27 juin, 2009

RIP !


Michael Jackson est décédé. Je l'ai appris le soir même et je dois vous avouer que cela ne m'a fait ni chaud ni froid. Bon, d'accord, je veux bien avoir de la compassion pour ses proches et ses fans mais rien de plus. Car même si j'ai dansé sur Beat it et Thriller, je n'ai jamais trouvé l'artiste fabuleux. C'était du bon boulot mais pas de quoi crier au génie. Et puis moi, je suis allé à Gary la ville dont il était originaire et j'ai été un peu déçu parce que c'est pas joli-joli comme coin.

C'était un grand mais pas un très grand ! Et puis, entre Michael Jackson et moi, il n'y eut jamais rien de plus qu'une estime réciproque. Je le remercie pour avoir fait ses chansonnettes et il me sait gré d'avoir daigné danser dessus, mais rien de plus. Et puis bon, je ne lui dois rien. Même en tant que danseur avec son Moonwalk, que je trouvais ça bien fait mais un peu nul quand même, il restera toujours moins gracieux et élégant que Fred Astaire ou Gene Kelly.

A la limite, je garde meilleurs souvenirs des grands slows de ma jeunesse, Korgis, 10cc, Eagles, Spandau Ballet et même les chevelus Skorpions m'auront permis de serrer de beaux petits lots dans mes bras tandis que Michael m'aura juste amené à me trémousser comme un crétin à un mètre des filles. Pas terrible non ? Certes il y a eu One day in your life qui reste un slow mignon mais pas de quoi s'en relever la nuit non plus. Bon voilà, donc Michael on t'aimait bien mais la roue tourne.

En revanche, le décès de Farrah Fawcett m'a plus touché mais il faut dire qu'entre elle et moi, c'était une longue histoire d'amour. C'était à n'en pas douter la plus belle des Drôles de dames même si d'aucun préféraient Jacqueline Smith que je trouvais pour ma part trop européenne. La troisième, on n'en parle même pas car elle était aussi moche que la Ford Pinto qu'elle conduisait. Tandis que Farrah, elle faisait du surf, du roller et elle cavalait, presque toujours habillée de micro-shorts !

Curieusement née au Texas, Farrah c'était la bombe californienne dans toute sa splendeur. A l'instar des monstres chromés aux longs capots et aux V8 survitaminés qu'on ne voyait que là-bas, Farrah c'était la bombe américaine dans toute sa splendeur, uniquement adaptée aux plages californiennes mais qui aurait semblé incongrue dans nos villes étriquées. Il faut dire que rien que pour son brushing il aurait fallu un sacré passage.

Elle avait pourtant élu domicile chez moi puisque j'ai eu durant toute mon adolescence le visage de Farrah placardé dans ma chambre. Sa venue a du correspondre à mes premiers émois puis je me suis habitué à elle et je crois que quand je suis parti de chez mes parents, elle devait encore sourire là-haut près de mon lit.

Mon pote Olive, celui qui roule dans une Alfa bleue métallisée avec les sièges en cuir rouge et plein d'enceintes Bose dedans, se foutait de ma gueule à cause de ce poster. Pourtant, je me souviens qu'il en avait un ridicule dans sa propre piaule qui montrait une joueuse de tennis de dos en train de se gratter le cul sous la jupette qu'elle portait sans culotte. Ca c'était très beurk et digne de la cabine du TR 380 d'un routier !

D'ailleurs c'était un des rares poster que j'aie eu dans ma chambre. Les autres, je les trouvais nuls et je me voyais mal mettre la tronche de musiciens cracras et sans doute toxicomanes sur un de mes murs. Et puis bon, ça n'a jamais été dans ma nature d'être fan ! Quand je voyais mes petits camarades marquer des noms de groupes de rock sur leurs sacs US (c'était la mode de l'époque) et y coller des badges, moi je trouvais cela ridicule.

Je restais fier et digne, adepte d'aucun style particulier comme il sied à un vrai capricorne, me tenant loin du débat qui aurait voulu qu'on préfère absolument Trust ou Téléphone, Beatles ou Rolling Stones. A part Farrah, il n'y a jamais eu personne d'autre aux murs de ma chambre ou je les ai oubliés, rejetés qu'ils sont dans les limbes de mon esprit.

Tout cela pour vous dire que je ne comprends pas le souk qu'on fait autour de Michael Jackson parce que pour moi, c'est Farrah qui manque !

Je me joins au groupe L'Oréal, propriétaire de la marque Elnett dont elle utilisait au moins trois bombes par jours, pour adresser mes plus sincères condoléances aux proches de Farrah.

2 Comments:

Blogger GCM said...

Quoi ??? Aucun commentaire pour dire à quel point Phiphi est injuste vis à vis du grand Michael ???

29/6/09 6:29 PM  
Blogger El Gringo said...

Farrah Fawcett, mon voisin de l'époque en était dingue et moi mon style c'était plutôt Donna Summer quand on était ados.
Alors il s'est marié avec une Bunny à grandes mêches et moi avec une Latina à crinière.
On a réalisé nos rêves d'adolescents!!!
Et puis on a divorcé chacun à notre tour et je ne sais pas ce qu'il est devenu...
Et Donna, qu'est-ce qu'elle devient?

30/6/09 12:24 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home