16 avril, 2007

Chiant pour être célèbre ?!

Blogueur célèbre ! Notez la belle tête de vainqueur !

Hier, je me suis tapé une pause durant ma journée de jardinage. Eh oui, cela ne se fait pas tout seul, et il a bien fallu que je m'y mette. Et encore, je n'ai même pas tondu parce que je déteste cela !

J'ai un bu un coup devant la télé, juste quelques minutes, et j'ai regardé brièvement une émission politique, dans laquelle il y avait un blogueur super célèbre parait-il, qui fait environ 450 000 connections par an !?!

J'ai bien sur été terriblement jaloux de ses résultats et je me suis demandé ce qu'il pouvait bien écrire de mieux que moi, pour faire de tels chiffres. Je me demande d'ailleurs toujours ce que l'on peut écrire de mieux que moi, sauf Victor Hugo et quelques autres, que je placerai à mon niveau parce que je sais rester réaliste ! Je me suis donc rendu chez lui en catimini pour faire le point sur son positionnement et j'ai même lâché un commentaire.

On sent le type sérieux, plus que moi, mais j'ai trouvé son blog plutôt chiant. Je n'ai même pas compris quel plaisir il pouvait prendre à écrire des trucs pareils, à moins de briguer un "sous-secrétariat d'état aux mous " ou un poste de conseiller quelconque dans le futur gouvernement !? L'arrivisme n'a pas de limites parfois !

Quand je dis chiant, c'est bien sur un jugement de valeur. Disons que c'est sérieux mais mou. Je me suis farci une page et je n'ai pas eu le courage de remonter dans les archives ! C'est bien écrit, richement documenté et il y a des efforts louables mais cela manque d'érudition et surtout d'ampleur. On reste au niveau du professeur moyen voire en-dessous, genre instituteur socialiste ! Je me demande même pourquoi des milliers de personnes lisent cela et ce qu'elles en retirent !?

Sincèrement, si pour passer à la télé, il faut être aussi chiant, ce n'est pas demain, la veille que m'y verrez ! Et ce sera tant pis pour tout le monde !

Sa prose m'a fait penser à un mec qui vit dans la même commune que moi, et que je retrouve parfois à des réunions politiques. C'est le type sérieux, à la limite du pathologiquement sérieux, sans doute parce qu'il n'a pas compris qu'il allait mourir un jour, et croit encore qu'il va laisser une trace. A part au fond de son caleçon, je ne vois pas quelle trace, ce gros pitre gominé pourrait laisser !

Dans chaque réunion, quand je commence à être bien chaud, je croise le fer avec lui et je l'envoie au tapis en lui mettant une branlée mémorable. Il bredouille, tente de remonter sur le ring et hop je le dégage. C'est un inculte notoire et liberticide qui n'est pas capable d'envisager la place de l'être humain, hors des cases merdiques de la politique convenue. Déjà si jeune, c'est un technocrate sous contrôle, qui a bien retenu les leçons de ses professeurs de sociologie politique ! Le genre de mec qui pense qu'on a trouvé l'ampoule électrique en essayant d'améliorer la bougie : le nul qui voudra toujours faire du neuf avec du vieux tout moche !

Il a d'ailleurs fini par me craindre et s'adresse toujours curieusement à moi. Il ne sait pas, si je ne suis qu'un rigolo, ou alors un mec qui va contrecarrer ses ambitions politiques merdiques. En plus, bien qu'il n'ait pas plus de trente-trois ans, il ose me tutoyer, comme si on était de bons potes !

Dans les faits, je suis sur que ce trou-du-cul, finira maire un jour, parce qu'il a la rage des médiocres, le désir de se venger d'une adolescence pas drôle, la patiente des besogneux et est assez vil pour prendre une carte dans un parti. Je suis sur qu'il s'est fait photographier avec Nicolas S. et François B. et qu'il a mis ces photographies sur sa table de nuit ! Il a du commencer la lèche depuis des années, histoire d'être soutenu par un parti !

Pourtant, plusieurs fois, on m'a demandé si je ne voulais pas me présenter à la mairie. Bien sur cela flatte mon énorme égo mais, j'ai toujours décliné. Autocrate par nature, je ne me vois pas solliciter le vote de mes concitoyens en allant serrer les pognes les jours de marché !

Peut-être que si jour, on vient triomphalement me chercher chez moi, en limousine blanc nacré, escorté par la Garde républicaine jouant Sambre et Meuse, en m'assurant que j'aurai le droit de transformer ma commune en principauté, et que je pourrai être Prince à vie, je ne dis pas ! Je me laisserai peut-être fléchir. Et ma première mesure sera de transformer notre mairie en casino !

En attendant, je persiste dans ma toute petite vie.

Tant pis, je ne passerai pas à la télé !

Une photo de marcassin qui n'a rien à faire là, mais que j'avais envie mettre, parce qu'il est mignon !

6 Comments:

Blogger Laure Allibert said...

Je confirme, Versac est ultra-chiant. Et en plus il est vaguement socialo.

16/4/07 10:39 PM  
Blogger El Gringo said...

Assister, au cœur de l'arène politique, à la mise à mort d'un "gros pitre gominé" pris dans le filet du rétiaire Philippe, je paierais une fortune pour cela!

NB: En même temps, les réunions politiques étant rarement payantes je ne m'engage pas à grand-chose sur le plan pécuniaire…

17/4/07 12:46 AM  
Blogger philippe psy said...

S'il n'est pas socialo, en tout cas il est aussi chiant qu'un socialo!

Quand un sous-chef se prend pour un chef, c'est pénible !

17/4/07 12:56 AM  
Blogger philippe psy said...

Ce n'était pas réeellement des réuniosn politiques pas pseudo-politiques, parlant de commerces, de parking et autres conneries de ce genre ! Moi je veux jsute transformer la mairie en casino et jeter les deux tiers des fonctionnaires dehors et rabaisser les impots locaux à zéro ! Voilà !

17/4/07 12:57 AM  
Blogger philippe psy said...

D'excellents vins chiliens !

17/4/07 1:47 AM  
Blogger LapinJaune said...

Le casino je ne sais pas si l'idée est si bonne que ça, à moins d'avoir quelques indiens sous la mains (pour faire couleur locale)... pas contre comme hôpital psychiatrique ça m'a l'air déjà bien parti...

18/4/07 2:50 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home