04 décembre, 2015

Qu'a-t-il voulu dire ?



J'ai parfois une patientèle bien trop intelligente pour moi ! Parfois, certains me sortent de ces trucs terribles. Ils me balancent une phrase comme ça, comme si c'était une évidence que je doive comprendre immédiatement alors que pour ça reste aussi abscons que du chinois. Ce n'est pas que je sois plus con qu'un autre mais quand on me parle comme le sphinx, moi ça me bloque. Dans ces moments là, je regrette mes ingénieurs. Au moins avec eux, tout est simple ! 


Par exemple tout récemment, un patient qui vit loin dans les montagnes THQI, c'est à dire le mec, très très très intelligent, me parle d'un truc avant de me balancer d'un air entendu : "j'adore ce proverbe japonais qui dit que l'homme et la femme qui se sont baignés ensemble seront toujours bons amis".

Là, je suis resté un peu interdit. Bien sur, face aux patients, le truc c'est de toujours feindre qu'on comprend tout, sous peine de passer pour un gros con. Et croyez-moi, dans ma profession, être un gros con n'est pas vendeur. Autant un élu peut-être un gros con, même le roi des cons, cela ne handicapera pas sa carrière, pourvu qu'il ait la bonne formation de base ou les bons réseaux. Pour les psys, être un con c'est rédhibitoire à moins de vouloir faire carrière dans le secteur public moins exigeant. 

J'ai donc fait bonne figure en prenant l'air pénétré du mec qui goute tout le suc de ce proverbe japonais. Mais en fait, dans ma tête, je me demandais ce qu'il avait bien voulu dire, ce que pouvait bien signifier ce proverbe japonais. Je savais déjà que le Nô, le Kabuki et les Haïkus me faisaient chier et que je n'étais donc pas très versé dans la culture japonaise. J'ai donc découvert que les proverbes du pays du soleil levant m'emmerdaient tout autant. C'est un fait.

Mais je ne saisissais toujours pas pourquoi un homme et une femme qui se sont baignés ensemble seront toujours bons amis. Déjà, moi je suis plus douche que bain parce qu'un bain c'est long et que macérer dans sa crasse c'est pas génial. Bon, j'ai déjà pris des bains c'est sur, avec un bon livre et des clopes pourquoi pas. Cependant, j'occupe déjà un certain volume et bien que je possède une baignoire de bonne taille, je ne me vois pas à deux dedans. 

Ceci dit, les japonais ont sans doute de plus grandes baignoires, des trucs collectifs dans le genre spa nordique. Moi, j'aime pas trop ce genre de trucs. J'y suis allé une fois dans une salle de sport. En fait, je suis allé une fois dans une salle de sport qui proposait aussi un spa. Je n'y ai pas foutu les pieds parce que je me suis imaginé que tout le monde devait baiser dedans et que je n'avais pas envie de macérer dans un bain de sperme de sportifs !

Mais bon, l'image était bonne, le spa, le grand bain collectif où je pouvais imaginer qu'un mec et une gonzesse se baignent ensemble. Et alors quoi ? En quoi, se baigner dans un spa fait d'un homme et une femme de bons amis ? Déjà, je suppose qu'ils le sont un peu parce que je n'imagine pas deux étranger se baigner dans le même bain. 

Ensuite, tout aussi rapidement, je me suis dit que dans le bain, ils devaient copuler comme des gorets. C'est sur que niquer dans un bain avec quelqu'un ça crée des liens. On devient bons amis, on a des souvenirs communs. A moins que l'eau chaude aidant, il se crée quelque variation de température interne au niveau intestinal, entraînant l'émission de gaz. Peut-être qu'après avoir lâché quelques caisses dans un bain, on devient vite intime et qu'on reste bons amis. Le chapelet de bulles odoriférantes qui remonte à la surface avant de crever, c'est sur que ce n'est pas super élégant mais ça rapproche. Chacun le sait, quand on peut péter au lit c'est qu'on est vraiment en couple. Avant, tant qu'on est anxieux à l'idée de lâcher un vent, on en est encore à la phase de séduction.

Voilà donc à quoi je pensais et j'espère, chers lecteurs, que vous voudrez bien pardonner la pauvreté de mes réflexions. Je ne me suis jamais pris pour un THQI moi ! Je suis un gars simple, un maçon de la psychologie. Sinon, pensez bien que je serais devenu psychanalyste et que moi aussi j'aurais lâché des apophtegmes mortels dans le genre Cléobule de Linde à qui l'on doit le célèbre "Prudence en toute chose". 

