22 juin, 2014

Incroyable, où j'apprends des trucs fous !


Alors que je vous raconte un peu ma vie ! quand j'étais tout petite, je lisais tout le temps, de tout, des trucs bien et des conneries. Dans les trucs bien entre autre, il y avait l'encyclopédie Larousse dont je prenais les volumes les uns après les autres et que je feuilletais au hasard. Autant, j'étais un élève très moyennement impliqué, autant j'étais super concentré quand je lisais.

En revanche, j'étais aussi très éclectique et lisais tout un tas de daubes sans nom. Il m'arrivait même de demander de l'argent à ma mère pour aller acheter Pif Gadget. C'était à chaque fois l'enfer parce que ma mère ne voulait pas qu'on file du blé aux cocos. Eh oui, Pif le chien sous ses airs bonasses était un putain d'agent rouge, un fieffé membre du KGB ne désirant qu'une chose : nous réduire tous en esclavage, nous fourguer des Ladas, nous faire bosser dans un kolkhoze ou des Kombinat crasseux. 

Et comme ma mère aimait bien les Mercedes et les Alfa-roméo, le communisme ce n'était pas trop son truc. Il était donc hors de question que notre bél finisse dans les poches des gens de la Place du Colonel Fabien pour ensuite être rapatrié à Moscou où il financerait des goulags. Mais bon, j'ai eu des Pif Gadget, même que j'ai eu les pois sauteurs mexicains dont tous les mecs de ma génération se souviennent. 

Bref, je lisais beaucoup et de tout, du meilleur et du pire. C'est sans doute parce que j'avais une très bonne vue et pas de culs de bouteille sur le nez et que je ne lisais pas que des trucs sérieux que je n'ai pas fait l'X ou bien l'ENS. Sinon, aujourd'hui croyez moi, je ne tiendrai pas un blog comme celui-ci. Mon épouse se pavanerait en montrant son solitaire et en disant que j'ai une "grosse situation". Salauds de communistes, si je ne suis pas associé chez Accenture c'est de leur faute : tout ça à cause de Pif le chien !

Mais pourquoi vous parler de tout cela ? Ah si simplement parce que cette marotte ne m'a jamais quitté. Je lis toujours beaucoup, tout le temps, partout. Par exemple je lis aux toilettes. D'ailleurs puisque je suis ici et que j'y écris souvent pour ne rien dire ou pas des choses intéressantes, j'ai assisté voici deux semaines à un échange prodigieux. Madame T. se plaignait que son ingénieur de mari lise aux chiottes et mon épouse, pluôt que de se taire, de répondre "ah oui, Philippe est pareil". Mais putain est-ce que cela regarde Madame T. ce que je fais aux chiottes ! 

Ceci dit, l'ingénieur se contente de Télé7jours alors que moi j'ai une vraie littérature-chiotte. Voici quelques temps par exemple un médecin m'avait adressé une patiente ayant déjà publié et bien j'ai lu tout son roman le cul calé sur les gogues. Bien sur quand je lui ai dit que j'avais apprécié son livre je ne lui ai pas dit où je l'avais lu. J'ai préféré la laisser penser que je l'avais dévoré place de la Sorbonne. C'était un parfait bouquin à lire aux toilettes, pas trop mal écrit mais pas tellement prenant non plus et permettant de le lire par tranches de cinq minutes. Peut-être que son éditeur aurait du faire mettre un bandeau "spécial gogues" sur le livre pour augmenter le tirage !

Sinon, je lis aussi affalé sur mon canapé quand je regarde la télévision. Ce qui fait que toutes les cinq minutes, je demande : qu'est ce quis 'est passé ?". J'ai beau jouer le beau et faire croire que je peux mater la télé et lire mais en fait, je me concentre pour lire et je rate des trucs quand c'est un film. Alors sur ma tablette j'ai perpétuellement quarante onglets ouverts sur Firefox et je navigue de l'un à l'autre. Une fois encore, je lis des trucs sérieux ou pas. Dans les sérieux, ce sont souvent des trucs de politique ou d'histoire. Sinon je me bloque sur Le bon coin et je mate des annonces de bagnoles ou de bécanes comme un gros blaireau.

