29 juin, 2014

Peopolization et tolérance !


Jean Sablon et moi au Stade de France !

L'intérêt d'avoir quelques notables, personnes connues voire quelques peoples dans sa clientèle c'est qu'on peut jouer le crevard et être invité un peu partout comme si l'on était soi-même un people. Pour moi, lorsque cela arrive, c'est l'heure de gloire, la minute de vraie vie, l'instant magique qui me sort de ma médiocrité et qui me fait dire que j'ai beau rouler en Visa, je ne suis pas n'importe qui quand-même !

Vendredi soir, j'étais ainsi au Stade de France. Comme j'avais plusieurs places, j'ai emmené Lapinou et sa copine Lison et puis Jean Sablon, parce que lui, il ne fait jamais rien et que c'est un peu un dalleux et que boire et bouffer à l’œil, il aime bien.

Pendant que les fans avaient passé la nuit sur place pour espérer avoir une bonne place sur la pelouse, moi je suis arrivé juste à l'heure en retirant les places à mon nom. Et on nous a bien précisé de mettre les bracelets noirs. A peine passés le contrôle de sécurité, effectivement une jeune nana avisant nos bracelets s'est chargée de nous emmener dans les tribunes.

Le plus rigolo c'est quand deux nanas m'ont demandé comment on faisait pour avoir ces bracelets et moi j’ai juste répondu que je n'en savais rien et que c'était mon attachée de presse qui réglait les détails en désignant la petite Lison. Putain quel gros con je peux être quand je m'y mets ! Heureusement que je suis un obscur parce que sinon j'aurais la grosse tête et que j'organiserais sans doute mes anniversaires à la Voile rouge en prenant une douche au champagne ! De toute manière, l'établissement étant fermé, je ne regrette rien ! Mais bon, croyez-moi avec de l'argent et de la notoriété, j'aurais fini socialiste ! Plein aux as et sans vergogne, j'aurais maltraité ma femme de ménage en défendant les sans-papiers, j'aurais milité pour l'élection de Hollande tout en optimisant ma stratégie fiscale.

Moi qui ne suis rien, j'aime bien observer les nantis et les puissants et notamment les fameux peoples. Ils sont rigolos à regarder. Comme la place grouillait de gens connus, c'était assez drôle d'observer ces gens en buvant du champagne. Jean Sablon et moi étant parfois un peu langues de putes, du fait de notre anima qui nous fait nous comporter comme des mégères, on s'étonnait que Machine fasse si vieille alors qu'à la télévision elle soit bien et on trouvait que Truc devait mentir quand il assure avoir arrêté la picole. Quand à Chose, je veux bien me faire dentelière s'il ne prend pas de coke ! Désolé de ne pas citer les noms mais je suis déjà sous contrat avec Closer !

Et puis le plus rigolo, c'est de voir ces gens ayant au minimum mon âge mais le plus souvent dix à vingt ans de plus tenter de jouer les djeuns alors que ça ne rime à rien. Moi cette attitude me fera toujours penser à Pierre Richard dans Les Compères expliquant à Depardieu qu'il sait parler aux jeunes et entrant en disant "cool la basse, chouette la rythmique" avant de se prendre un coup de boule. Vous voudrez bien me pardonner mes piètre références cinématographiques au passage. 

Mais bon, mon père qui est né en 1929 et a connu le phénomène Zazou dans les années quarante ne me fout pas la honte en s'attifant avec une veste trop grande et en swinguant en marchant ! Il a su vieillir dignement. Putain, pourquoi quand ces péquenots abordent la soixantaine, s'obstinent-ils à se balader habillés en noir, mal rasés, les mains dans les poches, en se dandinant comme des ados désœuvrés. Je lance une question, comme ça rapidement, à la hâte : les peoples seraient-ils globalement des trous du cul immatures ? 

Jean Sablon et moi, on était venus comme d'habitude. Pas d'efforts particuliers ! Pas de jeans slims noirs ni de casquettes ! Un bon jean acheté au supermarché du coin faisait l'affaire ! Jean sablon avait même une petite liquette en coton, le genre de chiffon vendu 10 euros sur un marché de campagne, ce qui ne l'a pas empêché de jouer le beau et de choper comme un grand. Comme quoi, la classe, on l'a ou pas et c'est pas des frusques de marque qui changeront la donne. Y'a des trucs que l'argent n'achète pas !

A ce propos et pour conclure, j'ai souvent des commentaires qui me reprocherait un certain sexisme ce qui est bien sur faux parce que chacun sait que je suis super tolérant et d'ailleurs Manuel Valls est mon ami sur Facebook. Mais cela ne suffit pas et c'est ainsi, que dernièrement encore, une fâcheuse semblait déceler dans mes propos le germe ténu d'une probable homophobie latente à cause de mon article sur les limites de l'animus ! Putain, qu'est-ce qu'il ne faut pas lire quand même ! A tous ceux là, ces flics de la pensée qui passent leur temps à chercher des poux dans la tête des autres, je voudrais dire qu'il y a soixante-mille personnes, que dis-je des témoins, qui nous ont vus, Jean Sablon et moi chanter à tue-tête "3ème sexe". Alors si c'est pas une preuve ça ! Je n'y comprends plus rien.

Et on se prend la main
une fille au masculin
un garçon au féminin
et eux ne valaient rien
et on n'en a plus besoin
3ème sexe, Indochine, Paroles Nicolas Sirkis

11 Comments:

Blogger Adès Rahmani said...

A mourir de rire! Ai bien aimé l'egratinage des socialos et des flics de la pensées... Tout à fait d'accord avec vous.

30/6/14 1:00 PM  
Blogger Lucie Trier said...

La Police de la Pensée, la vraie, n’aime pas la contradiction et chérit la censure. Au lieu d'opposer raison, elle opposera discrédit et hontitude. N'est-ce pas ? Surtout envers ceux qui lui cherchent des poux dans la tête ;)

Par contre, je veux bien li péter sa tête à ton anti-homophobe, mais je crois qu'il a disparu. Je l'attends, moi j'aime ton esprit 80's.

1/7/14 1:03 PM  
Blogger Lucie Trier said...

La Police de la Pensée, la vraie, n’aime pas la contradiction et chérit la censure. Au lieu d'opposer raison, elle opposera discrédit et hontitude. N'est-ce pas ? Surtout envers ceux qui lui cherchent des poux dans la tête ;)

Par contre, je veux bien li péter sa tête à ton anti-homophobe, mais je crois qu'il a disparu. Je l'attends, moi j'aime ton esprit 80's.

1/7/14 1:03 PM  
Blogger Bernard Sanz said...

Et vous êtes allé voir qui au stade de France ???

1/7/14 9:01 PM  
Blogger V. said...

@Adès : mourir de rire, excellente idée. Allez, passez à la pratique maintenant !!
;-)

4/7/14 1:34 PM  
Blogger BEBOPER said...

Excellent ! On ne rit jamais assez de ceux qui ne nous donnent pas envie de rire...

4/7/14 4:12 PM  
Blogger Adès Rahmani said...

@V... comme Vipère?

5/7/14 2:49 PM  
Blogger V. said...

@Adès : try again ;-)

5/7/14 11:16 PM  
Blogger Adès Rahmani said...

@v: why not?

6/7/14 10:36 AM  
Blogger Adès Rahmani said...

@v: oups! j'ai rahmani ma fraise!

6/7/14 11:15 AM  
Blogger Lopez Marie said...

Bonjour je cherche un thérapeute pour un trouble borderline pourriez vs m'aider svp?

26/8/14 4:14 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home