Tiens quand mon montagnard m'a sorti son proverbe japonais, j'aurais pu lui répondre ça : "certes mais comme le disait Cléobule de Linde, prudence en toute chose". Là, c'est moi qui l'aurait collé le montagnard. Je n'ai pas été assez vif. Il m'a tellemetn scotché avec son proverbe à la con que je suis resté tout con. 

Et justement comme je n'ai pas envie de mourir idiot, je lui ai demandé à mon gars des alpages ce qu'il entendait par "l"homme et la femme qui se sont baignés ensemble seront toujours bons amis". Et ça a été à son tour de sécher. Aussi sec qu'une tranche de viande des Grisons qu'il était le gaillard quand il s'est agi de m'expliquer le sens de ce proverbe. En fait, il m'avait sans doute balancé ça pour faire son intéressant. A la fin, il m'a avoué qu'il ne comprenait pas bien le sens du proverbe et qu'en plus, il n'était pas sur que ce soit japonais et qu'il aurait tout aussi bien pu entendre cette phrase dans un western américain. 

Bref, il avait voulu jouer le beau et me balancer sa pseudo-science nippone. Alors même qu'il a convenu que le Japon ne l'attirait pas malgré les prix canons sur les vols (480€ A/R). Lui, il préfère le Canada, les forêts côtières de Colombie britannique pour courir avec les ours et hurler avec les loups. Son rêve c'est de jouer au trappeur au milieu des Douglas et voilà qu'il me balance du proverbe japonais ! On aurait pu parler tronçonneuses et moto-neige !

Ca m'a rassuré, je n'étais finalement pas si con. Je n'avais rien compris parce qu'il n'y avait rien à comprendre. Peut-être que j'en parlerai à Chaton. Lui, c'est un super analysant, un casseur de codes, si il y a quelque chose à saisir dans ce proverbe, si toutefois c'en est un, il trouvera. En attendant, je me dis que c'est marrant mon boulot, il y en a toujours un pour jouer au malin. La palme revenant évidemment à ceux qui m'ont dit adorer Ulysse de Joyce, bouquin imbitable s'il en est. D'ailleurs l'expérience me prouve, et j'en fais un axiome, dès qu'il y en a un qui me parle d'Ulysse de Joyce, je me dis que c'est rien qu'un gros pédant. Ceux qui citent du proverbe japonais à tout va aussi ! 

Voilà, comme j'ai bien trop réfléchi et que je reste un mec simple adepte de plaisirs simples, je vous propose maintenant un petit coup de musette. Parce que ça fait des semaines qu'on nous bassine avec Eagle of death metal en oubliant qu'on a nous aussi des airs très dansants !

Dédicace spéciale pour Jean Sablon s'il me lit !

13 Comments:

Blogger jayraygeek said...

Tiens, ça me rappelle un truc que j'ai lu récemment : https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2015/12/01/the-kinds-of-people-who-confuse-total-nonsense-for-something-really-deep/

4/12/15 9:46 PM  
Blogger edgell oliver said...

Proverbe creusois :

"l'homme et la femme qui ont dansé la musette ensemble seront toujours bons amis

4/12/15 10:23 PM  
Blogger Kevin Macarry said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

5/12/15 12:33 AM  
Blogger inemo said...

Cher Monsieur Philippe,

Non mais c'est un peu long, cher homme, il fallait dire bien peu de choses en somme!

Voilà donc une petite phrase bien anodine qui déclenche un torrent d'interrogations. Et si on la prenait simplement pour ce qu'elle dit, au premier degré? "L'homme et la femme qui se sont baignés ensemble seront toujours bons amis".

Au lieu de cela, on mélange tout, THQI (pourquoi pas génie pendant qu'on y est, des alpages d'ailleurs), et on nous parle de douche, de Canada, et pourquoi qu'y dit cela, et bla-bla-bla. Non mais à l'eau quoi! C'est juste un bain. Mais JAPONAIS.

Pas un mot sur l'érotisme japonais, les longues caresses pas platoniques pour un yen que les amants japonais se font tour à tour en explorant le corps de l'autre, l'aieki que l'amante fait goûter à son amant après avoir utilisé sa toison intime pour lui caresser tout le corps. Et surtout (sacrilège!) pas un mot sur l'arai (le bain) et son importance fondamentale dans la vie d'un couple japonais, car c'est au bain, et non au lit, que le raffinement érotique japonais s'exprime. Sous prétexte de se savonner mutuellement, les gestes s'attardent plus longtemps que nécessaire sur les parties les plus sensibles du corps, procurant de délicieuses sensations, pratiquant le tsubo-arai, utilisant la bouche et la langue de façons inconnues en occident... Sans parler du senbokyo, et autre sumata...

