10 mai, 2009

Back to USSR !


Dimanche 10 mai, notre misérable Boeing 767 d'American Airlines se pose à Roissy CDG. Nous descendons pour aller récupérer les bagages. Tandis que les deux tiers de l'avion sont descendus, nous restons bloqués dans le sas car les portes vitrées se sont coincées.

Une hôtesse d'ADP coincée avec nous tente de nous faire sortir sans succès. Elle entre un code à maintes reprises mais les portes restent obstinément fermées. Nous frappons alors aux portes vitrées. Je compte successivement sept personnes employées par ADP, comme l'atteste le badge en plastique qui pendouille à leur veste, qui passeront d'un pas trainant devant nous en faisant bien attention de ne pas nous voir des fois qu'on leur demande de travailler.

Enfin un quart d'heure plus tard, l'un de ces traine-lattes se décide enfin à nous aider. L'hôtesse lui hurle les codes par la porte mais cela ne fonctionne toujours pas. La porte décide subitement de se décoincer toute seule. L'hôtesse n'en peut plus et nous avoue que dans le petit monde du transport aérien, tout le monde se fiche de Roissy-CDG et que ces dysfonctionnements sont nombreux et quotidiens.

Une fois ce sas passé, nous présentons nos passeports à des policiers de la PAF aux chemises douteuses, avachis dans leur guérite. Ca change de la tenue impeccable des flics américains de la Customs and Border Protection. Bien entendu, il suffit que nous arrivions près des guichets pour que l'un d'eux ferme. Puis, nous passerons la douane où une fonctionnaire assise sur une table observe mollement ce qui se passe. Je note que des gens vont et viennent par la porte qui donne sur la zone ouverte au public de l'aéroport. Et enfin, nous nous retrouvons sur un minuscule trottoir encombré pour attendre le taxi qui se fait rare. Et là, c'est la loterie. Nous aurons le droit à une minuscule Peugeot 307 qui peine à contenir toutes nos valises.

Je suis de retour en France le pays qui donne des leçons au monde entier !

1 Comments:

Blogger marie said...

je me fais pratiquement à chaque fois ce même constat lorsque je passe d'un aéroport à l'étranger à ceux de Paris : la France, pays en voie de sous-développement. C'est effarant, un aéroport qui est censé être la première vitrine lorsqu'on arrive dans un pays, le nouveau CDG à déjà de grandes taches au plafond brunes d'une m... qui suinte autour des lampes, les portes coincées ce n'est pas nouveau, Orly a des tapis roulant sur x centaines de mètres qui ne fonctionnent pratiquement jamais, les points de renseignements qui font la gueule... enfin l'image réelle de l'Etat Français dans toute sa splendeur ! burk

17/5/09 11:18 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home