08 novembre, 2015

Surtout ne pas déjeuner seul !


Comme vous le savez, puisque je me suis assez épanché ici-même, Jean Sablon m'a planté pour douze jours, préférant visiter le Japon que déjeuner en ma compagnie. C'est incompréhensible mais c'est ainsi. Il faut admettre qu'il existe des gens assez incohérents pour aller dans un pays où l'on écrit en idéogrammes incompréhensibles plutôt que de rester à Paris pour déjeuner avec un ami. Ce monde devient fou !

Toujours est-il que détestant déjeuner seul, il me fallait trouver des gens pour m'accompagner. La Toussaint et mon père m'ont ainsi offert une piste de réflexion peu commune. Car en allant fleurir les tombes de chrysanthèmes, je me suis demandé de quelle origine était une arrière grand-mère née à la fin du dix-neuvième siècle que je n'avais pas connue. La croyant normande, mon père corrigea mon erreur en m'expliquant qu'elle était franc-comtoise ainsi que son mari.

J'ai songé qu'en appliquant les règles en vigueur dans la nation Navajo, je possédais donc 1/8 de sang franc-comtois ce qui faisait de moi un vrai franc-comtois, enfin un franc-comtois tout de même ! Ainsi en cas de problème en Ile-de-France, et que je sois obligé de m'enfuir ou de me cacher, je me barre là-bas chez moi. Et, que ce soit à Lons-le-Saunier, Besançon ou encore Vesoul ou Belfort, on me considérera comme un enfant du pays et on m'offrira le gîte et le couvert ! C'est des taiseux les franc-comtois, ils ne balancent jamais l'un des leurs aux pandores ! Si vous ne l'avez jamais vu, regardez Les grandes brulées avec Delon et Signoret, vous allez voir le caractère franc-comtois ! C'est un film qui parle de mon pays et qui met en exergue le caractère noble, rude et fier qu'on a nous -autres les gens de France-comté !

Puis, avisant que j'avais juste un ancien patient franc-comtois d'origine, très attaché à sa région, je me fendis d'un SMS dans lequel je lui annonçai que je venais de découvrir que j'avais une arrière-grand-mère franc-comtoise ! Et lui, tout content de la nouvelle, de sauter de joie et de me reprocher de lui avoir caché cette magnifique nouvelle depuis six ans que l'on se connaissait !

Bien entendu, le franc-comtois étant chaleureux, il m'expliqua qu'il fallait absolument que l'on déjeune ensemble pour fêter l'événement. Que maintenant, j'avais trouvé une famille, que je ne serais plus jamais seul, que j'avais quatre départements derrière moi et que si je voulais du vin jaune, il pouvait me l'avoir pour pas cher !

Bref, ne sachant pas avec qui déjeuner mardi, c'est avec plaisir que j'ai accepté l'invitation de mon nouveau compatriote. On va pouvoir manger une Montbéliard ou une Morteau tranquillement en médisant des parisiens. Si on va dans un restaurant spécialisé, on dégustera peut être une salade de cramailots et une pôchouse, allez savoir ! Après une bonne assiette de brési et de gandeuillot, ça peut le faire ! Après, un peu de comté, de morbier et pour finir un bon téméraire et on aura la panse pleine. C'est vrai que vous n'y connaissez rien parce que vous n'êtes sans doute pas franc-comtois alors allez sur cette page pour tout comprendre.

Et peut-être même qu'en déjeunant, on va doucement mettre en route un mouvement d'autodétermination pour notre région ! Deux franc-comtois ensemble ça peut donner des trucs de fous, attention ! Parce qu'on dit des corses, qu'ils sont ceci ou cela mais les franc-comtois c'est pire, de vrais dingues ! C'est la terre des TDAH là-bas ! Je le sais, je suis moi-même franc-comtois depuis le 2 novembre ! Et croyez-moi je suis un malade ! Les bourguignons qui sont nos voisins, nous craignent ! Si vous êtes immatriculé 25 (le Doubs bien sur) et que vous vous pointez à Dijon, vous verrez que les mecs de Côte d'Or ne la ramènent pas ! On soupçonne Poutine d'être franc-comtois !

Le jour où je serai fêté à Besançon comme le grand libérateur de la France-Comté, celui qui a réussi à arracher cette notre région à l'emprise de a république française, j'expliquerai que tout cela ne serait jamais arrivé si Jean Sablon ne s'était pas barré au Japon. C'est le fameux effet papillon !

Dans cent ans, le douze janvier sera férié en Franche-Comté !

 Pff, je peux pas voir une photo de Besançon sans pleurer.

5 Comments:

Blogger Kevin Macarry said...

"celui qui a réussi à arracher cette notre région à l'emprise de a république française" mais non,on ne peut pas lutter contre l'empire du bien,c'est mêmes vous qui l'avez dit :)

8/11/15 8:49 PM  
Blogger edgell oliver said...

26 c'est la Drôme qui n'est pas encore en Franche-Comté.

Le Doubs c'est 25. Les francs comtois sont des tenaces, "franc comtois tête de bois", comme on dit à Besançon ( à Beze pour les intimes ), ils envisagent d'ailleurs un rattachement à la Suisse.

9/11/15 8:21 AM  
Blogger philippe psy said...

@Edgell : merci effectivement j'avais tapé trop vite ! Il faut dire que je suis un franc-comtois récent :)

9/11/15 12:30 PM  
Blogger Le Touffier said...

Cher Monsieur Philippe,

Étés-vous bien certain également qu'il y ait Delon et Signoret au générique des grandes brulées. J'aurais parié sur Patrick Dupont et Johnny Bareback.

Mon petit Jean Sablon, sans vouloir te commander, tu voudrais pas te dépêcher de revenir par le prochain vol, on n'arrive plus à le tenir, il est allé voir Hidalgo pour s'encarter au PS, il perd complètement la boule le boss.

9/11/15 12:58 PM  
Blogger filleàgentils said...

Jean Sablon, faut revenir, il va mal, encore un jour ou deux et il atterrit à Sainte Anne ou en cellule de dégrisement.

9/11/15 1:57 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home