy said...

En break elle était superbe la BX mais bon, là ça fait un peu rupin tout de suite ! :)

31/12/12 4:22 PM  
Blogger yxe ygrec said...

[quand j'pense que c'est un mec qu'a deux bagnoles qui me dit ça...]

(n'empêche que ma BX elle a QUATRE pneus vachement plus balèzes que ceux de sa misérable Visa, et DEUX cylindres de plus)

31/12/12 5:02 PM  
Blogger olaf said...

J'avais une une GS break, impeccable pour dormir à l'arrière. Manque de bol je l'ai cassée un jour de neige sur route glissante.

Ma Golf VW 140 cv actuelle est très bien, silencieuse, bonne tenue de route et finition, sur la neige l'ABS et l'EPS marchent bien.

1/1/13 3:10 PM  
Blogger olaf said...

Sinon, mon père a eu des break BX, pas mal même si la forme était nulle, mais aussi une R 30, de la vraie bonne caisse, et une XM break, sièges en cuir, SVP, du confort top.

Il en est à une citroen Picasso, c'est dire la décadence.

Ma prochaine sera une BMW ou une Alfa Roméo, les italiens et les allemands savent ce que c'est une ligne.

Bonne année à votre blog qui me fait bien rigoler et m'instruit en même temps. Un vrai sens de l'observation que j'apprécie.

Salutations à votre épouse corse.

Je me suis toujours bien entendu avec les corses, des vrais pince sans rire à qui on ne la raconte pas.

1/1/13 8:17 PM  
Blogger yxe ygrec said...

@ Olaf

La BX break est d'une hideur telle, qu'elle fait mal aux yeux. Mais comme chameau increvable et soute à bordel, c'est dur de trouver mieux. On croise les doigts pour qu'elle nous tienne une bonne vingtaine d'années de plus et que la clique des hygiénistes biomormons, ne nous oblige pas à foutre notre poubelle à roulette chérie à la casse.

...et la bonne année à tout le monde (ou presque) !

3/1/13 10:59 PM  
Blogger Laurence said...

GCM jkiff tro tai come !!

moi jé fé un stage de filozofi et jé apri plin de bèl chauze par egzanple "plu on cour vite moin cé louin"

7/1/13 7:24 PM  
Blogger Laurence said...

bonané kon mème

7/1/13 7:26 PM  
Blogger GCM said...

Laurence,

Je ne comprends pas le dialecte que tu emploies !

Bonne année à toi Laurence, tous mes voeux de santé, prospérité, et éventuellement, de sexe avec des animaux.

8/1/13 2:03 PM  
Blogger ☆•.¸.Mildred.¸.•☆ said...

JE SUIS PORTUGAISE, CHUIS PAS POILUE ET J'AIME RIGOLER DE TOUT MAIS PAS AVEC N'IMPORTE QUI!!!
MWAF MWAF MWAF!

MEILLEURS voeux à la Visa...aussi;o)

10/1/13 6:43 PM  
Blogger ☆•.¸.Mildred.¸.•☆ said...

ET J'AIME PAS LES FÔTES D'ORTAUGRAFE!
C'est pas "A l'accent qui l'a" mais "À l'accent qu'il a" parce que si "il" était "elle" ça donnerait: "À l'accent qu'elle a"!!!

***
À la revoyure et encore BONNE année****

10/1/13 6:47 PM  
Blogger ☆•.¸.Mildred.¸.•☆ said...

Et l'air rude, qui c'est qui l'a maintenant?
MWAF MWAF MWAF MWAF MWAF!
Bon, allez sans rancune!
Suis sûre que vous avez de l'humour aussi;o)

***
BIZZZZZZZZZZ****

10/1/13 6:49 PM  
Blogger ☆•.¸.Mildred.¸.•☆ said...

En réponse à GCM, et je profite pour lui dire la grande admiration que j'ai pour ses écrits,
j'avoue que ça faisait un bail que je n'étais pas venue par ici!
Le fait est que lorsqu'on ne commente nulle part, on se fait oublier et pis ché toute;o)
Bon allez, cette fois-ci je m'en vais voir ailleurs.
C'est pas tout, mais j'ai pris beaucoup de retard dans mes visites blogosphériques pour cause de fatigue due à une bonne crève! Atchoum!

***
BISES à vous deux...d'une portugaise déracinée et replantée en Lorraine****

10/1/13 7:00 PM  
Blogger GCM said...

Merci Mildred,

J'ai beaucoup d'admiratrices, et même si j'adore les portugaises, tu ne m'auras pas !

11/1/13 3:53 PM  
Blogger Laurence said...

@GCM : il est totalement inutile de t'opiniâtrer à employer un langage soutenu à mon égard, je ne sais ni lire ni écrire !

11/1/13 5:25 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home