Et bien sur, je lis wikipédia comme quand j'étais petit et que je taxais les volumes de la grosse encyclopédie. Et là, je navigue de liens en liens, lisant tout et n'importe quoi. Comme j'ai bonne mémoire, je me souviens assez bien des trucs. Parfois cela me permet d'avoir une minute de gloire comme le soir où quelqu'un me parlant d'un lac d’Auvergne, j'eus la gloire de lui dire qu'il était méromictique. Et comme l'ignare me pressait de lui expliquer pourquoi je connaissais cela, j'eus le plaisir de lui dire que parmi mes marottes nombreuses je comptais la limnologie

Et voici qu'il y a quelques jours, parti de je ne sais où, je m'intéressais subitement aux dessinateurs. Enfin, c'est de liens en liens que j'arrivais sur ces pages et les noms m'évoquant des souvenirs de jeunesse, je cliquais et j'appris donc que le dessinateur de Placid et Muzo, se prénommait Jacques Nicolaou et était né à Chatenay-Malabry tout près de chez moi.

Bon Placid et Muzo était une bande dessinnée assez naze dont les gags frisaient le grotesque et le dessin l'amateurisme. De plus, c'était publiqué dans Pif gadget, le journal de cocos dont je parlais ! Mais, bon négociateur, je parvenais tout de même à taxer de temps à autre les trois francs que cela coutait pour m'offrir un Placid et Muzo poche ! C'était de petits bouquins carrés présentant une histoire par page se terminant toujours par un gag stupide. C'était con mais même si je n'appréciais pas vraiment, comme je lisais vite, parfois je n'avbais que cela à me mettre sous la dent chez le marchand de journaux, alors je faisais la vie à ma mère pour qu'elle m'en achète.

Et là, en lisant l'histoire du dessinateur et ces héros, j'apprends que Placid est un ours noir tandis que Muzo serait un renard. Placid moi, j'ai toujours cru que c'était uen souris, une sorte de grosse souris, une sorte de copie de Mickey dessinée par un mec pas doué en dessin justement. Alors comme j'étais persuadé que ce gros con de Placid était uen souris, j'en avais déduit que Muzo était un écureuil !

Entendons-nous bien, je sais différiencier un renard d'un écureuil et je trouvais que Muzo avait plutôt une dégaine de renard. Mais bon, comme il faisait la taille de la souris à côté de lui, je m'étais dit que le mec avait juste raté son dessn d'écureuil comme il avait raté celui de sa grosse souris. Parce que je trouvais cela con qu'un renard, si Muzo en était bien un, fasse la taille d'une souris ! J'avais beau être tout petit, on ne me la faisait pas et j'avais le sens des proportions moi ! Ce que j'avais sous les yeux, les deux personnages abrutis dont je lisais les gags idiots ne pouvaint être qu'une souris obèse  et un écureuil mal dessinés !

Mon cul oui ! Voilà ce que Wikipédia m'aura appris : Placid est un ours noir et Muzo un renard. Et en plus, j'ai vérifié sur plusieurs sites, vous pouvez me croire. Bon, maintenant, il ne me reste qu'à trouver le moment ad hoc pour sortir ma science. Après tout, j'ai bien réussi à placer "méromictique", il n'y a pas de raison que je n'assène pas un jour à la face d'un crétin que Placid est ours noir et qu'il peut vérifier et qu'on peut même parier !

Sur ce, je vous quitte là, maintenant que ma mission est remplie. Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout. Je me sens un tout petit peu coupable de vous avoir pris autant de temps pour lire un article si long et présentant finalement peu d'intérêt. Mais qui sait, je n'étais peut-être pas me seul à me méprendre sur Placid ! Si j'ai pu vous rendre service, j'en suis ravi ! Peut-être que demain, les langues se délieront dans les bureaux.