Bon, faut que je vous laisse, mon bain est prêt. Maintenant vous savez qu'au Japon il n'y a pas que du Sablon et du sushi.

6/12/15 2:42 PM  
Blogger Le Touffier said...

C'est une équation simple. Ou l'Ulysse de Joyce est imbitable, ou je suis un gros con.

Normalement l'Eugénie des alpages pourrait conclure à la première hypothèse, puisqu'il n'est pas con du tout.

Mais curieusement c'est la proposition inverse qui est souvent choisie. Enfin... pas tout à fait. On se bricole un truc dans le genre l'Ulysse de Joyce est génial, je suis génial, donc j'aime les Ulis, 91940.

Il suffit de négliger le fait qu'on le trouve imbitable.

J'avais déjà noté la propension des TTTTHQI à conclure sur ce qui n'était pas. Jésus n'est pas schizophrène. Joyce est imbitable.

Que chacun de vos pas soit précédés par l'épandage de pétale de lys par de jeunes vierges nubiles, nues, et en talons vertiges, Senseï.

Dans un vieil étang
Une grenouille qui plonge
Plouf ! le bruit de l’eau


Matsuo BASHO

Ça déchire sa race, ou bien ?

Cité par Taisen Deshimaru dans Questions à un Maître Zen, lecture enrichissante dont j'ai du renoncer à capter la quintessence. Je n'y trouvais pas la réponse à ma question existentielle : comment faire pour pécho les jolies filles qui donnent le bâton tout dur ?

6/12/15 3:45 PM  
Blogger Nathalie said...

"Les fleurs panachent au vent qui pullule"

"et les ors pourprés coussinent les amants"

ça doit être un haïku...

Moi, y'en a être poëte,quand même..

Je crois que je peux en produire à la pelle des "vers" de ce style.
et je me ferai passer pour une grande poétesse moderne et contemporaine...

6/12/15 11:26 PM  
Blogger Unknown said...

Plus simplement, le Japon, très volcanique, est *le* pays de eaux thermales. Les bains chauds naturels en extérieur y sont une véritable institution, et ça s'y fait beaucoup de s'y baigner entre membres de la même famille, bons amis ou même collègues.

6/12/15 11:52 PM  
Blogger philippe psy said...

@Inemo : hélas je manque d'expert en "nipponologie". Le seul dont je dispose est Jean Sablon mais quinze jours passés au pays du soleil levant n'ont pas laissé une trace indélébile chez lui.

7/12/15 6:34 PM  
Blogger Unknown said...

Bah disons donc que s'être baigné ensemble, pour des Nippons, ça compte comme avoir fait ensemble le régiment pour des Français.

7/12/15 10:37 PM  
Blogger Francis Renaud said...

Je pense qu'il faut reformuler à l'occidentale:
Si un homme et une femme restent nus dans la meme pièce sans copuler, alors il ne leur reste que l'amitié d'un moment partagé.
En gros, le proverbe traite de l'amitié homme/femme.
Et ça c'est du THQI??

14/12/15 2:09 PM  
Blogger Prisca said...

Philippe, si nous avions un jour partagé un bain dans lequel vous auriez joué aux bulles odoriférantes, j'aurai sûrement rit de bon coeur. ^^ Tout logiquement, après une telle expérience, on ne peut QUE être amis. C'est le friendzonage assuré !

26/12/15 8:42 PM  
Blogger mademoisellebleue said...

Mais qu'a t il voulu dire?
Bah c'est simple: il vous disait que lui et vous, même s'il l'avait imaginé un moment, ce serait jamais possible, vous partageriez jamais le même bain. Genre amoureux transi déçu comme tout. Qu'à cause de vous, il allait s'en retourner dans ses montagnes de THQI, avec sa maxime inventée par lui même, et qu'avec une femme, au moins, même si ça le fait pas, barboter dans la même marmite, même si ça enerve les ptits nerfs et qu'on peut plus se saquer, bah au moins, y aura de l'amitié quand même.
En gros, y vous aime plus, et tout ça! je sais pas ce que vous lui avez dit pour qu'il en arrive à de telles phrases définitives et pétries de non sens, mais là... ça dépasse l'entendement!!!
(humour toujours et analyse rigolote pleine de transferts et de trucs machins choses comme ça, voire des projections pleines de bulles bizarres)

24/1/16 3:23 PM  
Blogger mademoisellebleue said...

PS:
comment ça l'Ulysse de Joyce serait impénétrable?
CA va pas ou quoi?
Un livre aussi génial que ça!!!
Vous êtes rien qu'un jaloux, là!!!!!

24/1/16 3:24 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home