11 janvier, 2021

La stratégie de la paire de claques libératrice !


 Ce n'est un secret pour personne, l'essentiel de ma clientèle va mal. Globalement, aucun n'a peur du Covid19, tout le monde s'en fout. En tant qu'entraineur de chevaux de course, je m'honore d'avoir une clientèle redoutablement intelligente et je remercie Dieu chaque jour qui fait qu'ils puissent m'honorer de leur confiance. Et là, croyez moi je ne déconne pas.

Ce qui les fait souffrir, c'est l'absence de visibilité, le fait d'être soumis aux caprices autoritaires d'un gouvernement qui tel un adolescent fou et tyrannique décide du jour au lendemain de vous enfermer chez vous, quitte à changer en cours de route les règles. Une fois, ce sera le nombre de morts, le lendemain, les admissions en réanimation, et le jour d'après, le nombre de contamination. C'est une vraie souffrance psychologique, une torture mentale d'une cruauté inouïe !

Contre cela, je ne peux pas grand chose, je subis moi aussi cette folie sanitaire ! Mes observations ou les nombreux témoignages que je recueille, ont beau contredire ce que me disent le gouvernements ou les médecins tarés des plateaux TV, je n'y peux rien, je n'ai pas mon mot à dire. La seule chose que je puisse faire, c'est de résister passivement en conservant un maximum d'activités sociales. De tout manière, si l'on me coupe des autres, on me retrouvera pendu, c'est une certitude. Il parait que c'est à cause de ma Vénus en Verseau et de mon amour du genre humain, c'est ma copine Agnès, vachement calée en astrologie, qui me l'avait expliqué en 1993 !

Mais je suis comme tout le monde et je ne vais pas raconter la messe, je ne me vois pas dire à quelqu'un en souffrance : mais ta gueule, c'est pour ton bien qu'on t'enferme, qu'on t'empêche de faire la bise à tes parents et de bosser, la vie est belle, cesse de te plaindre ! N'y croyant pas moi-même, je ne me voyais pas vendre la chose à mes chers patients.

J'ai donc cherché une stratégie alternative parce qu'étant payé, il faut bien que je trouve un truc. Si c'est pour dire à quelqu'un qu'il souffre, que je comprends et que moi aussi, autant changer de boulot et monter une entreprise de pompes funèbres ! J'ai donc imaginé la "stratégie de la paire de claques" parce que chacun sait que la violence est un exutoire efficace. Quand on sent que la pression monte, autant gifler autrui que de se pendre non ? 

C'est ainsi que le premier à avoir bénéficié de ma trouvaille fut mon Marquis du Mardi. Alors qu'au cours d'une séance je le trouvais dans un sale état, je lui proposai donc d'ouvrir un compte tweeter dont il se servirait en cas d'urgence.

Dès qu'il sentirait que son moral vacille, que sa vision du monde se teinte de gris, hop, on se connecte à tweeter et hop, on se trouve un militant LREM ou un médecin taré, un de ces Diafoirus qui n'a jamais publié un papier scientifique mais se prend pour un Nobel et on le gifle ! Ça détend, lui expliquais-je, ça permet de faire passer sa colère sur quelqu'un, ça évite la dépression, la picole, la violence sur son chien et sur sa femme ! C'est une mesure sanitaire  salutaire qui ne coute rien. Pas besoin d'AMM !

Bien sur, on fait cela dans les le strict respect de la loi du 29 juillet 1881, régissant la presse, on n'insulte jamais, on ne menace jamais, on ne prend pas le risque de se retrouver convoqué au commissariat pour je ne sais quelle raison crapuleuse, on se comporte en gentilhomme. Non justement, puisque Dieu, dans sa grande sagesse, nous a accordé la grâce de bénéficier de l'esprit de finesse, on s'en sert, tel un matador qui après une superbe véronique, planterait une banderille dans le cou du taureau furieux et idiot !

En général quand votre interlocuteur idiot vous explique "qu'on verra bien quand tu seras intubé dans uen chambre de réanimation" ou vous traite de "connard", vous avez gagné, il est à cours d'arguments, touché-coulé. Vous aurez alors la maigre satisfaction d'avoir énervé quelqu'un encore plus que vous ne l'étiez et c'est très salutaire pour la psyché. D'ailleurs ça a bien marché pour le Marquis du Mardi qui, ayant pratiqué la stratégie de la paire de claques, s'en est trouvé mieux. Il a arrêté mais sait depuis "qu'en cas d'urgence, brisez la glace", on se connecte et on va gifler un demi-habile.

Il existe évidemment d'autres stratégies comme la pratique d'un sport ou la méditation mais chacun sait que le sport n'est pas trop mon truc et que méditer me fera vite chier. Si je privilégie la stratégie de la paire de claques c'est à cause de mon ascendant bélier et aussi du fait que j'aie un carré mars-soleil qui prédispose à la violence, ça aussi c'est ma copine Agnès, redoutable astrologue qui me l'avait explique. Bref, je suis esclave de mes gènes et c'est pas toujours facile !

Quoiqu'il en soit, adoptez ce qui vous convient le mieux, ne vous laissez pas faire, résistez et gardez le moral. On finira par rire de cette époque merdique. Je fais partie des pessimistes optimistes.

Et souvenez vous, quelles que soient les ruses du diable, Dieu gagne toujours et il est avec nous !

3 Comments:

Blogger Sébastien said...

Bonjour,

Lecteur régulier de votre blog, j'aurais souhaité prendre rendez-vous avec vous pour une première séance mais ni mes mails ni mes appels téléphoniques n'aboutissent.
Que puis-je faire?
Merci.

14/1/21 4:53 PM  
Blogger philippe psy said...

Je vous ai répondu ce jour. J'ai honte de ma négligence et vous présente mes excuses les plus sincères !

29/1/21 7:46 PM  
Blogger Unknown said...

Mais quel est votre compte Twitter nom de nom !

10/4/21 8:40 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home