- Dis tu sais pas, en fait Placid c'est pas une souris, c'est un ours noir ! 
- Ah bon, t'es sur ?
- Ouais et Muzo un renard !
- Putain, c'est pas un écureuil lui ?
- Nan, c'est un renard !
- Mais c'est super mal dessiné comme personnages.
- Ben oui, mais c'était pour les gosses des communistes, autant dire des fils d'ouvriers, alors ils allaient pas prendre des stars.
- Non, et puis les bons dessinateurs c'est cher !
- Enculés de communistes ! En tout cas merci pour l'info.

Putain ce gag désopilant !

11 Comments:

Blogger Vlad unrâleurdeplus said...

Me voilà traumatisé par ces révélations tardives

22/6/14 9:01 AM  
Blogger menvusa gerard said...

Vous allez rire! Je suis justement en train de vs lire assisse sur le trone:))!! C surement parce que vos articles st nuls a chier!!

22/6/14 9:26 AM  
Blogger menvusa gerard said...

aaahhh PIF, Mickey, Picsou et tous les autres;;;;toute mon enfance! je lisais ça en boucle dans ma chambre au fin fond de mon HLM, ces cages à lapins comme disaient mes profs, construites spécialement pour les socialistes, les communistes, les immigrés etc.. enfin les pauvres quoi!!on faisait la collection de tous les gadgets avec ma sœur, on avait même eu le sou fétiche de Picsou!! le rêve!, pendant quelques temps je me sentais presque riche! qu'est ce qu'on est con quand on est gamins et en plus issus de milieu d'ouvrier! on croit qu'un jour on réussira; qu'on se sortira de cette merde, qu'on quittera notre campagne limousine pour aller à Paris et que là bas qql'n nous tendra la main et que notre étiquette de pauvres gens nous lâchera la grappe;que les gens finiront bien par voir que ce n'est pas parce qu'on vient des banlieues et que nos parents sont ouvriers que l'on ne vaut rien! mais non, utopie! en guise de main tendue, vous n'avez en face de vous que des rapaces de psy bavant sur vous en matant vos cuisses
( eux issus de milieu de familles de droite, qui ont eu la chance d'avoir des parents friqués pr leur payer leurs études et leurs permettent de rester sur les bancs d'écoles, leurs gros culs visés sur une chaise à étudier comment rendre fous de pauvres patients qui n'ont rien demandés pr ensuite les refiler à leurs potes Psychiatres..alors, je me suis dis, ma fille si tu ne veux pas qu'ils te rendent fous ts ces enculés, sois plus intelligente qu'eux et manipule avant d'être manipulée; alors j'ai pas encore la fortune de Picsou mais je dois avouer que pour l'instant je ne m'en sors plutôt pas mal...que voulez vous qd on est pas née sous la bonne étoile, on se démerde comme on peu;)quitte à vendre son âme ou donner son cul au diable!
ps: vous trouvez pas que PIF il avait les oreilles d'un marcassins??!!

22/6/14 11:06 AM  
Blogger Le Touffier said...

Perfidie de la propagande communiste !

Annoncés des semaines à l'avance, les Pifitos me faisaient supporter les innombrables gadgets sans intérêts offerts habituellement, des Pifitos magiques qui devaient s'animer à la chaleur d'une lampe, venus d'une contrée gardée secrète. J'attendais les Pifitos comme on attend son premier baiser.

Et là, paf, le grand jour est arrivé, frénétique, affolé, c'est-à-dire maître de moi et masquant toute manifestation émotionnelle qui aurait faire déjouer mes plans, je me précipite, tel Droopy sous Valium, chez le libraire pour tomber sur "le pois sauteur du Mexique". Putain, et où sont les Pifitos ? On ne badine pas avec un truc aussi vital. Tenaillé entre la peur de l'épuisement des stocks de la librairie et le besoin de vérité, je fis plusieurs aller-retours pour compulser les précédents numéros de Pif-Gadget et me convaincre que les Pifitos et les Pois Sauteur du Mexique partageaient une essence commune. Je me suis senti trahi.

