21 mai, 2008

Allez Lens (2) !


Hier, encore plus de quatre-cents connections grâce aux lensois qui déboulent comme des fous ! Toujours ce même topic qui me fait de la pub ! J'ai voulu m'y inscrire pour les remercier mais les inscriptions sont fermées !

Bon, ceci dit, je ne sais pas ce que j'aurais pu leur écrire vu que je ne connais rien en foot. Moi, j'en suis resté à Curkovic, Battiston et Larqué. Ces mecs devaient jouer à Saint-Etienne en 1976 et tout le monde nous bassinait avec ça ! A la fin, on connaissait leurs noms par coeur. Je me souviens aussi de Robert Herbin qui devait être l'entraîneur de l'équipe ou un truc de ce genre. Lui, il m'a marqué parce que j'ai rarement vu quelqu'un avec une coupe de cheveux aussi hideuse ! On aurait dit qu'il avait des monceaux de poils de cul sur la tête ! Enfin, c'est ce que je disais à l'époque parce qu'aujourd'hui, tout pétri de politiquement correct que je suis, j'aurais dit qu'il était "pileusement différent".

J'avais neuf ans à l'époque. Même moi qui n'ai jamais fait de sport, je me souviens que j'avais acheté un cahier à la con avec les figurines panini à coller dedans. J'ai du en mettre une vingtaine avant de laisser tomber parce que je trouvais vraiment naze de coller des têtes de mecs que je ne connaissais pas dans un cahier pourri que je ne regarderais jamais !

En plus, chez Panini, on se doutait qu'ils ne mettraient jamais une des photos histoire que les gosses que nous étions se ruinent en achetant des pochettes pour la trouver. Parfois, je me demande si je n'ai pas perdu foi en l'homme à cause de Panini !

Mais bon, c'était une époque où si on ne connaissait pas les clampins de Saint-Etienne, on était vite exclu ! Il y avait toujours une brute épaisse du genre de El Gringo, vous savez le genre obtus au crâne épais qui finissait en LEP chaudronnerie après une cinquième d'adaptation, pour vous brutaliser si vous disiez que vous n'aimiez pas le foot. Alors, pour ne pas l'être, je les connaissais tous ces putains de joueurs. Putain d'enfance, quand j'y repense, j'en ai subi des traumatismes !

Parfois, je me demande si je ne devrais pas reprendre une psychanalyse lacanienne pour tenter de régler tout ça ! Je prendrais rendez-vous avec un ponte, un maître de la psychanalyse puis j'arriverais pantelant à notre premier rendez-vous et des sanglots plein la voix, je lui dirais que petit j'ai été forcé de coller la tête de Robert Herbin dans un cahier Panini !!!

Alors, n'est-il pas coiffé comme un dessous de bras le père Herbin ?
Hein ? Traitez-moi de menteur maintenant !

4 Comments:

Blogger monoi said...

Heureux de vous revoir fidele a vous meme !!

Et je dirais meme plus...Allez les verts !! Ceci dit, moi aussi je n'y connaissais rien au foot (je suis plutot rugby, un sport qui doit vous plonger dans des abysses de reflection !!) a l'ecole, mais les verts, fallait connaitre.

21/5/08 2:15 PM  
Blogger Sylvain said...

Je commence vraiment à m'ennuyer dans mon job, alors je lis le blog de Philippe.

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi faut-il que le même phénomène se reproduise tout le temps ?

A chaque nouveau boulot ( sauf une douloureuse exception), je m'investis à fond, je ne compte pas mes heures, je trouve des astuces et des pistes pour être plus efficient et déléguer les tâches à plus basse valeur ajoutée.

Mon employeur est très content parceque j'innove et je trouve des chemins pertinents. Mais en fait, c'est une fuite vers le haut.

Ensuite, une fois ce jeu terminé, je m'emmerde et je tourne en rond...

*************
*************

Je vous donne la liste de mes emplois successifs :

- animateur de la ville de paris
- assistant chargé d'opérations immobilières, et gérant locatif
- syndic de copropriété
- manager d'équipe copropriété
- auditeur et formateur aux métiers de l'immobilier
- dirigeant de cabinet immobilier
- dirigeant de l'activité de gestion immobilière d'un grand réseau immobilier

Voilà, je suis à ce dernier poste depuis moins de deux ans et je commence à m'ennuyer avec intensité.

Je réfléchis à des stratégies de départ. Je vise le poste de directeur général d'un concurrent.

Pourtant, je ne suis pas bien vieux, j'ai encore moins de 40 ans.

Quelle mouche me prend donc ? Pourquoi cette fuite en avant ?

Il y a de quoi se poser mille questions...

En particulier, moi qui n'ai pas fait d'études supérieures, pourquoi je suis si adapté au milieu professionnel, et pourquoi j'ai une évolution si rapide ?

Je sais que j'ai un atout, c'est une perception des choses hors du commun. Une vision directe des situations, sans passer par le raisonnement déductif. Mon raisonnement déductif ne me sert qu'à communiquer avec ceux qui sont sensibles à une présentation déductive des choses.

Mais je connais aussi mes faiblesses. Une hyper sensibilité qui peut me faire surinterpréter les choses, et une gestion difficile de mes ressources d'énergie. Cette gestion déficiente m'a coûté plusieurs fois, mais j'en ai désormais pris conscience et ça va mieux. Quant à la surinterprétation, je sais désormais m'entourer de conseils de personnes différentes, et je recoupe ces conseils entre eux.

******************
******************

Voyez, non seulement je lis le blog de Philippe Psy, mais de surcroît j'utilise sa zone de commentaires pour apaiser mes états d'âmes.

Merci Ô grand Phiphi, empereur de la blogosphère.

( Nonobstant tout zurnisme )

21/5/08 5:43 PM  
Blogger El Gringo said...

Crâne épais toi-même!
;-)

21/5/08 8:31 PM  
Blogger philippe psy said...

@Monoi : Merci de vos encouragements ! Mouais, les verts, grande époque !
@Sylvain : parce que vous êtes surdoué.
@El Gringo : :)) pff, j'aurais pas du parler du CAP chaudronnerie ? Meeerde !!!!

22/5/08 12:54 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home