08 décembre, 2014

Plein d'articles !


Alors là, ne m'en voulez pas si je n'ai pas écrit la semaine passée mais j'étais en Corse. Et SFR n'étant pas accessible dans le coin, pas la peine de songer à téléphoner ni à écrire. J'étais coupé du monde. Il m'aurait fallu faire dix kilomètres sur la route de la mort (la D147) pour retrouver une antenne et me connecter au réseau. En attendant mon retour parmi les vivants, je me suis nourri de châtaignes glanées sous les arbres et de cochons sauvages que j'ai tués à la main comme Rahan.

Assis à califourchon sur une basse branche d'un pin Laricio je me suis jeté sur un mâle que j'ai égorgé avec mon coutelas d'ivoire. Ensuite, après l'avoir écorché, je l'ai ramené avec les sacs de châtaignes sur l'âne et je suis rentré au village. Une fois de retour, j'ai bien sur tanné la peau pour m'en faire une couverture parce que les nuits sont fraiches.  Moi qui rêvais de vie érémitique une semaine auparavant, j'étais servi.

En plus, il a plu tout le weekend et il y a eu plein d'orages tant et si bien que la route de la mort était impraticable du fait des éboulis. Et hop, obligé d'annuler le vol et d'en prendre un le soir. Putain, j'aurais du épouser une beauceronne. Paris-Chartres, c'est quatre-vingt kilomètres par l'A11 ! Le cul calé dans le cuir de ma Jaguar et en à peine une heure, c'est torché et on aperçoit les flèches de la cathédrale.

Et comme c'est tout plat la Beauce, on ne risque pas les éboulis ! Bon, bien sur je n'ai rien dit à mon épouse parce qu'elle est susceptible comme la plupart des corses et que je n'ai pas envie de me retrouver à m'expliquer avec ses cousins Ange et Dominique à propos des mérites comparés de l'Eure-et-Loir et de la Haute Corse. 

Il y a des discussions qui ne mènent à rien de toute manière. Et puis, Ange et Dominique ont des notions très succinctes de géographie. Pour eux, la Russie commence à Bastia, la Suède au cap corse et l'Afrique à Ajaccio. Et ils ne voient pas pourquoi on irait à New-York alors qu'on trouve tout à Ponte-Leccia ou au pire à Corte si on veut faire de la route.

De retour dans le monde moderne, j'ai évidemment reçu mes patients toute la semaine et j'ai eu mille idées d'articles. Bon, peut-être pas mille mais sans doute cinq ou six. Et me voici aujourd'hui lundi incapable de me rappeler de ce que je voulais vous dire. Plus aucune idée de ce que j'avais envie d'écrire. Mon cerveau est vide. 

Je vais me faire un café, fumer une clope et tenter de me souvenir de ce que j'avais envie d'écrire. Si ça revient, je repasse. Sinon, ce sera la semaine prochaine. Tant pis. C'est comme ça. En totu cas, ma mère avait tort quand elle me disait que je perdais mon temps à lire Rahan et que je ferais mieux de m'intéresser à mes devoirs. Rahan pour ma génération c'était le b.a.-ba de la survie. En plus, Rahan avait beau se balader presque cul nu armé de son seul coutelas et de son collier en dents de tigres, n'empêche qu'il était aussi ouvert d'esprit qu'un philosophe des lumières.

Rahan m'aura appris à chasser le cochon sauvage et à devenir plus humain !

Gâa semble aussi borné que le Gringeot ! Gâa doit être né sous le signe du taureau à mon avis ! Quand le Gringeot s'opposera à moi je lui dirais "Arrête un peu, on dirait Gâa".

4 Comments:

Blogger Adès Rahmani said...

Je retrouve mon cochon sauvage de Sardaigne ( l'Australie pour votre belle-famille) qui m'a fait grimper sur la table de pique-nique comme seul refuge... Et oui y'avait pas Rahan dans les parages!

9/12/14 10:42 PM  
Blogger Le Touffier said...

Bonjour Monsieur Philippe,

Si cela peut vous aider j'ai gardé les titres en mémoire :

- Ne dites pas à mon père que je suis psychothérapeute libéral, il me croit fonctionnaire au Quai d'Orsay !

- Un notaire tué par une grenade offensive, tirons cela au clerc !

- Fiche Meetic pour les Nuls - Marcassin cherche Bécassine !

- C'est ma cousine !

- Jung, réveille-toi, ils sont devenus fous !

- Ce qui ne se voit pas n'existe pas - l'IRM pour les Nuls !

- Le Jazz et la Zaz !

- Interlude !

Amicalement,

Ne me remerciez pas c'est tout naturel, l'influence Corse incite à la sieste, il faut savoir la respecter, et comme le dirait Ocatarinabellatchitchix, "c'est qu'il est sacré chez nous le sommeil d'Osterlix !"

13/12/14 4:20 PM  
Blogger Le Touffier said...

Cher Monsieur Phillipe,

Suite à vos nombreux retards accumulés sans vergogne, la rédaction vous rappelle les prochaines échéances de vos publications, titres et rubriques.

Firmin Didot, dis donc !
(Capricorne et sénescence)

Mets ton droit ou j'ai mis mon doigt !
(Adultère)

Mon culte ! Mon Commode !
(Auto-vénération)

La main de Fatima dans la culotte d'un Zouave !
(Jésus va mieux)

Silicone et Rédemption !
(Nabilla)

Ta meuf c'est une caille-ra !
(Féminisme, progrès)

Napoleon ! Tarte au citron !
(Couple, Diplomatie)

La touffe au Touffier !
(De Gaulle, Narcissisme)

Enculés !
(RER B, Gendarmerie Nationale, Facteurs, Médecins, Fonctionnaires, Rom, Niaquoués, Tatas, Tat)

Chéri, refile-moi tes microbes !
(Gringeot, Gay Pride)

Et mon cul c'est du poulet ?
(Rapport à l'autorité, Psychopathie, Pauv' Juliette)

Un socialiste heureux !
(Délires, Neuroleptiques)

L'arnacoeur !
(Jean Sablon)

Interlude !
(Petit train)

En vous souhaitant bonne réception, nous vous prions de croire, cher branleur, à l'assurance de nos salutations distinguées.

13/12/14 6:36 PM  
Blogger El Gringo said...

Tous ceux qui n'appartiennent pas au clan du Gringeot sont des ennemis!

Et tiens-le toi pour dit...

15/12/14 7:54 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home