Le couteau de Rahan. Pareil. Un couteau taillé dans de l'ivoire de Mammouth, un couteau de lancer qui touche sa cible sans faillir, tigre à dent de sabre ou membre du Kominterm. Je me doutais bien que, le Mammouth se faisant rare dans nos banlieues, un ersatz y serait substitué. Mais, merde, un manche plat ! Une merde de manche plat ! Dans aucun dessin de Cheret le doute n'est possible, le manche est rond, le tranchant taillé comme une plume d'oie ou un cure-dent. Trahison.

De toute façon, après l'émerveillement de donner la vie à mes Pifitos par la chaleur d'une lampe de bureau, je finis par en écraser un. Il s'agissait du jour de la rentrée des classes que j'avais négligé. Depuis lors, non seulement je ne crois plus à la propagande communiste, mais chaque fois qu'un malheur aussi traumatisant que la mort d'un Pifitos me frappe, je me pose toujours la question suivante : où devrais-je me trouver en réalité à l'instant présent ?

C'est pour ça que j'ai lutté contre l'univers soviétique de toute ma rage en me refusant à me procurer le numéro de Pif-Gadget qui offrait "l'herbe magique", un truc qui devait pousser comme du chiendent même sur un balcon de pauvre. M'auront pas trois fois.

Les Pifitos furent plus efficaces pour effondrer l'électorat communiste que les discours de Georges Marchais. En tout cas chez moi.

22/6/14 12:26 PM  
Blogger menvusa gerard said...

"Quand j'etais petite...??
Votre animus vous perturbe a ce point la phil??

22/6/14 1:19 PM  
Blogger Adès Rahmani said...

Je comprends bien vos problèmes de proportions... Une souris et un écureuil.... trop mignon!

22/6/14 7:30 PM  
Blogger chaton said...

Un ours noir c'est plus placide qu'une souris. Toujours à courir dans tous les sens, ces bestioles.

22/6/14 10:04 PM  
Blogger V. said...

Placid et Muzo, Nounours et le marchand de sable, ce que c'était glauque tout ça ...

23/6/14 12:32 PM  
Blogger Celane Tregardepa said...

C'te révélation.

Je n'aurais jamais imaginé que Placid soit vraiment censé représenter un animal existant: c'est quoi cette difformité physique qui lui allonge le museau? La MDPH est-elle saisie du dossier?

Maintenant, je vis dans l'angoisse d'apprendre que Donald ne serait pas vraiment un canard. Que le père noël n'existe pas. Que Roubaix est bien une vraie ville dans laquelle des gens vivent.

C'est malin.

Seph, sans déconner, un ours?

26/6/14 4:30 PM  
Blogger menvusa gerard said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

27/6/14 2:29 PM  
Blogger El Gringo said...

Un tiers a récemment utilisé votre mot de passe pour se connecter à votre compte Google.

Nous avons bloqué la tentative de connexion dans l'éventualité où il s'agirait d'un pirate informatique essayant d'accéder à votre compte. Veuillez examiner les détails de la tentative de connexion :
mardi 17 juin 2014 02 h 58 UTC
Adresse IP : 207.248.38.66
Position : Monterrey, Nuevo León, Mexique

Si vous n'avez pas effectué cette tentative de connexion, cela signifie peut-être qu'un tiers essaie d'accéder à votre compte. Nous vous conseillons de vous connecter à votre compte et de réinitialiser votre mot de passe immédiatement.

Réinitialiser le mot de passe

Cordialement,
L'équipe Comptes Google


Et voilà, ils t'envoient un SMS pour vérifier que c'est bien toi mais si t'as laissé ton phone perso en France (histoire de ne pas en trimbaler deux), t'es niqué: plus de commentaires possibles jusqu'à ton retour... :-(

28/6/14 3:42 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home